Au Danemark, une ville tente le pari zéro carbone pour 2029

Rédigé par Stephen Boucher, le 26 Oct 2015, à 10 h 12 min

Au Sud du Danemark, la ville de Sonderborg a fait le pari de ne plus émettre de CO2 et d’être ainsi à « zéro carbone » d’ici 2029. Depuis la décision de s’engager sur cette voie, en 2007, de nombreux efforts ont été mis en oeuvre par les habitants ou les entreprises pour y parvenir. On se penche sur un exemple à suivre à quelques semaines du coup d’envoi de la COP21 à Paris.

Project Zero pour zéro carbone

Le pari de Sonderborg a un nom : Project Zero. Dans cette ville de 77.000 habitants, l’accent a été mis sur l’utilisation intelligente de l’énergie, avec l’objectif de réduire la consommation générale, et la conversion aux énergies renouvelables. Des consultants en énergie ont ainsi fait du porte à porte pour trouver des solutions adaptées aux besoin de chacun et donner des conseils. Le programme ZEROHome, intégré au Project Zero, a comme objectif d’aider les propriétaires de 18 6000 maisons à trouver les meilleures solutions pour leur modernisation énergétique.

Des tests de voitures électriques gratuits

Plusieurs ménages sont ainsi passés aux pompes à chaleur ou aux panneaux photovoltaïques et ont consenti à un investissement pour abandonner des sources de chauffage plus polluantes. En 2011, 80 familles ont eu l’occasion de conduire durant trois mois gratuitement des voitures électriques pour des tests demandés par des scientifiques et des constructeurs. Plusieurs habitants de la ville ont désormais leur propre véhicule électrique et des emplacements publics pour les recharger ont été construits. Agrandir le parc éolien, utiliser du biogaz dans les zones agricoles environnantes et développer un Smart Grid sont autant d’objectifs fixés pour permettre d’arriver à « zéro carbone ».

sonderborg

Les enfants sensibilisés dès le plus jeune âge

Changer les comportements et les valeurs des citoyens est l’un des principaux points sur lequel ce projet se construit. Et cela commence dès le plus jeunes âge : dans les écoles maternelles et primaires, les enfants sont sensibilisés au défi climatique. Les entreprises ont également leur rôle à jouer. Elles sont une cinquantaine à s’investir dans le Project Zero. Surtout que Sonderborg accueille des pointures comme le groupe danois Danfoss, référence en matière d’énergie solaire, ou Linak, qui fabrique des composants pour les éoliennes. Les entreprises ont ainsi dû mettre en place des normes climatiques et certaines ont investi massivement pour réduire leur consommation d’énergie. Un effort rentable sur le plan économique en quelques années.

A l'image de Danfoss, les entreprises s'investissent également pour le Project Zéro ©Danfoss

A l’image de Danfoss, les entreprises s’investissent également pour le Project Zéro ©Danfoss

 

Un consensus de tous les partis politiques

Le tout sous l’égide des autorités locales, à la manoeuvre tout en donnant l’exemple : les bâtiments publics ont été rénovés, toujours avec l’objectif de consommer moins d’énergie, et les bus municipaux devraient rouler au biogaz dans les années à venir. Fait notable : tous les partis politiques sont arrivés à un consensus pour aller dans la même direction jusqu’en 2029. L’optimisme est donc de rigueur quant à la réalisation de ce pari zéro carbone. « Quand on a lancé ce projet, on a choisi 2029 en ne sachant pas si le but pourrait être atteint, avoue Peter Ratje, qui dirige Project Zero, à Radio France. Et tous les ans depuis, on réalise des mesures pour voir si on est sur la bonne voie et si le défi est jouable. Et on ajuste au fur et à mesure. »

Doublé par une ville dans le désert ?

Les émissions de CO2 ont déjà été réduites de 30 % par rapport à 2009. Soit une avance de 5 % sur les prévisions de l’époque. De quoi encourager les acteurs du projet à continuer la mobilisation. Surtout que le Project Zero ne doit pas s’arrêter qu’à Sondeborg : ses créateurs espèrent pouvoir l’étendre à d’autres villes dans le monde. D’ici 2029, un modèle en la matière sortira peut-être de terre : au Emirats arabes unis, la construction de la ville de Masdar a débuté en 2008. Espérée pour 2020, cette ville nouvelle veut devenir la première à pourvoir se targuer d’être « zéro carbone ».

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Actuellement Directeur général de consoGlobe et plus spécifiquement Directeur de la rédaction, Stephen Boucher est anciennement directeur de programme à...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis