Énergie éolienne : un nouveau record au Danemark

Un nouveau type d’éolienne a été testé avec succès au Danemark : au lieu de 7,58 mégawatts précédemment, une nouvelle turbine près d’Østerild en produit 9.

Rédigé par Anton Kunin, le 31 Jan 2017, à 11 h 05 min

Même si on parle souvent de la part encore faible de l’énergie éolienne dans le mix énergétique européen, de bonnes nouvelles arrivent aussi parfois. Au nord du Danemark, en Mer du Nord, une turbine très puissante a été testée : l’expérience s’est avérée concluante.

Le Danemark vient de tester une éolienne d’une puisance de 9 mégawatts

En 24 heures, la turbine fabriquée par le danois MHI Vestas Offshore Wind a produit 216.000 kWh d’électricité, ce qui est un record absolu pour une éolienne. Elle remplace une turbine du même fabricant, en service depuis 2014, mais dont la production était sensiblement moindre. Ce pas en avant a été rendu possible par une taille supérieure des ailes : 80 mètres de long chacune. Elle balaient 21.124 mètres carrés d’air, soit plus que le fameuse roue d’observation londonienne London Eye.

Et plus la taille de ses ailes est importante, plus une éolienne est efficace : pour une même périodicité d’arrêts de maintenance, elle produit plus d’électricité. L’autre grand avantage de cette turbine réside dans le fait qu’à la fin de son cycle de vie, elle est recyclable à 80 %, un niveau encore jamais atteint.

« Nous sommes confiants puisque cette machine à 9 mégawatts a maintenant prouvé qu’elle est prête à être mise sur le marché, et nous estimons qu’elle jouera un rôle de premier plan dans la poursuite de la baisse du coût de l’énergie, que l’éolien rend possible », a déclaré said Torben Hvid Larsen, le directeur technique de Vestas.

eolienne-danemark-turbine

La France accuse pour l’heure un retard dans l’éolien

En France, le gouvernement a fixé l’objectif d’une capacité éolienne offshore de 6.000 MW à l’horizon 2020. Selon ses calculs, 1.200 éoliennes seront nécessaires à l’accomplissement de cet objectif. Si, théoriquement, elles étaient toutes du type qui vient d’être resté au Danemark, il n’en faudrait que 666. Si l’installation avance au rythme prévu, l’éolien devrait fournir 10 % de la consommation électrique française d’ici 2020. Pour rappel, à l’échelle du monde, cette part est de 2,5 %.

Pour l’heure, la France accuse un retard : 10.000 mégawatts sont actuellement fournis par l’éolien, alors que le décret relatif à la Programmation pluriannuelle de l’énergie, publié fin octobre 2016, énonce l’objectif de 24.800 à 30.000 mégawatts par an d’ici 2023.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste de formation, Anton écrit des articles sur le changement climatique, la pollution, les énergies, les transports, ainsi que sur les animaux et la...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis