Pollution : les camions vont payer

Après moult débats, la décision a été prise au niveau européen : pour compenser leur plus grandes pollution et nuisances, les camions vont payer. Des péages spécifiques vont être mis en place.

Évidemment, les camionneurs sont furieux. Mais qu’en pensent les citoyens comme vous et moi ?  Est-ce normal que le camion paie ses propres dégâts ou faut-il le subventionner ?

Le secteur des transports est le premier émetteur de CO2

Sa consommation énergétique des transports a pratiquement doublé de
volume entre 1973 et 2006 (+96 %) et a augmenté d’environ 20 % depuis
1990. Le transport routier, voyageurs et marchandises, représente 80 % de
la consommation d’énergie de l’ensemble des transports en France.

  • Le transport routier représente plus de 131 millions de tonnes de CO2 émis en France en 2005,
  • Le transport routier représente + 18 % depuis 1990, sur un total Transports 141 millions de tonnes d’émissions de CO2 en France en 2005 devant le
    secteur résidentiel/tertiaire/agriculture (102 millions de tonnes).

Globalement, le transport c’est 34 % des émissions de CO2

Eurovignette, le péage spécial camion

Les pays de l’UE vont donc introduire des frais de péage spécifiques pour la pollution et les nuisances sonores provoquées par les poids lourds, 

  • Cette décision est conforme au principe de “pollueur-payeur” dans le transport routier,
  • Selon ce principe, les États européens auront donc le droit d’augmenter les péages des camions pour tenir compte des critères environnementaux : bruit et pollution.

Developpement durable articleL’élargissement de cette directive, appelée “Eurovignette“, aura donc un impact sur la profession :

  • Aujourd’hui, ces taxes ne peuvent être prélevées que pour couvrir les coûts
    de construction et d’entretiens de routes. 
  • Les péages actuels coûtent entre 15 et 25 centimes par kilomètre en moyenne.
  • Ils pourraient augmenter de 3 à 4 centimes en cas d’accord.
  • Les gouvernements pourraient avoir la possibilité de moduler les tarifs en les augmentant de jusqu’à + 300 % aux heures de pointe, par rapport aux heures calmes, pour tenter de réduire les bouchons.

En faisant cela, l’Europe espère encourager :

  • un transfert du transport de marchandises de la route vers le ferroutage, moins polluant,
  • ousser les transporteurs à acheter des véhicules moins polluants qui seront moins
    taxés
    aux péages, voire exemptés.

Il faut envoyer les bons signaux aux opérateurs pour qu’ils changent leurs
comportement
s”, a souligné la porte-parole de la Commission européenne, citée par l’AFP.  tranports routier ferroutage

Où le péage camion sera-t-il appliqué ?Le texte est facultatif au niveau de chaque pays et pourrait ne pas être appliqué partout en Europe.

  • Les pays traditionnels de transit pour les camions comme l’Autriche ou la France, favorables au projet, l’appliqueront sûrement.

 

L’Espagne, l’Italie étaient opposés au projet mais risquent de n’avoir d’autre choix que de suivre, au risque sinon de voir se détourner chez eux une grande partie
du trafic

Les dispositions qui n’ont pas été retenues

Developpement durable article

Outre l’abandon d’un péage “embouteillage”, le texte de compromis à l’étude ne s’appliquera pas à tous les poids lourds de plus 3,5 tonnes.

Ceux compris entre 3,5 tonnes et 12 tonnes bénéficieront d’exemptions sous certaines conditions, selon le projet de compromis.

Ies nouveaux péages ne seront pas appliqué sur l’ensemble du réseau routier mais limités aux grands axes transfrontaliers et aux autoroutes (30.000 km).

Enfin les recettes récoltées ne devront pas être forcément affectées par les États à des projets environnementaux.

>>  On peut se demander si ces limitations ne vident pas le projet d’une grande partie de son potentiel intérêt ?

Cela n’empêche pas l’Union internationale des transports routiers (IRU) de protester (évidemment) : Alors que le transport routier en Europe est déjà 20 à 40 % plus cher
qu’aux Etats-Unis, l’UE veut introduire un nouveau projet de taxation. Rendre le transport routier plus onéreux va affaiblir la compétitivité de l’Europe”
et
“pénaliser son économie”.

Je veux témoigner
 

Transport routier – le saviez vous ?
La route représente 80 % du transport de marchandises et le rail 12 %

Selon les chiffres du rapport de l’Agence européenne pour l’environnement (EEA), juillet 2008, en Europe, le transport routier est la principale cause d’émissions de polluants considérés dangereux pour l’environnement et la santé. Parmi ces polluants, il y a : 

  • l’oxyde d’azote ou NOx (39,4 %),
  • le monoxyde de carbone ou CO (36,4 %)
  • les COV, [composés organiques volatils] non méthaniques (17,9 %).
  • Les émissions des voitures et des poids lourds constituent également
    la deuxième source d’émissions de particules fines en suspension PM10
    (15,9 %) et PM2,5 (17,8 %) après le secteur du bâtiment et le secteur
    résidentiel.