La consommation de Noël : les chiffres clés

Rédigé par Jean-Marie, le 20 Dec 2013, à 17 h 02 min

Noël, « ça devient purement commercial  et de moins en moins religieux» et c’est de plus en plus une occasion de dépenser, de consommer, de faire la fête … et de retrouver la famille. C’est une parenthèse familiale donc que bien des Français ne veulent pas sacrifier : pour Noël, on se fait plaisir, “on se lâche” et on achète des cadeaux et des bonnes choses à tour de bras.

Comme chaque année donc, ce Noël va battre des records de consommation de produits en tous genres : alimentaires, ludiques, électroniques, sportifs, …

Noël, c’est le sommet annuel de la consommation

Voici quelques statistiques sur la consommation festive : cliquez sur l’image pour l’agrandir.Chiffres-noel

Certains trouvent la période trop commerciale et regrettent que soient oubliés les principes de sobriété que tout au long de l’année on s’efforce de suivre. Est-ce votre cas ? Vous laissez vous aller à “surconsommer” à tout prix pour les fêtes de fin d’année ?

Developpement durable article

Vous pouvez retrouver ces chiffres et leurs détails explicatifs sur la page  Noël Noël du Planetoscope

*

Je veux témoigner

 

Idée cadeau :Scoffrets-noel-dha-micrro-algues copie

 

 

 

Surconsommation – Noël arrive trop tôt !

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Jean-Marie Boucher est le fondateur de consoGlobe en 2005 avec le service de troc entre particuliers digitroc. Rapidement, il convertit ses proches et sa...

11 commentaires Donnez votre avis
  1. Document minable et peu informatif. J’en ai pleuré

    • J’ai choppé mon frere Justin en train de se masturber

  2. Jésus au jour d’aujourd’hui n’as plus trop de rapport avec noël. Vous n’avez qu’as regarder le nombre de croyants qui diminue de plus en plus. Donc Jésus passe a la trappe.
    Noël n’as toujours été qu’un gigantesque potlatch (vieille tradition ) ou l’on offre des cadeau mais surtout on attend d’en recevoir dans le but de renouer les lien sociaux.De plus Noël n’est pas que consommation mais aussi une fête social ou les gens se rassemble en famille.
    Mon Noël par exemple, sans avoir reçu ni offert de cadeau a été magnifique autour d’un repas où chacun a rapporter un plat et l’ambiance était de mise, les gens était heureux d’être présent et pourtant … personne n’as offert de cadeaux à quiquonque

  3. inutile de se lamenter, la société est telle que les gens la veulent ! lors des élections où ils peuvent choisir les politiques qui vont influer le sens de la société, on retrouve inlassablement les mêmes !
    si on voulait vraiment vivre selon le modèle de “sobriété heureuse”, il aurait fallu changer avant, on va dans le mur et on fait semblant de croire le contraire alors maintenant il fait assumer les choix qui ont été faits par la majorité

  4. Effectivement, pour moi, Noël est devenu une fête des commerces et je suis attristé de voir le caractère sacré et mystérieux de cette fête s’en aller.
    Les français sont aujourd’hui attirés par les temples de la consommation et célèbrent leur nouvelle “religion” à l’aide de leur nouvelle idole qui est l’argent. Mais tout cela est cyclique et cela se retrouve à maintes reprises au cours de l’histoire humaine.
    Il adviendrait une catastrophe planétaire et tout ceci sera oublié au profit d’un ésotérisme plus religieux et mystérieux.
    Etant père de famille et au chômage, cela fait quelques années que nous fêtons Noël dans une sobriété heureuse ou la joie d’être vivants (càd aussi quelque part résister à la pression consumériste ambiante) et rassemblés est plus importante que celle de manger des mets raffinés (et je m’y connais) et de se faire des cadeaux tant extraordinaires qu’inutiles.
    Donc nous faisons la cuisine tant que possible bio ou équitable, de l’entrée au dessert, sans surconsommer et nos enfants reçoivent un cadeau utile conséquent et un autre moins cher.
    Nous ne nous faisons pas de cadeaux entre adultes mais par familles et d’ordre culinaire, car pour nous l’esprit de Noël c’est surtout d’offrir des présents aux enfants. Aussi nous efforçons nous de faire un petit cadeau à chacun d’eux.
    Tout ceci nous permet de passer de très bonnes fêtes, sans stress et en très bonne santé.

    Joyeux Noël à tous les forumeurs !

  5. Croyez-vous vraiment que cette année les records seront battus? Pour nous cette année on se serre la ceinture car il nous faut aider à vivre tout simplement des personnes de notre entourage proche au chômage! Cela ne nous empêchera pas de nous retrouver en famille car au moins auront-ils un peu de chaleur et de réconfort … et nous aussi car leur souffrance est aussi la nôtre! Et malheureusement il y a de plus en plus de famille en difficulté et je suis presque certaine que cette année on aura une surprise sur les chiffres de la consommation!

  6. Le plaisir de rassembler la famille et de gâter raisonnablement chacun des siens est il si méprisable? Ne serait ce pas un moteur pour affronter les difficultés de la vie? Essayons de faire les choses avec un peu de bon sens, et ne cherchons pas encore à faire culpabiliser, et à jouer les grognons…

  7. Il est vrai que les fêtes de Noël deviennent chaque année de plus en plus commerciales, même malgré la crise… Et c’est bien dommage. L’homme a besoin de fêtes pour ponctuer certains moments de la vie, il y a toujours eu des célébrations (le printemps, les mariages, les fêtes religieuses), mais il ne faut pas exagérer. Des tonnes de cadeaux offerts aux gamins (qui les délaisseront quelques jours plus tard…), de la bouffe de luxe (caviard, foie gras…) alors que des personnes récupèrent à manger dans les poubelles. Je ne dis pas de supprimer Noël, mais il faudrait modérer tout ce gaspillage et revenir à des plaisirs simples. Qu’en pensez-vous ? Chez nous, Noël sera une fête de famille (pas encore de petits enfants, dommage), mais pas de foie gras ni autre produit de luxe. Je ferai mes coquilles St Jacques et ma bûche moi-même. Bonnes fêtes à tous, et n’oublions pas les personnes seules.

  8. Dans l’article:”la consommation de Noël, les chiffres clés”, le pourquoi et le sens profond de Noël est totalement écarté. Nous fêtons Noël parce que Jésus, le Sauveur est né.

    • Pour vous certainement, Steiner. Mais combien de personnes pensent à Noël en tant que fête religieuse ? de moins en moins maintenant. Je crois que ce pauvre Jésus aurait été horrifié de voir sa célébration transformée en grosse bouffe et boissons. Les enfants aiment plus le père noël que Jésus. Bonnes fêtes.

    • je suis d’accord avec vous,noël c’est avant tout l’Enfant Jésus qui né.et la belle mess de minuit.

Moi aussi je donne mon avis