Etonnant

Des feuilles artificielles pour respirer partout

Des feuilles artificielles pour respirer partout

Un ingénieur britannique a mis au point une feuille artificielle, qu’il a conçue comme une solution potentielle pour les longs voyages dans l’espace.

Une feuille artificielle, une photosynthèse artificielle

Si vous rêvez aux possibilités du TARDIS de Doctor Who ou à visiter Pandora, les technologies actuelles ne sont pas encore au point. Néanmoins, pour les longs voyages dans l’espace, les ingénieurs imaginent sans cesse de nouvelles astuces. Et parfois pas des moindres, à l’image de cette feuille artificielle conçue au Royal College of Arts de Londres, au Royaume-Uni :

feuille-artificielle-respirer-espace-01

Même si cette feuille paraît très naturelle, il n’en est pourtant rien. Son inventeur, Julian Melchiorri, avait juste en tête de fabriquer un élément capable de reproduire la photosynthèse de manière artificielle.

Lors de la photosynthèse, les végétaux chlorophylliens (des plantes généralement vertes) absorbent le dioxyde de carbone présent dans l’air du fait de la respiration et d’autres phénomènes (la pollution par exemple).

feuille-artificielle-respirer-espace-03

 

Ils rejettent ensuite de l’oxygène, grâce à la lumière du soleil. C’est une des raisons pour laquelle les forêts et les plantes sont bien utiles à la vie, et manquent cruellement dans l’espace.

La feuille artificielle ne remplace pas les vraies mais…

…possède des propriétés très similaires. Il s’agit en fait d’une structure élaborée à partir de protéines de soie :

feuille-artificielle-respirer-espace-06

Dans cette structure, on a intégré des extraits de chlorophylle afin que ces cellules artificielles soient proches des cellules végétales.

feuille-artificielle-respirer-espace-07

Des applications variées

La feuille artificielle a été imaginée notamment pour “remplacer” les espaces verts qui seraient bien utiles dans les vaisseaux à destination de l’espace. On ne peut certes pas concevoir une forêt dans un vaisseau spatial mais on réfléchit toujours à des solutions de ce type.

Certes, dans Doctor Who, c'est possible : une forêt = la réserve d'oxygène d'un vaisseau. Mais c'est une technologie d'une autre planète... et de la science-fiction !

Certes, dans Doctor Who, c’est possible : une forêt = la réserve d’oxygène d’un vaisseau. Mais c’est une technologie d’une autre planète… et de la science-fiction !  (copyright BBC)

Les plantes ne peuvent néanmoins pas se développer en apesanteur : sans gravité pas de plante et donc pas de photosynthèse. Or les réserves d’oxygène sont un des problèmes majeurs des voyages dans l’espace, a fortiori longs.

Ces feuilles artificielles pourraient donc devenir à long terme une solution pour cette situation.

feuille-artificielle-respirer-espace-02

De manière plus proche de nous, pauvres Terriens, les applications pratiques de cette feuille synthétique ne manquent pas.

On peut imaginer l’utiliser pour augmenter l’air au sein des villes : façades végétales, nids sur les toits, et même en intérieur des abats-jours en feuilles de synthèse par exemple. Pour tout le reste, il y a le végétal.

*

feuilles artificielles respirer dans l'espace