L’avenir des énergies renouvelables : l’Europe hors jeu ! ?

Rédigé par Jack, le 20 Jun 2014, à 13 h 02 min

La France perd la bataille du solaire

L’ambition française freinée par ses finances publiques ?

Les objectifs fixés par les directives sont loin d’être atteints, si la réduction des émissions de CO2 a été permise par le ralentissement économique conjoncturel, la part des ENR dans notre consommation énergétique devrait avoisiner seulement 15 % en 2020 selon le groupe Dekra, contre 20 % attendus initialement. Pourtant, le volontarisme affiché par Paris d’incarner l’excellence environnementale pour la conférence de 2015, laissait présager d’une action plus affirmée du gouvernement.

eoliennes europe

Dans un sondage Ifop réalisé pour le WWF,(5)  on apprenait d’ailleurs que « 49 % des personnes interrogées se sont déclarées « plutôt favorables » et 41 % « tout à fait favorables » à un modèle énergétique basé sur les énergies renouvelables et les économies d’énergie ». C’est dans ce contexte que Laurent Fabius, auditionné par la commission du développement durable invitait le législateur à accompagner « l‘innovation du bas carbone [qui] commence à réconcilier écologie et économie ».

Industrie en berne, recherche en pointe

Car si la France est en train de perdre la bataille du solaire, elle se trouve en revanche en pointe dans de nombreux pans de la recherche énergétique. Le projet de Paimpol-Bréhat a par exemple « l’objectif de démontrer la faisabilité administrative, technique, économique et environnementale de la filière hydrolienne, afin de fonder un coût du kWh compétitif à l’horizon 2020 ». Une manière de souligner qu’il existe plusieurs transitions énergétiques possibles au moment où Ségolène Royal présente son projet de loi au Conseil Economique Social et Environnemental.

Désormais prévue pour le printemps 2015, la transition énergétique bloquerait étonnement sur le « manque de moyens pour la financer ». En effet, le texte devrait porter la part des énergies renouvelables à 32 % en 2030, dont 40 % pour l’électricité, à condition de pouvoir créer un fonds national pour les économies d’énergie et la croissance verte…

avenir des énergies renouvelablesUne mission bien complexe alors que le gouvernement Valls a annoncé un plan d’économies de 50 milliards dans les trois ans à venir. Vigilante, Anne Bringault, en charge de la Coordination pour les ONG (5) des activités sur la transition énergétique met en garde les décideurs politiques : « la question du financement, «évalué entre 20 et 30 milliards d’investissements en plus chaque année», ne doit pas être un argument pour bloquer le texte ».

*

plateau télé équilibré alimentation coupe du monde 2014

COMPARER : Production mondiale d’énergie éolienne

COMPARER Production mondiale d’énergie solaire photovoltaique

La 3ème révolution industrielle de Jeremy Rifkin, graal ou chimère? 
La 3ème révolution industrielle de Jeremy Rifkin, graal ou chimère ?

(1) http://tempsreel.nouvelobs.com/economie/20130727.OBS1248/accord-amiable-entre-la-chine-et-l-europe-sur-le-photovoltaique.html
(2) http://www.epia.org/fileadmin/user_upload/Publications/EPIA_Global_Market_Outlook_for_Photovoltaics_2014-2018_-_Medium_Res.pdf
http://www.lepoint.fr/societe/les-francais-pour-une-transition-energetique-en-europe-09-05-2014-1820753_23.php
(3) http://www.bfmtv.com/planete/energies-renouvelables-montee-puissance-lasie-lafrique-786591.html
(4) http://www.lesechos.fr/monde/europe/0203528058324-les-energies-vertes-premiere-source-d-electricite-en-europe-674132.php
(5) http://www.liberation.fr/politiques/2014/06/06/transition-energetique-l-adoption-du-projet-de-loi-repoussee-a-2015_1035121

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




2 commentaires Donnez votre avis
  1. comment se servir d’autre source que l’énergie fossile si vous empêchez d’évoluer vers une énergie renouvelable en étant rétrograde, car il nous faudra toutes les ENR si nous voulons nous sortir du nucléaire qui est la mort de la planète et de l’homme, cela est une vrai insulte à l’écologie.
    ce n’est pas parce que l’on ne voit pas la production d’énergie que c’est plus écologique (le nucléaire : on ne voit que de la vapeur!!!!!!!!!!!!!)
    le bois fait du gaz carbonique l’hydroélectricité gène pour ne pas dire plus les poissons et les pêcheurs ,mais cela n’a pas l’ère de vous déranger , puisque vous ne le voyez pas
    les empêcheurs d’évoluer vers des énergies propres, vont nous mettre en retard par rapport aux autres pays et nous disqualifier économiquement
    MERCI BERNARD

  2. L’avenir des énergies renouvelables : le bois et l’hydroélectricité et certainement pas les renouvelables de greenwashing comme l’éolien et le photovoltaïque car elles produisent une énergie inutile seule, elles consomment trop de ressources non renouvelables par unité d’énergie et elles font surtout appel à des énergies fossiles pour être fabriquées et complétées. Une véritable insulte à l’écologie

Moi aussi je donne mon avis