Océans : de la chaux pour moins de CO2 et d’acidité !

Le dioxyde de carbone émis dans l’atmosphère est la cause majeure du réchauffement climatique. Pourquoi ne pas mettre de la chaux dans les océans pour arrêter, voire inverser l’accumulation de CO2 dans l’atmosphère ? Hé bien le projet, auparavant jugé comme utopique, parvient dorénavant à obtenir de véritables soutiens autour de lui…

Les océans : de plus en plus acides

Sachant qu’environ la moitié des émissions de CO2 rejetées dans l’air par l’homme chaque année sont absorbées par les océans, on peut dire que ces derniers jouent un rôle fondamental dans le cycle naturel du carbone, et du dioxyde de carbone, qui est distribué entre les terres, les mers et l’atmosphère.

>>>Ce phénomène ralentit le rythme du réchauffement de
la planète, mais augmente en même temps l’acidité des océans, ce qui
pourrait potentiellement menacer  les écosystèmes marins, mais aussi le
climat de la terre.

chaux dans les océans

Grâce au projet baptisé Cquestrate, la chaux
(CaO) réagirait avec le CO2 présent dans l’eau de mer, ce qui
permettrait de rendre l’océan moins acide, entraînant une plus grande
absorption du CO2 atmosphérique par les océans.

  • Il y a des millions d’années 98 % des coraux ont disparu sans doute parce que les océans étaient devenus trop acides.
  • Depuis la révolution industrielle, l’acidité de l’océan a augmenté de 30 %.

De la chaux pour moins de CO2…et d’acidité

Ainsi, ce projet mené par Tim Kruger, ancien conseiller en management, vise à renforcer la capacité des océans à absorber le CO2, mais de telle sorte que cela contribue à réduire leur acidité plutôt qu’à l’augmenter.

Comment ? par la transformation du calcaire en chaux, dans un processus semblable à ceux utilisés dans l’industrie du ciment, et en ajoutant de la chaux à l’eau de mer. La chaux réagit avec le CO2 dissous dans l’eau, le convertit en ions bicarbonate, ce qui réduit l’acidité de l’eau des océans et permet d’absorber plus de CO2 atmosphérique, afin de réduire le réchauffement du climat…

océanMais le projet Cquestrate est pour le moment confronté à des obstacles non négligeables. En effet, jeter de grandes quantités de chaux dans la mer est aujourd’hui illégal. Par ailleurs, les quantités de chaux sont pour le moins importantes : 10 km³ par an pour stopper l’augmentation de la concentration en CO2 dans l’air atmosphérique.

Or, créer de la chaux est un procédé énergivore, même si le gain au niveau de l’absorption du CO2 compenserait ensuite très largement le coût énergétique de fabrication. Il a donc été proposé de capturer et d’enterrer le CO2 essentiel à la fabrication de la chaux à la source, pour donner une réelle pertinence au projet.

Le lancement du projet Cquestrate permettra aux ingénieurs, chimistes et biologistes du monde entier d’apporter leurs suggestions et leurs savoir-faire, pour rendre ce projet réalisable.

La chaux, c’est quoi ?

Le calcaire est une pierre d’origine naturelle comportant des niveaux élevés de carbonates de calcium et/ou de magnésium. Le terme « chaux » désigne les produits dérivés du calcaire. L’utilisation des produits à base de chaux et de calcaire remonte à la préhistoire.

Lire également

Article rédigé par Elwina, août 2009