Des vagues pour dessaler l’eau de mer !

Des vagues pour dessaler l'eau de mer !

Se servir de la force des vagues des océans pour dessaler … l’eau de mer. Caramba, il fallait y penser. C’est ce qu’a fait une société australienne qui met l’énergie houlomotrice au service de centrales de désalinisation. Une technologie d’avenir qui a un réel potentiel.

Une centrale de désalinisation grâce à l’énergie des vagues

Le potentiel de l’énergie houlomotrice sur le plan mondial ne fait aucun doute et certains comment à s’intéresser très sérieusement à dominer la houle pour des applications industrielles.

vagues dessalementLa société australienne Carnegie Wage Energy aurait trouvé la solution au délicat équilibre du dessalement d’eau de mer grâce à l’énergie des vagues. Entre rendement trop faible et coût en énergie trop élevé, désaliniser grâce à l’énergie marine n’est pas évident.

La centrale de dessalement que veut ouvrir la société australienne sur Garden Island, aurait trouvé le bon compromis : elle serait capable de séparer le sel de l’eau sans faire appel à des ressources extérieures. Mieux, cette usine serait capable de rendre les habitants de l’île auto-suffisants en eau douce mais aussi en électricité.

dessalement-eau-de-mer-vaguesLes surfeurs ne seront pas gênés par les capteurs sous-marins

Des flotteurs sous-marins

Ce sont de gros flotteurs,  technologie brevetée, qui sous les vagues seront mis en mouvement par la houle. L”énergie captée sera transmise à des pompes placés sur les fond de l’océan. Celles-ci alimenteront à leur tour des turbines placées sur le rivage. Le prototype a été baptisé « CETO  », du nom de la divinité maritime grecque. Le projet utilisera la technique de l’osmose inverse pour dessaler l’eau de mer.

Le potentiel pour cette approche du dessalement est très important car aujourd’hui des pays comme l’Australie, Israël ou l’Arabie Saoudite consomment d’énormes quantités de pétrole pour faire tourner leurs usines de dessalement. Il faut noter qu’ EDF Energies Nouvelles, qui maîtrise déjà la production d’électricité grâce à l’énergie marine, fournit déjà 150 kilowatts aux habitants de l’île de la Réunion en exploitant la technologie CETO. Un projet à surveiller de près donc.
.

La Water Corporation a déjà une grande expérience de désalinisation : depuis 2006, elle exploite une usine de dessalement à Kwinana, au sud de Perth, qui fournit 45 milliards de litres d’eau potable à la ville. Elle a mis en exploitation une seconde usine dans la même région à  Binningup, qui pourra fournir 100 milliards de litres supplémentaires.  Le total représente la moitié des besoins en eau potable de la ville de Perth !
*

Je réagis