Ces sites naturels et culturels menacés par le climat

Le réchauffement climatique pourrait causer de nombreux dommages sur des sites naturels et culturels de notre planète. Du Mont Fuji à la Grande Barrière de corail, découvrez ces sites qui risquent de disparaître…

Rédigé par Hugo Quinton, le 11 Dec 2015, à 12 h 00 min

Le Machu Picchu

Depuis deux ans, les autorités péruviennes surveillent les éventuels effets du changement climatique sur le site de la cité inca du Machu Picchu. Elles sont particulièrement attentives au glacier andin Salcantaye, qui est en train de fondre. Ce phénomène pourrait modifier l’approvisionnement en eau et avoir des conséquences sur certaines espèces animales et végétales présentes autour des ruines, dont la plupart sont menacées d’extinction, selon le service national météorologique et hydrologique du Pérou.

sites-culturels-climat-machu-picchu

Le réchauffement pourrait se traduire par des sécheresses susceptibles de provoquer des feux de forêt risquant d’atteindre les ruines, ou par de fortes précipitations qui pourraient provoquer des avalanches et des inondations endommageant elles aussi le site, selon plusieurs experts.

Le Mont Fuji

Le réchauffement climatique a été mis en cause dans la fonte du permafrost sur le Mont Fuji, la plus haute montagne japonaise (3.776 mètres). Des zones de permafrost sont désormais observées à une altitude de 3.500 à 3.700 mètres, alors que la température autour du célèbre site augmente, selon une étude menée durant plusieurs années par le professeur Takehiro Masuza, parue en 2011. En 1976, la limite du permafrost était de 3.200 mètres…

sites-naturels-climat-mont-fuji

Saint-Louis du Sénégal

A Saint-Louis du Sénégal, première ville fondée par des Français en Afrique subsaharienne en 1659, près de 120.000 personnes sont menacés par la montée de l’océan et celle des eaux du fleuve Sénégal, en raison de l’augmentation des pluies saisonnières.

sites-culturels-climat-saint-louis-senegal

Ces bouleversements « sont en partie liés aux changements climatiques » mais les conséquences en ont été aggravées parce que « les populations ont mal aménagé leur habitat », sur des zones inondables, selon un géologue spécialiste de la lutte contre l’érosion côtière, Pape Goumbo Lô.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Je suis passionné par le web et tout ce qui entoure, de près ou de loin, les réseaux sociaux. A ce titre, j'ai contribué à plusieurs media en ligne, en...

1 commentaire Donnez votre avis
  1. Confirmons le danger du réchauffement. Trump est un idiot, il n’ a rien compris au film de la catastrophe qui s’annonce et que ses enfants verront.
    Le nucléaire est un second danger tant en Europe qu’ailleurs. Il faut se féliciter de l’accord iranien et ne pas y toucher. lequel a demandé du temps. Détruire, c’est plus facile que de remédier aux problèmes climatiques.
    Il faut réveiller Hulot qui s’endort.

Moi aussi je donne mon avis