Le CNRS manque de budget, selon un rapport

Alain Fuchs, le président du CNRS, a adressé un message préoccupant lors de ses voeux annuels.

Rédigé par Nathalie Jouet, le 19 Jan 2017, à 9 h 20 min

Un rapport d’évaluation externe du CNRS, rendu public le 18 janvier 2017, souligne que l’organisme manque de moyens financiers. En effet, celui-ci met en demeure le gouvernement futur de lui accorder des crédits supplémentaires, estimés entre 300 et 400 millions d’euros par an.

Les budgets du CNRS n’ont pas augmenté depuis 2010

Dans son message, qui a également pris la forme d’un « rapport d’évaluation scientifique », le président du CNRS sonne l’alerte et pointe du doigt l’insuffisance de moyens financiers accordés à l’organisme. Aussi, pour y remédier, le CNRS réclame entre 300 et 400 millions d’euros annuels, hors salaires au gouvernement. Ces crédits supplémentaires sont nécessaires, pour éviter que la science française ne « décroche » dans la compétition nationale, selon Alain Fuchs.

CNRS, recherche

Le CNRS et la recherche scientifique en danger © Billion Photos Shutterstock

Le CNRS représente le principal outil de la nation pour sa recherche de base. Doté de personnels directs (chercheurs, ingénieurs et techniciens) et de grands équipements, le manque de financement auquel doit faire face l’organisme risque d’impacter considérablement ses performances et son fonctionnement. En effet, dans son rapport, le CNRS met en avant l’asphyxie budgétaire infligée par le gouvernement. Depuis 2010, ses budgets sont restés inchangés, alors que sa masse salariale a largement augmenté.

Une menace pour les performances de l’organisme

L’organisme français de la recherche publique souligne que la situation est urgente et qu’une hausse des budgets est nécessaire, pour qu’il puisse « assurer pleinement sa mission ». Le rapport énonce les « grands défis de société » auxquels doit faire face le CNRS. Entre la pollution, le dérèglement climatique, la sécurité alimentaire ou encore la démographie, les enjeux sont nombreux. Cependant, les nouvelles approches et les programmes de recherche novateurs sont actuellement limités à cause d’un budget insuffisant.

« Des progrès importants dans les efforts de vulgarisation et de sensibilisation pourraient être faits via le Web et les médias sociaux », précise également le rapport. En effet, le comité consultatif mandaté par le président du CNRS a rappelé la nécessité pour l’organisme d’être un acteur de la vulgarisation scientifique.

Illustration bannière : La recherche au CNRS a besoin de fonds – © Rafael SANTOS RODRIGUEZ Shutterstock
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis