Le virus de ‘l’aile déformée’ s’attaque aux abeilles

Une étude scientifique vient de révéler les effets dévastateurs d’un virus sur les abeilles.

Rédigé par Sybille de la Rocque, le 2 Feb 2017, à 10 h 05 min

Déjà menacées par les pesticides et les nombreux agents pathogènes qu’elles ingèrent au cours de leur vie, les abeilles sont désormais attaquées par un virus, qui, en plus de nuire à leur action pollinisatrice, réduirait fortement leur espérance de vie.

Un virus qui perturbe le cycle de vie des abeilles

Les abeilles sont attaquées par un virus qui nuirait fortement à leurs capacités et à leur survie. C’est ce que révèle une étude menée par des chercheurs du Laboratoire de socio-écologie et d’évolution sociale de Louvain, en Belgique qui a permis, grâce au suivi du mouvement de nombreuses abeilles, de mettre en lumière le « virus de l’aile déformée ».

Les résultats de leurs recherches ont été publiés dans la revue Royal Society. Ils indiquent que ce virus, sans doute propagé par des mites, particulièrement en Europe et en Amérique du Nord, mais également dans le reste du monde, perturberait les abeilles dans leur fonction de butinage et réduirait leur espérance de vie.

abeilles-ailes-virus

Les trois quarts des cultures mondiales sont aujourd’hui en danger

Pour mener cette étude, ces scientifiques belges ont utilisé la technique de la radio-identification. En plaçant des émetteurs sur des insectes contaminés et sains, ils sont parvenus à retracer les mouvements des abeilles et à observer, notamment, que les individus malades avaient du mal à retrouver leur chemin.

Des chiffres récemment publiés par l’ONU ont estimé à 40 % la proportion des espèces de pollinisateurs invertébrés actuellement en voie d’extinction. Un constat qui met la totalité de l’humanité en danger puisque sans l’action de ces pollinisateurs, et principalement des abeilles, les trois quarts des cultures mondiales sont menacées.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




1 commentaire Donnez votre avis
  1. En médecine énergétique les virus s’installent en général sur des terrains “froids / dégénératifs” et les symptômes de ce virus semblent aller dans ce sens. Comme ceux observés après intoxication par les insecticides néonicotinoïdes. Voir l’article précédent qui montre l’effet positif de la chromatothérapie en réalisant des projection de couleur rouge proche de l’infra rouge sur les abeilles dans la ruche. A mon avis il serait intéressant de tester aussi sur cette maladie virale, car la couleur rouge rééquilibre les terrains “froids”.

Moi aussi je donne mon avis