Pesticides : l’INVS fait le point

Pesticides: l'INVS fait le point

La question des pesticides est un véritable sujet de société accompagné de nombreuses interrogations et préoccupations de la part d’une majorité des français. Dans la perspective du programme MATPHYTO (Matrices cultures-expositions aux produits phytosanitaires), l’INVS vient de mettre en vigueur des matrices culture-exposition afin de mesurer l’exposition des agriculteurs aux pesticides. Elles seront bientôt disponibles pour l’ensemble des acteurs de la santé au travail.

Les pesticides, un mal français

Placée au 2ème rang des utilisateurs de pesticides avec près de 78.000 tonnes utilisées par an, la France se révèle particulièrement concernée par les maladies professionnelles liées à l’emploi de pesticides. En effet, la population exposée aux pesticides est très nombreuse : 664 000 exploitations agricoles, représentant une population active familiale de 1 155 000 personnes employant environ 154 000 salariés permanents.

Mesurer l’exposition aux pesticides

Dans le cadre du projet « MATGÉNÉ »( matrices emplois-expositions en population générale), les instituts de recherche français et notamment l’Institut National de Veille Sanitaire (INVS) veulent associer chaque métier du monde agricole à un niveau d’exposition. Les résultats sont présentés sous forme de matrice emploi-exposition.

Plusieurs matrices ont déjà été établies pour  :

  • les poussières organiques (cuir, farine, céréales) ;
  • les poussières inorganiques (ciment, silice) ;
  • et les solvants pétroliers (benzène, carburants).

Après plusieurs années de travaux, les pesticides ont eux aussi désormais leur matrice. Chaque matrice répertorie, selon les différentes cultures concernées, l’ensemble des pesticides susceptibles d’avoir été employés, accompagnés de trois critères d’exposition :

  • la probabilité d’utilisation ( % d’individus ayant utilisé la substance),
  • la fréquence d’utilisation (nombre moyen de traitements sur une même surface agricole) et
  • l’intensité d’exposition (quantité moyenne appliquée à l’hectare).

Les produits phytosanitaires en agriculture

Le programme MATPHYTO se focalise tout d’abord sur les principales cultures françaises (céréales à pailles, maïs, vigne).

Les matrices s’adressent à toutes les personnes directement concernées par l’élaboration ou l’utilisation des produits phytosanitaires dans un contexte agricole. Il s’agit :

  • des exploitants agricoles,
  • des salariés agricoles et
  • des aides familiaux (sujets non salariés mais participants aux travaux agricoles).
  • Sont exclus :

    • les personnels d’entreprises appelées à utiliser des pesticides hors d’un contexte agricole c’est à dire la SNCF, la DDE, les employés des parcs et jardins publics, etc.

    Ces métiers considérés comme « non agricoles » seront assumés au niveau de leurs expositions dans le cadre d’un travail combiné aux programmes MATGÉNÉ et MATPHYTO, afin d’équilibrer les évaluations en population générale et en population agricole.

     

    *

    La suite p.2> le benzène menace-t-il la santé des pompistes ?