Le stockage chimique de l’énergie en vue

Rédigé par Jean-Marie, le 30 May 2011, à 12 h 10 min

Soyons tous optimistes ! Suite de notre visite des projets qui allient Science et Ecologie : des projets d’avenir qui donnent des raisons d’être optimistes.

Ces projets et innovations qui nous font voir l’avenir en rose sont fréquemment financés, tout ou partie, par le Grand emprunt. De quoi mettre de l’optimisme dans le vert et reprendre confiance en nos capacités de rebond permanent

Énergie : le stockage électrochimique en vue

EolienneEn matière d’énergies renouvelables, il ne suffit pas de produire de l’électricité propre à partir de dispositifs non polluants,.

>> Il faut également pouvoir stocker cette énergie.

Or on ne sait pas vraiment stocker l’électricité et c’est un des points faibles des éoliennes ou de l’énergie solaire. La problématique du stockage mobilise ainsi beaucoup d’efforts de recherche, notamment dans le domaine des batteries.

Store-ex, une réponse au non stockage des énergies renouvelables

Investissements d'avenir

Lancé par une sommité de la recherche en matière de batterie, le chercheur Jean-Marie Tarascon**, le projet s’appuie sur le premier Réseau national de recherche et technologie sur les batteries.

Il veut concurrencer les leaders mondiaux qui sont asiatiques (coréen, chinois, …)

JM-Tarascon-batteriesJM Tarascon, 58 ans, est un spécialiste des batteries automobiles électriques, réputé dans le monde entier. Ce chercheur n’a pas émigré dans une université américaine (il a passé 15 ans aux Etats-Unis) mais exerce à l’université de Picardie Jules-Verne d’Amiens depuis 1995.

En ligne de mire de JM Tarascon, des batteries végétales dans lesquelles on n’utilise plus des produits chimiques mais plutôt des substances organiques végétales***.

De quoi stocker proprement l’énergie déjà produite proprement.

voiture electrique batterie
Evidemment, les transports et voitures électriques sont des applications évidentes pour les retombées d’un tel projet.

Les objectifs officiels du projet Store-ex

stockage-energieLe projet du CNRS a pour objectifs de :

– relever les défis scientifiques limitant actuellement le stockage électrochimique de l’énergie électrochimique comme les matériaux et leur caractérisation ;

– comprendre et explorer des phénomènes auxquels les futures avancées de la recherche dans les batteries et les super condensateurs seront confrontées ;

– accélérer la recherche-développement de nouveaux systèmes électrochimiques durables au-delà du lithium-ion ;

– relever les défis scientifiques limitant actuellement l’état d’avancement du stockage électrochimique de l’énergie électrochimique ;

– comprendre et explorer des phénomènes auxquels les futures avancées de la recherche dans les batteries et les super condensateurs seront confrontées ;

– accélérer la recherche-développement de nouveaux systèmes électrochimiques durables au-delà du lithium-ion.

Le stockage de l’énergie en sous-sol

Aux Etats-Unis, au Texas, un énorme projet de recherche associe de nombreuses entreprises pour stocker l’énergie éolienne.

La solution qu’ils ont trouvé consiste à stocker l’énergie éolienne en stockant de l’air dans le sous-sol.

Un compresseur d’air insuffle de l’air comprimé dans un sol fait de sable poreux. Le dispostif fonctionne comme un ballon gigantesque, qui permet se dégonfle en restituant en surface l’air – et donc l’énergie – accumulé sous pression.

Citation  : “Le monde appartient aux optimistes, les pessimistes ne sont que des spectateurs”  – Guizot

*

Je veux témoigner

* Store-ex est éligible au programme Labex, pour un financement d’un milliards €

** JM Tarascon appartient au Laboratoire de réactivité et chimie des solides, affilié au CNRS, d’Amiens

***  Ce projet n’est pas sans rappeler le projet de recherche “Orgabat” de l’Université Picardie Jule Verne, qui vise à « remplacer les matériaux non-organiques équipant les batteries actuelles des mobiles, des ordinateurs portables, par des substances organiques issues de végétaux”.

Projets d’avenir et optimisme durable

 

 Sommaire du dossier

 Les projets d’avenir qui construisent la nouvelle économie

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Jean-Marie Boucher est le fondateur de consoGlobe en 2005 avec le service de troc entre particuliers digitroc. Rapidement, il convertit ses proches et sa...

2 commentaires Donnez votre avis
  1. Les Shadoks avaient compris ça depuis déjà bien longtemps!!!
    Alors pompons tous en coeur, c’est l’avenir…

  2. la meilleure façon de stocquer de l’énergie c’est de pomper de l’eau en avale pour remplire des barrages en amont puis produire de l’hydroélectricité pour l’hiver.deuxième avantage ne pas manquer d’eau l’été, troisième avantage cette eau qui produit de l’hydroélectricité permet ensuite de refroidire les centrales nucléaires qui dans les prochaines années seront arrété par manque d’eau.en regroupant les productions on multiplie leur production.

Moi aussi je donne mon avis