La lampe solaire Suli : de la lumière pour tous !

Une start-up chilienne a développé une ingénieuse lampe solaire pour des zones où l’accès à l’électricité est inexistant. Il s’agit de Suli Lamp, un petit module qui tient dans la poche et s’adapte à toutes les surfaces pour de multiples fonctionnalités.

La lampe solaire Suli : de la lumière pour tous !

La lampe solaire Suli (acronyme de Sunlight, lumière du soleil) a été développée en 2013 par le collectif Sulilab composé de l’architecte Ximena Muñoz, de l’ingénieur Cristian O’Ryan, du publiciste Matias Casanova et de la dessinatrice Macarena Pola.

L’objectif de cette start-up consiste à développer, fabriquer et commercialiser des solutions durables basées sur l’énergie solaire, dans le but de démocratiser l’usage de cette ressource naturelle au quotidien. À l’origine, le collectif chilien s’est focalisé sur les couches les plus vulnérables de la population : celles qui n’ont pas accès – techniquement ou financièrement – à l’énergie électrique traditionnelle. Cependant, étant données les performances et la facilité d’usage de Suli, on imagine facilement qu’elle puisse devenir une solution alternative pour tous !

Lampe solaire SULI

Cette lampe novatrice peut être fixée sur une bouteille, offrant ainsi en quelques secondes, une source de lumière efficace dans un rayon de 5 mètres. Suli est aussi dotée d’un anneau et d’une ventouse qui permettent de l’utiliser comme lumière de lecture, de l’accrocher sur un vélo ou de s’en servir en extérieur… Le design est spécialement pensé pour que la lampe réponde aux besoins de chacun, pour ce faire il est même possible d’imprimer supports et adaptateurs en 3D pour les monter soi-même.

Pratique et performante, Suli permet de rendre un peu de dignité aux personnes les plus défavorisées mais également de populariser l’énergie solaire, verte et durable. Ainsi, elle a tout pour elle : outre sa qualité, sa fonctionnalité et son design, Suli offre à chacun la possibilité de contribuer au développement durable et à la croissance des énergies renouvelables.

Lampe solaire SULI

Suli Lamp nécessite environ huit heures de charge, c’est à dire d’exposition au soleil, pour fonctionner jusqu’à 50 heures d’affilée. Donc, il suffit de la laisser au soleil pendant la journée pour pouvoir en profiter le soir et la nuit, sans aucun besoin d’être connecté à un réseau de distribution électrique.

Pour construire les 500 premiers modèles, la start-up chilienne a fait appel à une plateforme de crowdfunding (financement collaboratif) ainsi qu’à des donateurs individuels anonymes. Plus de 23 000 dollars (environ 21 300 euros) de fonds ont pu être levés et le premier projet, lancé dans la foulée. Il s’agissait d’amener la lumière à Boutin, un village d’Haïti où plus de 3 500 personnes n’ont toujours pas accès à l’électricité.

Haïti, le pays le plus pauvre de l’Amérique Centrale, touché par un fort tremblement de terre en 2010, a été donc le premier à essayer Suli. Les effets positifs ne se sont pas faits attendre notamment dans les écoles mais aussi chez les habitants de Boutin, qui s’intoxiquaient au kérosène ou à la fumée des feux qu’ils utilisaient pour s’éclairer.

Lampe solaire SULI

De plus, Sulilab collabore avec le projet WASH de l’association América Solidaria, qui soutient l’approvisionnement en eau potable afin de combattre les maladies comme le choléra. Avec l’eau et la lumière, il y a fort à parier que les conditions de vie des gens de Boutin vont s’améliorer substantiellement.