Etonnant

L’homme, source d’énergie naturelle

L'homme, source d'énergie naturelle

Dans la recherche infinie de nouvelles sources d’énergie, il n’y a pas que le solaire, les biocarburants de 3ème ou 4ème génération, l’éolien, etc..

Les chercheurs font feu de tout bois pour nous dégoter de nouvelles sources de production : cette fois-ci, nous mêmes !

L’homme produit de l’énergie sans (presque) rien faire

  • En marchant : à chaque pas, une personne produit 70 watts : chaque pied produit de 5 à 8 watts par écrasement du sol.

dalles-pavegen

Sans bouger :  nous dissipons l’équivalent de 100 watts de chaleur et 10 fois plus si on s’active

Des expériences plus ou moins abouties

energie personnelleAux Pays-Bas, on a déjà eu l’idée d’exploiter la débauche d’énergie dans les boîtes de nuit  : Quand environnement rime avec dance floor…

En 2010, en centre ville, les Toulousains avaient pu essayer des dalles productrices d’énergie :  Le trottoir aménagé transformait les vibrations des pas en énergie.

Il s’agissait d’évaluer le potentiel de cette technologie “Marche > énergie” dans un environnement grand public ! Sur 10 mètres du  trottoir de démonstration, un marcheur fait 10 pas, chacun produisant 5W. Au bout de 10 pas, l’énergie produite serait suffisante pour allumer une ampoule de 50W.

Des dalles lumineuses pour Londres 2012 ?

dalle_electrique-pavegen.La ville de Londres aurait prévu d’installer 16 000 dalles lumineuses Pavegen System pour les Jeux Olympiques de 2012.

A Hong Kong, cette société voudrait utiliser cette énergie récupérée des marcheurs pour faire fonctionne des escalators.

Un dispositif serait en test dans le métro de Londres  depuis 2010 avec l’ambition de fournir au moins 25 % de l’énergie d’une station.

Comment fonctionnent les pavés récupérateurs d’énergie.

Les dalles « vertes » de Pavegen System sont recouvertes d’une couche de caoutchouc recyclé à partir de vieux pneus.

Sous cette couche, l’énergie des pas est absorbée par des capteurs piezo-électriques qui convertissent le mouvement en électricité.

Ces dalles Pavegen absorbent l’impact et l’onde de choc produits par les passants et les convertissent en électricité dans des endroits qui enregistrent un minimum de 50 000 pas par jour. Mieux, elles s’allument si on pose le pied dessus en ne consommant que 5 % seulement de l’électricité récupérée. Les 95 % d’énergie restant peuvent alimenter des mobiliers urbains : portiques d’accès au métro, panneaux de signalisation, etc.

*