Finistère : les oiseaux ont-ils été mazoutés par une vieille épave ?

Des promeneurs ont découvert plusieurs oiseaux mazoutés échoués sur des plages bretonnes. Le responsable pourrait être une vieille épave qui transportait du fioul il y a 40 ans.

Rédigé par Audrey Lallement, le 15 Dec 2020, à 11 h 40 min
Finistère : les oiseaux ont-ils été mazoutés par une vieille épave ?
Précédent
Suivant

En décembre, plusieurs oiseaux mazoutés ont été découverts sur des plages du Finistère Nord. Si l’on n’est pas encore sûr à 100 % de l’origine de cette pollution aux hydrocarbures, il y de fortes probabilités pour que le responsable soit le Tanio, un pétrolier qui a fait naufrage en 1980.

Des oiseaux mazoutés découverts en Bretagne

Comment ces oiseaux se sont-ils retrouvés mazoutés ? Qui est le responsable ? Début décembre 2020, des promeneurs ont découvert six oiseaux -dont quatre déjà morts- échoués sur des plages du Finistère Nord. Un incident qui n’est pas le premier puisque d’autres échouages se sont déjà déroulés au même endroit depuis la mi-novembre. Un dauphin a également été retrouvé mazouté.

Un cormoran englué dans du mazout ©seeshooteatrepeat

Si les deux guillemots de Troïl survivants ont été déposés à la clinique des oiseaux de la LPO de l’Ile-Grande (Côtes-d’Armor) pour y être soignés, ceux qui sont déjà morts ont été conservés et envoyés à Océanopolis, à Brest, afin d’être autopsiés. Il s’agit en effet de trouver d’où vient ce mazout qui a blessé et tué les animaux.

Cette pollution aux hydrocarbures pourrait venir d’une vieille épave, le Tanio. Ce pétrolier qui transportait 27.000 tonnes de fioul et naviguait sous le pavillon malgache a coulé le 7 mars 1980 au large de l’île de Batz en Bretagne. Après son naufrage, le bateau a continué à recracher du fioul qui a tué des oiseaux en 2019. La Marine nationale est venue colmater des brèches en septembre mais cette opération ne semble pas suffire.

Le fioul proviendrait de l’épave du Tanio

Selon Nicolas Tamic, directeur adjoint du Centre de documentation de recherche et d’expérimentation sur les pollutions accidentelles des eaux (CEDRE), « Dans les épaves, il y a toujours une matière qu’on ne peut pas pomper. Le pétrole étant plus léger que l’eau, il se niche dans des endroits inaccessibles et parfois, il remonte à la surface » rapporte 20 Minutes. À priori, les vannes de coque du Tanio se sont arrachées avec la corrosion et l’hypothèse que l’une d’elles ait été arrachée par un engin de pêche est la plus probable.

En attendant l’expédition « dans les prochains jours » d’un robot sous-marin pour identifier les potentielles fuites, la préfecture maritime a assuré que « cette épave reste sous surveillance ». Par ailleurs, la commune de Plougasnou, où ont été retrouvés les volatiles mazoutés, invite la population à signaler les autres échouages qu’elle pourrait encore trouver.

Vous découvrez un oiseau blessé sur une plage en Bretagne ? Ne le touchez pas et appelez l’antenne de la Ligue de protection des oiseaux de Pleumeur-Bodou au 02 96 91 91 40.

Illustration bannière : Mouette mazoutée – ©Mrs_ya
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis