Une ado découvre comment purifier l'eau grâce à l'énergie solaire

Une ado découvre comment purifier l’eau grâce à l’énergie solaire

Deepika Kurup n’est pas une ado comme les autres : cette jeune américaine de 14 ans a inventé une cruche qui purifie l’eau grâce à l’énergie solaire. Sa technologie est basée sur un mélange de composés chimiques qui se transforment en « mangeurs de bactéries » lorsqu’ils sont exposés à la lumière du soleil. Un projet d’avenir admirable !

Une solution pour surmonter la crise de l’eau

smile-optimisme1-150x1501L’eau, ressource vitale, n’est pourtant pas accessible à tous.

Dans le monde, 1 milliard d’individus n’a pas accès à l’eau potable. Un enfant meurt toutes les 15 secondes d’une maladie causée par de l’eau souillée. Des chiffres qui font froid dans le dos.

eau-bouteillebonhomme-croissanceLe fait de ne pas accéder à l’eau engendre de graves problèmes de santé. Selon l’OMS, une bonne gestion de l’eau permettrait d’éviter :

  • 1,4 million de décès d’enfant par diarrhée
  • 500 000 décès par paludisme
  • 860 000 décès d’enfants par malnutrition

La moitié des hospitalisations dans le monde met en cause la qualité de l’eau.

L’eau est une ressource qui se raréfie et que l’on gaspille pourtant, ou que l’on gère mal (voir les chiffres du Planetoscope sur l’eau)

Un système de purification économique et écologique

C’est en rentrant d’un voyage en Inde que Deepika Kurup a voulu développer sa propre technologie pour surmonter la crise de l’eau. La jeune fille, touchée par la vue d’enfants buvant de l’eau croupie, s’est fixé pour objectif de trouver une solution simple et économique pour purifier l’eau, afin que toutes les populations, et surtout les plus défavorisées, aient accès à cette ressource vitale.

© CC, Marie Guillaumet kReEsTaL

© CC, Marie Guillaumet kReEsTaL

Après des mois de recherche, l’adolescente a trouvé le moyen de traiter l’eau souillée : en mélangeant 2 substances, l’oxyde de titane et le zinc, et en les exposant aux rayons du soleil, on obtient une réaction chimique.

Se forment alors des radicaux hydroxyles qui s’attaquent aux bactéries nocives, dont le fameux E. Coli, devenu célèbre suite à l’affaire des concombres contaminés.

La technologie extrêmement innovante de Deepika Kurup a un grand avantage sur les technologies actuelles : elle fonctionne grâce à une énergie propre. En effet, jusqu’à maintenant, les technologies utilisées nécessitaient l’intervention de lampes à UV ou de pétrochimie, et étaient plutôt coûteuses.

*

suite > Deepika présente son projet en vidéo