Solar Roadways : une route qui produit de l’électricité !

Rédigé par Eva Souto, le 17 Jun 2014, à 9 h 55 min

Et si remplacer l’asphalte des routes et le ciment des rues par des panneaux solaires pouvait être « LA » solution durable à venir. C’est en tout cas celle que développe un couple du nord de la Californie. Zoom sur cette initiative originale.

Solar Roadways : quand les bricoleurs du dimanche ont une bonne idée !

Julie et Scott Brusaw Julie et Scott Brusaw pourraient être rangés parmi les inventeurs du dimanche.

C’est-à-dire ceux qui un jour, ont été assez inconscients pour mettre leur – folle – idée en pratique.

La différence ? C’est que le projet des Brusaw pourrait révolutionner plusieurs domaines à la fois : environnement, énergie ou encore urbanisme !

Solar Roadway : un concept plutôt simple

Solar RoadwaysVu dans son ensemble, le concept Solar Roadways est assez simple.

Il s’agit de remplacer l’asphalte des routes et le ciment des rues par des panneaux solaires assez solides pour supporter le poids de tout véhicule roulant.

Y compris le plus lourd des camions (plus de 100 tonnes).

En collectant l’énergie du soleil, le concept permettrait d’alimenter en électricité les foyers connectés aux routes via les trottoirs ainsi que les lampadaires sur les autoroutes notamment.

Mais les panneaux solaires comprendraient également de nombreux équipements additionnels, comme le soulignent les Brusaw : « des éléments de chauffage pour éviter la glace ou la neige, des diodes pour les lignes et la signalisation sur le sol… ».

picto-etoile-paragraphe Solar Roadways : une route qui produit de l'électricité !Les possibilités sont multiples et, à terme, les voitures électriques pourraient même être rechargées en roulant.

solar-roadways-autoroute

 

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Eva est passionnée d’écriture. Elle est sensible aux sujets de société, et en particulier, à ceux qui touchent au développement durable, au commerce...

10 commentaires Donnez votre avis
  1. oui pour faire “fun” ou “classe” pour quelques projets d’architectes.
    pionts négatif :
    – le cout
    – inefficacité en hiver avez vous déjà calculer l’énergie nécessaire pour faire fondre de la glace ou de la neige. un panneau solaire en hiver ne peut produire suffisamment d’énergie pour réchauffer sa surface et ainsi se protéger de la glace.
    – le cout lors des travaux de voiries en neuf et rénovation comment faire pour changer des canalisations sous ses panneaux.
    – la durée de vie. les durée d vie des panneaux solaires sont de 20 a 30 ans la durée de vie d’une route est de 5 à 10 ans. Il faudrait refaire la surface des panneaux touts les 10 ans.
    – l’inclinaison et l’orientation : il est beaucoup plus rentable de mettre des panneaux solaire sur les toits et de ne mettre que des leds sur la route.

    • Ce n’est pas le coût d’investissement qu’il faut regarder, mais le temps de retour. Et il me semble que c’est amortissable, sans parler de l’industrie que ça créerait et des retombées économiques positives que ça engendrerait. Il ne s’agit pas de se protéger pendant tout l’hiver mais de limiter le gel… Ce qui est amplement réalisable. Ce serait plus simple de retirer quelques modules (puisqu’ils ne sont pas solidaires) pour réaliser des travaux sur les canalisations plutôt que de creuser le bitume pour le refaire derrière. Pour la durée de vie, justement! Il s’agit d’augmenter la durée de vie des routes, si la durée de vie des panneaux est de 20 ans, le but est que la route ait la même durée de vie, pourquoi est-ce que cette durée de vie serait calquée sur la durée de vie des routes conventionnelles??? Pour le reste ok, évidement, ce projet n’est pas applicable partout. Mais une fois optimisé, il EST viable!

  2. Économie des énergies fossiles, arrêt de l’épandage de millions de tonnes de sel chaque année qui pollue eau et sol, augmentation du nombre de voitures électriques (puisqu’à terme, elles se rechargeront en roulant), arrêt de l’utilisation de goudron, plus de sécurité routière..
    C’est brillant !

  3. oui …super!!c’est genial!!mais …ceux qui s’enrichissent en ce moment avec les pneus anti gel par ex (mais il y en a pleins d’autres exemples dans toutes les branches de produits generés par la route ,le chauffage etc…..)ne laisseront jamais passer une idée pareille!ils se retrouveraient sur la paille!!!

  4. moi aussi on me dit de laisser mon avis bin voilà je trouve ça génial !!! déjà plus de goudron qui sent l’été et qui fond c dégueu…. ça pollue… plus de trous pour déglinguer les voitures qui elles doivent répondre à des normes de sécurité tjs plus pointues alors que si on commençait par revoir tous les nids de poules et autres …. l’usure des pneumatiques serait réduite aussi …. ba vous voyez toujours tout en noir alors qu’il y a tant de points positifs à cette idée là !!!

  5. Puisqu’on sollicite mon avis, je dirais que c’est peut être viable pour qq M2, mais écologiquement fou pour les routes.
    Il y a suffisamment d’endroits pour installer des panneaux classiques, plutôt qu’à des endroits contraignants.
    Mais pourquoi faire simple, si on peut faire très compliqué ?????
    Pour résumer, je trouve l’idée débile.

  6. Le revêtement en surface serait en verre et même si ce type de route me parait une bonne idée, il me semble que les resources en sable “la silice” pour la fabrication du verre pose problème. Car on utilise déjà plus de sable que la nature en produit.

    • Vous rigolez? le silicium est l’élément le plus abondant dans la croûte terrestre avec l’aluminium.

  7. C’est un projet merveilleux et au Québec il serait agréable d’avoir des routes comme celle-là.

Moi aussi je donne mon avis