Idée reçue. Sans anti-moustique, impossible de se débarrasser des moustiques

Rédigé par Aurore, le 1 Jun 2012, à 17 h 00 min
Idée reçue. Sans anti-moustique, impossible de se débarrasser des moustiques

En été, nous ouvrons davantage nos fenêtres, nous passons plus de temps sur notre terrasse ou dans notre jardin, et nous dormons la fenêtre ouverte pour plus de fraîcheur durant la nuit.

Résultat, les moustiques attaquent et nous nous disons : “Il faut que j’achète un anti-moustique efficace pour me débarrasser de ces insectes“.

Et si d’autres solutions existaient ?

Les anti-moustiques : efficaces mais dangereux !

Les anti-moustiques vendus dans le commerce ont un avantage : ils sont très efficaces. En effet, les principes actifs contenus dans ce type de produit sont strictement élaborés dans le seul but d’éloigner voir de tuer ces insectes qui nous empêchent parfois de dormir…

Mais ils ont également des désavantages, et peuvent être polluants voir nuisibles pour la santé.

Les spirales anti-moustiques

Spirales anti-moustiques CATCH

Les spirales anti-moustiques sont particulièrement appréciées du grand public.

En brûlant doucement, elles diffusent des substances très efficaces pour lutter contre les moustiques.

Pourtant, l’Agence nationale de sécurité sanitaire, de l’alimentation, de l’environnement et du travail, ou Anses, a fait connaître plusieurs études scientifiques concernant les risques sanitaires de ces produits.

Une expertise menée par l’Anses, sur saisie de la Direction générale de la prévention des risques du ministère chargé de l’environnement et de la Direction générale de la santé du ministère chargé de la santé a ainsi permis de mettre en avant que la combustion d’une spirale anti-moustiques dégage nombre de substances toxiques et polluants.

Ainsi, ces polluants ont des effets irritants sur les voies respiratoires.

Aujourd’hui, l’Afsset recommande donc que ces spirales anti-moustiques soient uniquement utilisées en extérieur, bien que certains produits autorisent l’utilisation des spirales à l’intérieur, dans un lieu aéré.

Les prises et spray anti-moustiques

Les plaquettes à insérer dans les prises anti-moustiques contiennent bien souvent des produits chimiques et des pesticides comme l’esbiothrine, soupçonné d’être un perturbateur endocrinien.

Le pyrethroide est également fortement utilisé dans ce type de produits. Il serait toxique pour l’environnement et très nocifs pour les invertébrés aquatiques.

De la même façon, les insecticides en spray contiennent des substances toxiques qui nuisent à l’environnement et à l’homme.

Ils sont soupçonnés de provoquer des troubles hormonaux, neurologiques et parfois même d’être cancérigènes.

Il vaut mieux donc éviter ce genre de produit et opter pour des solutions plus naturelles.

Anti-mouches et produits chimiques  :

La plupart des insecticides contiennent des composants chimiques actifs de la famille des pyréthrinoïdes, analogues synthétiques des pyréthrines (pyrètre). Les pyréthrinoïdes sont très toxiques voire extrêmement toxiques pour les poissons et la faune aquatique. Les pyréthrines sont très probablement cancérigènes.

Parmi les pyréthrinoïdes, il y a la perméthrine, la cyfluthrine et la tétraméthrine, toxiques pour les abeilles.

La perméthrine, la tétraméthrine sont des cancérigènes possibles. La perméthrine aurait aussi des propriétés immunotoxiques.

L’esbiothrine, la perméthrine, la cyfluthrine, la d-phénothrine, la transfluthrine et la tétraméthrine, suspectées d’être des perturbateurs hormonaux.

*

La suite p.2> Lutter contre les moustiques de façon naturelle

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...

Je change la donne : je contribue à l’action de consoGlobe.com !

Chargement
Sélectionnez une méthode de paiement Chargement

Paypal vous offre aussi la possibilté de payer simplement avec votre carte de crédit, sans créer de compte Paypal.

Informations personnelles

Total du don : 5.00€

En faisant un don, vous participez à l'action de consoGlobe.com. Vous permettez ainsi à l’équipe de vous fournir des articles uniques et de qualité. Et surtout un jour, peut-être, vous nous permettrez de vivre sans publicité !


Entre magazines, romans et presse générale, je suis une passionnée de l'information, qu'elle soit sérieuse ou décalée ! Consommer durable n'est pas qu'un...

44 commentaires Donnez votre avis
  1. Un produit non toxique et qui ne sent pas (trop) mauvais, le pied! sauf que cela ne marche pas!
    J’ai acheté récemment un diffuseur d’huiles essentielles Zensect. Le piège à c.. intégral. Placé juste au-dessus de mon lit, il n’a strictement aucun effet.Dépense inutile qui frôle l’escroquerie!

  2. Dans les années 80 les Pyrètres étaient recommandés !!!… comme produit naturel et biodégradable !!! Alors que maintenant c’est toxique au plus haut point …GRRRRRRRRRRRRRR !
    Qu’en sera t’il sans 20 ou 30 ans, des diverses recommandations actuelles ?…
    bon, moi je m’équipe d’une combi-moustiquaire … et je lance une nouvelle mode …

  3. La citronnelle est totalement inefficace et les huiles essentielles aussi ! Tout comme le sont les prises à ultrasons ! Reste la moustiquaire, les répulsifs et les prises électriques ! Quant à l’eau à moins de ne plus arroser son jardin… Quant à la lumière à moins de vivre dans le noir… Allez arrêter de raconter n’importe quoi !

    • je suis pas d’accord j’ai fait citron vert clou de girolfe ait c’est réglé plus de moustiques

    • FAITE PLUS TOT CITRON VERT CLOU DE GIROFLE ET C’est les diffuseurs électriues on aucun efffet

  4. Deux points:
    1/ Solution de confort en zone méditerranéenne (hors enjeux de santé publique!). Rappel: Facteur n°1 d’attirance pour les moustiques: le CO2 dégagé par le corps (pas seulement la respiration et en indépendamment de la transpiration). Solution n°1 pour les enquiquiner: le ventilateur. Nous dînons dehors tous les soirs en été avec un ventilateur de base posé au sol et orienté sous la table en direct sur nos jambes et, quand c’est nécessaire, un deuxième sur socle à hauteur des bustes posé sur socle. Ça marche et en plus c’est agréable. Pour dormir, le ventilateur de plafond placé au-dessus du lit aide aussi à condition d’être silencieux, mais il ne suffit pas.

    2/ À propos de la citronnelle, rappel: Une plante dans un jardin ou dans un pot n’a pas pour autant le même effet que son huile essentielle. La plante citronnelle, non odorante, est sans effet. Quant à l’effet anti-moustique de l’huile essentielle, rien à ajouter aux nombreux commentaires ci-dessus. En revanche, effet photosensibilisant garanti et tâches définitives pour qui part à la plage et s’expose au soleil avant la douche.

  5. Bonjour, je n’ai pas, dans mon jardin marseillais, d’eau stagnante, pas de bassin, pas de soucoupe. J’ai enlevé le lierre aux murs, j’ai planté toute une rangée de géraniums, j’ai de la citronnelle, du basilic autour de la table, dans le jardin. Sans oublier les bougies à la citronnelle, les lampes à huile de citronnelle. J’utilise, à l’intérieur de la maison, des diffuseurs d’huile essentielle (citronnelle, eucalyptus citronné…)… Et je suis littéralement dévorée par les moustiques tigres. J’oubliais, j’utilise un produit sur moi à base d’huiles essentielles… Arrive un moment où l’on rêve d’insecticides, de bombes…
    Cordialement
    Patricia

    • Il est évident que les irresponsables qui publient ce genre d’article n’exposeraient pas leurs propres enfants au piqures de moustiques porteurs de germes pathogènes.

  6. Quand les piqures ne sont qu un désagrément saisonnier comme en metropole , on est prêt a être regardant sur lla toxicité des produits et à tester seulement des produits naturels . Mais quand elles amènent dengue, palu ou chikungunya , on est bcp moins regardant et on recherche l efficacité .
    Si des produits sont suspectés d être cancerigenes , la mortalité suite à des maladies transmises par des moustiques n est elle pas a la phase suspicion . Elle est une réalité .

  7. Je m’excuse profondément pour l’orthographe , j’écris d’un telephone et en me relisant c’est déplorable…

  8. Il y a quelque jour je lisais un article (scientifique) sur la protection fasse au moustique.
    Étant venu dans les caraibes ça m’a interressé.
    Donc pour le résumer approximativement sur moustiques dit tropicaux :
    Avec huiles essentielles les réductions des piqure sont de 1%
    (Perso sur moi ça agit en repoussant les moustique, pas tous, et très peu de temps. Puis la citronnelle et complètement inutile, pour avoir des boudin qui coûte une fortune il volent autour!!!)
    Avec anti moustique chimique et deet :
    C’est d’environ 20-30%
    (J’ai tester un peu tout, ça dure plus longtemps selon les produits max 3-4 H la nuit, et il faut prendre en compte qu’en bougeant transpirant le produit devient moins efficace, la première zone touché c’est pieds et mollets , voir article pour comprendre)
    Avec insecticides sur les vêtements, rideaux moustiquaire:
    On arrivait à presque 40 %
    (Pas encore tester les produits pour vetements)
    Le conseil était d’utiliser un anti moustique corps et visage, de faire tremper les vetements draps rideaux et tout textile dans un insecticide (efficacité pour 2 mois soi-disant) et les résultats etait une réductions des piqure de plus 90%
    (J’ai des réticence à utiliser ces produits, préférant le bio – naturel , mais j’essayerai car il y a beaucoup de cas de dengue et chikungunya sur l’île.)
    Voila pour les infos, elle etait publier dans un but sanitaire (si je trouve un version internet je la posterai)
    Après j’ai parlé avec une pharmacienne qui expliquer: les moustique mutent très vite car il se reproduise tres vite, utiliser un produit repousse ou tues la plupart des moustique mais ceux qui reste sont soit ceux qui résiste (d’où les génération de plus en plus résistante) soit ils mutent comme avec la citronnelle qui est devenue inneficace toute seule.

    Et quand je vois les gens laisser des point d’eau stagnant avec des milliers de larves je me dis qu’il sont inconscient!!!!

    Si quelqu’un a des renseignement sur les lampes, et les appareil à CO2, avec envois dans les Antilles française c’est avec plaisir.
    Je cherche aussi des appareils utilisable en 110volts.

    Pour l’instant le plus ecolo que j’ai trouvé c’est moustiquaire de partout et chasse soir et matin avec la raquette électrique.

    À ce qu’il paraît à force de se faire piquer on s’habitue (comme les moustique) à leur piqure, et le produit anesthésique qu’utilise le moustique nous irrite de moins en moins.
    1 mois plus tard je vois pas trop de différence….

    • Voir biogents qui vends des pièges qui semblent efficaces (sans CO2) ils sont présents sur les antilles.Je suis d’accord concernant la citronelle: aucun effet. Il faut aussi savoir que les moustiques sont insensibles aux UV, il ne faut pas espérer les pièger avec des lampes.

Moi aussi je donne mon avis