Le thon rouge disparaît-il vraiment de Méditerranée ?

Rédigé par Jean-Marie, le 30 Aug 2012, à 18 h 30 min

Nous sommes le 15 mai à Malte et c’est l’effervescence. Aujourd’hui débute la nouvelle campagne de pêche du thon rouge de Méditerranée. Une flottille de bateaux de pêche guette l’arrivée de bancs de thon rouge, 50 km au sud des côtes maltaises. Tout le monde s’interroge sur la température de l’eau car si , elle est trop froide, les thons seront aux abonnés absents.

Le thon rouge a-t-il besoin d’un moratoire sur la pêche ?

Les eaux maltaises et leurs alentours varient entre 18 et 21° C. Soit exactement ce dont le thon rouge a besoin pour développer ses organes génitaux puis entamer sa traversée de la  Méditerranée …

C’est ce que réclame les militants des ONG et en particulier de Greenpeace  qui veulent faire obstacle aux thonniers. Ils réclament que l’Union européenne raccourcisse la saison du thon rouge comme les précédentes années : la fuite en avant.

  • Les eaux libyennes sont une des zones les plus riches en thon rouge atlantique, une espèce très prisée pour les sushis et sashimis.  Principalement consommé au Japon, le thon rouge se pêche surtout en Méditerranée où on estime que la moitié des thons rouges ont déjà disparu.

L’espèce est en danger immédiat de disparition. C’est ce qui explique que des thoniers français se soient installés à Tripoli :  Pêche au thon, les Français changent de pavillonU

La pêche au thon rouge est source de débat, voire de conflit, depuis plusieurs années, mais est-ce justifiée ? Cette espèce est-elle réellement menacée ? Qu’en disent les écologistes, les pêcheurs, l’Europe… ?

Le livre qui fait le point sur la course au trésor

Dans « Trésor rouge » Julien Pfyffer nous livre une véritable enquête, appuyée sur de solides entretiens accordés par les grandes figures de ce monde si fermé qu’est celui de la pêche du thon rouge.« 

L’enquête de J. Pfyffer va à contre-courant, évitant les récifs du manichéisme, démontant les rouages d’une pêche trop lucrative pour être toujours honnête. » explique Midi libre.

Malgré les apparences, personne, aujourd’hui, ne peut savoir avec certitude où en sont les populations de thon rouge. Au terme de plus d’un an d’enquête, c’est l’une des conclusions inattendues de l’ouvrage. Pour la première fois, une équipe de journalistes est partie en haute mer observer les pêcheurs de thon rouge, plonger dans une ferme d’engraissement de poissons. On y découvre les rouages complexes d’une industrie de pêche et la chasse au trésor opposant ONG et travailleurs de la mer.

Les différents des protagonistes de la guerre du thon sont entendus et décrits. Cette  enquête fouillée tend à montrer les parts d’ombre d’une industrie jusqu’alors méconnue. Dans ce vaste terrain de jeu, de quelle manière l’Union européenne gère-t-elle la « ressources » et les lobbys du Japon et de la Lybie ? Les événements récemment survenus dans ces pays vont-ils changer la donne ?

Ce document, se lit comme un thriller écologique mais est le résultat d’une recherche sérieuse. Il nous dévoile la véritable histoire du trésor rouge de la Méditerranée.

Trésor rouge 19,90 €
Cartes, schémas, folio photosde 16 pages illustrent l’enquête.

*

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Jean-Marie Boucher est le fondateur de consoGlobe en 2005 avec le service de troc entre particuliers digitroc. Rapidement, il convertit ses proches et sa...

3 commentaires Donnez votre avis
  1. Il ne sert à rien de s’ attaquer à la maladie.
    Il faut s’ attaquer aux causes.
    la principale cause c’ est les pollutions qui rendent stérile les poissons et qui en plus les empoisonnent. Pour commencer attaquons nous à la radioactivité.
    A quand une grande enquête sur tout les polluants dans le milieux marin?

  2. Je ne sais pas si ce livre donne des indications mais il faut absolument que les oceans soient une priaurité de sauvegarde ds nos consciences .

  3. ok….bonne pub….et puis?

Moi aussi je donne mon avis