Pourquoi une nouvelle étiquette énergie sur les produits en 2021  ?

À partir du 1er mars 2021, une nouvelle étiquette énergie, encore une, va faire son apparition en magasin. Mais pour quoi faire ?

Rédigé par Paul Malo, le 26 Dec 2020, à 11 h 03 min
Pourquoi une nouvelle étiquette énergie sur les produits en 2021  ?
Précédent
Suivant

Les étiquettes énergétiques, créées en 2011, sur les produits, vont être remplacées par une échelle de A à G (autrefois utilisée) plus lisible. Explications.

Une nouvelle échelle énergétique de A à G pour les appareils électroménagers

Comment repérer les appareils électroménagers les plus économes en énergie en magasin ? Grâce à l’étiquette énergie européenne apposée dessus. Mais entre les catégories A+, A++ et A+++ créées au fil du temps, pas si facile de s’y retrouver. C’est pourquoi, à partir du printemps prochain, un QR code sera désormais apposé sur cinq catégories de produits. Il permettra aussi aux consommateurs d’avoir accès à une base de données électronique de tous les produits, renseignée par les fabricants.

L’an prochain, les classes A+, A++ et A+++, créées en 2011, seront remplacées par une échelle de A à G plus facile à comprendre par tout un chacun en termes de consommation d’énergie et d’eau des appareils. À titre de comparaison, les classes B ou C devraient, selon les catégories de produits, correspondre à l’actuelle classe A+++. Mais quels sont les produits ainsi concernés par ce nouvel étiquetage ? Il s’agit des réfrigérateurs, congélateurs et appareils de stockage de vin, des lave-vaisselle, des lave-linge et lave-linge séchants, des téléviseurs et écrans, ainsi que des ampoules et LED.

Une nouvelle étiquette énergie plus lisible ©Ademe

Un étiquetage énergie pouvant induire en erreur

Cette nouvelle classification des produits sur une échelle de A à G sera plus exigeante que celle actuellement en vigueur. Par conséquent, l’appareil le plus performant du moment sur le marché sera sans doute classé B. Le fait qu’aucun des appareils actuellement en vente ne soit classé A est censé inciter à l’innovation technologique. En effet, les futurs produits devront non seulement être plus économes en énergie que ceux existant actuellement mais aussi meilleurs en termes d’écoconception, de recyclabilité et de réparabilité.

Ce nouvel étiquetage devrait permettre d’améliorer la lisibilité des performances des appareils. Dans l’esprit des consommateurs, tous les appareils classés au-delà de A semblent performants. Ainsi, un appareil classé A+, l’un des moins performants en termes d’énergie, peut sembler un excellent choix, qui plus est avec le code couleur vert de l’étiquetage.
Officiellement, le processus de remplacement des étiquettes énergie actuelles a déjà commencé depuis le 1er novembre dernier. Durant un certain temps, il se peut que les deux étiquettes soient apposées en même temps sur les appareils concernés.

Un étiquetage appelé à progresser constamment

Comment devraient être classés les appareils actuellement sur le marché demain ? A priori, un produit classé A+++ en 2020, devrait être classé B ou C en 2021. Un produit A++ sera probablement reclassé D ou E. Et les moins performants en termes d’énergie, actuellement classés A+, devraient se retrouver classés F ou G. Enfin, une fois qu’au moins 20 % des appareils proposés sur le marché auront été classés A, l’étiquetage devrait à nouveau être mis à jour.

Selon les estimations de la Commission européenne sur le fait d’investir dans des équipements plus performants, les ménages européens pourraient économiser en moyenne 150 euros par an. Ainsi, d’ici 2030, les 38 TWh/an ainsi économisés représenteraient l’équivalent de la consommation d’électricité de la Hongrie pendant un an…

Plus d’informations sur le site de l’Ademe

Illustration bannière : Une nouvelle étiquette énergie plus lisible – © Gts
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis