OGM : les mauvaises herbes font de la résistance

Rédigé par Jean-Marie, le 28 Aug 2013, à 15 h 45 min

Les mauvaises herbes, certains n’en veulent pas du tout et utilisent force herbicides pour en venir à bout. Notamment aux États-Unis où la vente d’herbicides a crû de +26 % entre 2001 et 2010. Pourquoi une telle augmentation ? A en croire un récent rapport, la cause en serait la résistance nouvelle aux herbicides des mauvaises dans les cultures OGM.

OGM – Une étude inquiétante

production maïs - OGM - consoGlobeL’étude dont il est question est celle de la  Food and Water Watch (1) qui porte sur l’impact des cultures OGM et de l’emploi des pesticides. En clair, il s’agit de déterminer quelle est l’influence de l’utilisation massive du Monsanto Roundup Ready et du Roundup.

La conclusion est nette :  « les mauvaises herbes ont développé une résistance au glyphosate (le principal composant du Roundup Ready) et les agriculteurs se sont mis à appliquer de plus en plus d’herbicides : la consommation totale d’herbicides a augmenté de 26 % entre 2001 et 2010 ». Inquiétant alors que cela ne fait que quelques années que ces pesticides sont sur le marché.

L’effet attendu des cultures OGM est une baisse des quantités de pesticides nécessaires : or on constate qu’on n’a utilisé moins de pesticides que pendant 3 années seulement avant que les mauvaises herbes ne développent une résistance ! Pour éviter le phénomène, il aurait fallu, disent les spécialistes, que Monsanto indique dès 1996 sur ses emballages que  ces semences ne devaient être plantées qu’une fois tous les trois ans.

Repères  : Le glyphosate est l’herbicide le plus utilisé dans le monde. Le premier fabricant mondial de glyphosate est Monsanto et le grand public le connaît pour la marque « Roundup ». Il est employé par les agriculteurs, les collectivités locales et les jardiniers. Certaines plantes modifiées génétiquement (OGM), importées en Europe pour nourrir les animaux d’élevage, sont généreusement traitées au glyphosate.

soja-soya

– Les semences dites « Roundup Ready » (prêtes pour le Roundup ou tout autre herbicide constitué de glyphosate) représentent 88 % du coton, 93 % du soja, et 86 % du maïs cultivés aux États-Unis.

– Les 6 grands fournisseurs de glyphosate sont Monsanto, Syngenta, Dupont, Bayer, Dow et BASF.
> Encyclo écolo : le glyphosate

En France, alors que la polémique sur les OGM plus que jamais d’actualité, cette étude fait du bruit après celle, très contestée, de Gilles-Eric Seralini. Elle justifie un peu plus le combat des anti-OGL suite à la prolongation récente du moratoire sur les semences OGM .

Au sujet des OGM :

 > Suite : Cultures OGM = toujours plus de glyphosate

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Jean-Marie Boucher est le fondateur de consoGlobe en 2005 avec le service de troc entre particuliers digitroc. Rapidement, il convertit ses proches et sa...

1 commentaire Donnez votre avis
  1. D’où il est plus qu’urgent d’arrêter la culture des OGM et sa cohorte de nuisances !!
    Ces constats vont-ils enfin réveiller les politiques et bloquer l’influence des lobbies ?

Moi aussi je donne mon avis