Le nucléaire encore bien présent dans la production d’électricité en France

Rédigé par Elodie, le 24 Jul 2015, à 17 h 22 min

Des énergies fossiles qui disparaissent ?

Alors comment expliquer la hausse du secteur nucléaire dans la production d’électricité quand la consommation a diminué ? La production des centrales à charbon a baissé de 58,2 %, celle des centrales au fioul a aussi diminué de 10,5 %, et celle des centrales au gaz de 18,9 %. Soit une baisse totale de 39,6 % par rapport à 2013, bienvenue après la hausse récente du charbon dans le mix énergétique européen du fait de la baisse des prix du charbon au niveau mondial.

nucleaire-electricite-energies-renouvelables-loi-sur-la-transition-energetique-2

Au final, ces centrales thermiques à combustible fossile ont produit 27 TWh d’électricité, ce qui représente 5 % de la production électrique en France, un chiffre bien en-deçà de la contribution des énergies renouvelables dans la production électrique. Néanmoins, ces parts perdues par les centrales thermiques ont été aussi récupérées par le nucléaire, le secteur qui a le plus de puissance électrique installée en France : 63.130 MW contre 39.823 MV pour les énergies renouvelables sur les 128.943 MW de capacité totale installée en France.

Avec la loi sur la transition énergétique qui vient juste d’être votée, la part du nucléaire dans la production d’énergie devra passer de 77 % à 50 % en 2025, tout en gardant paradoxalement la capacité de son parc nucléaire actuel soit 63,2 gigawatts, les autorités tablant sur une augmentation de la demande d’électricité globale : une capacité absolue constante devenant proportionnellement moindre. Quant à la part des énergies renouvelables, elle devra représenter 32 % de la consommation d’énergie de l’Hexagone d’ici 2030.

Références :
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Optimiste (un peu trop parfois), je suis une éternelle rêveuse qui collectionne les Petit Prince dans toutes les langues étrangères. A part la lecture, je...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis