Brazil Forest : la forêt brésilienne comme placement financier durable

Rédigé par Aurore, le 11 Dec 2011, à 16 h 35 min

Investir dans l’eucalyptus au Brésil, pourquoi ?

DR Brazil Forest

Investir dans une forêt et une plantation d’eucalyptus au Brésil a plusieurs avantages. Premièrement, la matière première bois fait l’objet d’une demande croissante entraînant parfois des dérives (déforestation ou l’empiétement des forêts commerciales sur des zones agricoles ou sur des forêts primaires).

Cette demande croissante de bois, de bois de chauffage, de papier, de charbon de bois ou autre constitue un marché stable dans lequel il est intéressant d’investir.

L’investissement dans les programmes Brazil Forest est long, mais entre l’achat foncier, la plantation, l’exploitation et la coupe, l’objectif de ces programmes est de permettre un triplement du capital d’investissement sur 12 ans.

Pourquoi l’eucalyptus ?

Les programmes Brazil Forest ont choisi de planter de l’eucalyptus du fait du rendement de la plante et de sa parfaite acclimation au sol brésilien.

En effet, les fermes choisies disposent de sols riches et le climat de pays et sa pluviométrie permettent une parfaite pousse et exploitation de l’eucalyptus.

Chaque plant fait l’objet de soins attentifs, de deux coupes intermédiaires à 4 et 8 ans, jusqu’à être coupé et vendu au bout de 12 ans.

Investir dans les forêts brésiliennes : objectif carbone neutre

Investir dans les programmes Brazil Forest, c’est bien sûr attendre un retour sur investissement après quelques années, mais c’est aussi opter pour un investissement plus vert.

En n’exploitant que 60 à 70 % de la surface des fermes à des fins commerciales et en préservant la forêt primaire, les programmes permettent de maintenir une certaine biodiversité et quelques poumons verts.

Il s’agit de diminuer la pression sur les forêts primaires parfois sacrifiées et permettre à ces zones de continuer à capturer du CO2.

Le processus de stockage de carbone dans le bois favorisé par les programmes Brazil Forest peut être un avantage pour les entreprises qui veulent compenser leurs émissions de gaz à effet de serre, une information importante compte tenue de la taxe carbone qui devrait être appliquée en 2012.

Alors que la rentabilisation des exploitations forestières semble plutôt faible en France, les programmes au Brésil obtiennent de bons résultats d’exploitation. L’eucalyptus au Brésil, un investissement rentable, sûr et durable ? Il semblerait bien…

*

Cela me donne une idée

Sur la forêt


Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Entre magazines, romans et presse générale, je suis une passionnée de l'information, qu'elle soit sérieuse ou décalée ! Consommer durable n'est pas qu'un...

12 commentaires Donnez votre avis
  1. Bonsoir,

    Je vous encourage à revoir votre positionnement sur l’Eucalyptus. L’utilisation d’OGM, de pesticides et d’expropriation des peuples autochtones pour y mettre des plantations d’arbres (et non des forêts) , qui rendent les sols stériles est un véritable scandale. Ces entreprises jouent sur le fait qu’il n’y a pas de territoires définis au niveau de l’Etat. Et donc, le premier qui déforeste est considéré comme celui qui est propriétaire. Si les autochtones utilisent déjà la forêt en agroforesterie comme depuis des milliers d’années, le fait qu’ils ne déforestent pas fait que la terre n’est pas considérée comme leur appartenant.

  2. Investir dans les eucalptus est tre bonne idée du point de vue économique. Ils sont très rentables dans peu de temps. j’ai une concession de 8ha et en 2009 j’ai planté 1ha d’E. globulus. 4 ans plutard je les ai vendu à une boulangerie pour servir de bois de chauffage à 5000$US. Aujourd’hui j’ai decidé de faire la meme chose avec les 7ha qui sont restés.

  3. Bonjour, Il s’agit donc d’une culture intensive d’eucalyptus sur un espace restreint. La plantation d’eucalyptus se fait par le système de la monoculture à grande échelle, qui exige l’application systématique de produits toxiques comme le glyphosate et la sulfuramide, dont les dangers qu’ils comportent pour la santé humaine et pour l’environnement en général ont été vérifiés
    Donc replanter est nécessaire, MAIS avec des espèces natives pour recréer des forêts riches en biodiversité. De plus, ces investissements sont réservés à des gros portefeuilles…un ami proche m’a parlé de Forest Finance qui propose une vaste gamme de produits dés 33euros/ mois (Livret A) à plusieurs milliers d’euros (WoodstockInvest).

    Je trouve le concept beaucoup plus séduisant, surtout que chez eux pas de monoculture mais une forêt composée d’essences MIXTES à majorité locale tout en tirant de vrais bénéfices (des résultats de 5 à 8%/an).
    Dans leur vaste gamme de produits, certains permettent le versement régulier des fruits de la récolte de cacao, des éclaircies, de la vente des crédits CO2 et des semences certifiées.

  4. Ces articles sont très intéressants, pour en savoir plus :

    meilleursinvestissements.com/nos-solutions/investir-durable

  5. dans 30 ans les sols seront acidifiés , les nappes phréatiques asséchées, bel exemple de fausse bonne idée, d’autant qu’une monoplantation finit toujours par dégénérer (maladies, insectes ravageurs ;..)

  6. Ce qu’ils font est purement et simplement un crime environnemental ! Ils suppriment des forêts primaires pour planter de l’eucalyptus qui assèche et détruit l’écosystème. Je ne comprends pas qu’on fasse leur pub !

    • si je pouvais choisir, je créerai des forets commeciales sur d’anciennes zones bétonnées 🙂
      Faute de mieux, il vaut mieux développer des zones de plantation commerciale qui protègent les forêts primaires. Il faudrait une transparence de ce fond d’investissement sur l’origine des terrains acquis pour ses forêts commerciales car raser des forets primaires pour ces forets commerciales c’est pas glop…Ne psa oublier que l’eucalyptus capture du CO2 même s’il ne favorise pas forcément la biodiversité. Voir également si les eucalyptus ne sont pas arrosés de pesticides ou d’engrais chimique qu’il s’agisse d’eucalyptus bio :s

  7. Oui, la forêt amzonienne en Guyane est en danger également car elle est bradée ua profit de l’exploitation aurifère. Il est urgent de prendre des mesures pour la protéger efficacement!

  8. Toute initiative pour sauvegarder la planète ,la faune , la flore me parait excellente ,qu’il y est une prise de conscience sur l’urgence l’est tout autant, bravo.

  9. Comment peut-on appeler « primaire » une forêt replantée ? Vu sa faible proportion par rapport aux plantations d’eucalyptus,il me semble qu’elle aura du mal à reprendre ses droits et que cela ne restaurera pas l’habitat de certains animaux et flore en voie de disparition ; de plus, les parcelles sont trop petites et semblent parsemées !
    Bonne initiative tout de même !

  10. Le brésil c’est bien. Mais un département Français a aussi les mêmes qualités : la Guyane.
    Plutôt que d’enrichir l’étranger, et d’en faire la publicité, existe t’il la même chose en Guyane ?
    Moi je serais prêt à investir et créer des emplois en France O M.
    Et vous ?

    • je pense que dans ce cas, il ne s’agit principalement « d’enrichir » l’étranger mais de restaurer une partie de la forêt amazonienne (trop peu en proportion à mon goût) fortement déboisée du fait d’une surexploitation qui met en danger l’avenir même de notre planète.
      Je ne connais pas la proportion de forêt en Guyane mais on peut probablement y agir de la même façon si son déficit forestier le nécessite.

Moi aussi je donne mon avis