Le coworking en pleine croissance en France

Le coworking, ou travail partagé, connaît un véritable boom en France. Le premier espace a ouvert en 2007 ; à présent, on en dénombre 360. Analyse d’un phénomène.

Rédigé par Pauline Petit, le 22 Oct 2016, à 9 h 47 min

Le nombre de travailleurs freelance et d’auto-entrepreneurs explose : le travail se fait de plus en plus nomade et son organisation est en train d’être revisitée. La conséquence ? Les espaces de travail se réinventent également avec la multiplication des espaces de coworking : des lieux de travail commun.

Le boom des espaces de coworking

La plateforme de coworking Bureaux à Partager (BAP) a publié le 18 octobre une étude de recensement des espaces de coworking : on en compte pas moins de 360, alors que le tout premier espace n’a ouvert à Marseille qu’en 2007.

Un espace de travail partagé pour les nouveaux travailleurs

Ce succès répond à la mutation croissante du marché du travail. Le travailleur n’est plus enchaîné à son lieu de production comme l’ouvrier à l’usine, il est désormais plus libre dans l’espace et plus flexible, voire même plus salarié du tout.

coworking

Source : Bureaux à Partager et La Fonderie – octobre 2016

C’est pour accueillir le nombre croissant d‘auto-entrepreneurs et de freelances que les espaces de coworking ont ouvert les uns après les autres. En effet, le nombre de travailleurs indépendants a augmenté de 85 % entre 2004 et 2013, d’après Eurostat. Mais les espaces de coworking accueillent également les salariés : d’après l’étude de BAP, près de 50 % des coworkers sont des salariés.

En effet, les micro-entrepreneurs ou petites entreprises, ainsi que les freelance et même parfois les associations, se tournent vers le coworking, qui leur permet de disposer d’un espace de travail moins cher que la location de bureaux à des prix exorbitants en centre-ville. Mais les coworkers recherchent en général dans ces lieux plus qu’une simple diminution des coûts.

Le lieu de travail réinventé

Les espaces de coworking représentent davantage qu’un simple espace de travail. Ils sont aussi l’occasion pour les travailleurs de constituer un réseau professionnel, de mutualiser des moyens mais également des compétences, et d’expérimenter de nouvelles formes de travail plus horizontales.

« Plus qu’un bureau partagé, on voulait un espace pour faire vivre et collaborer ensemble une nouvelle génération de travailleurs »(2), explique Eric Van Den Broek, fondateur de la Mutinerie, espace de coworking à Paris.

Au-delà du travail, les espaces de coworking organisent des événements informels entre membres : d’après l’étude de BAP, 73 % des espaces de coworking organisent des ateliers et 66 % d’entre eux organisent des apéros après le travail (essentiel pour la cohésion d’équipe !)

coworking convivial

Source : Bureaux à Partager et La Fonderie – octobre 2016

Lire page suivante : le coworking à la croisée des chemins

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



J'ai travaillé dans différents organismes, tous liés de près ou de loin aux questions qui me passionnent : la consommation durable et l'alimentation. J'ai...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis