Faisons le point sur les PCB

Les PCB, qu’est-ce que c’est ?

pcbLes PCB, ou PolyChloroBiphényles, et PCT ou PolyChloroTerphényles sont des dérivés chimiques chlorés plus connus en France sous le nom de « pyralènes ». Comme les dioxines, ce sont des molécules complexes classées dans les Polluants Organiques Persistants. Elles ont été énormément utilisées par l’industrie depuis les années 30. : 1200 millions de tonnes de PCB ont été produites dans le monde.

Les PCB, à quoi ça sert ?

Les PCB sont utilisés comme isolant électrique, c’est pourquoi l’endroit où ont les trouve le plus souvent est à l’intérieur des transformateurs électriques. Connus pour leurs qualités d’isolation électrique, de lubrification et de d’ininflammabilité, les PCB ont aussi été utilisés p dans les condensateurs, comme lubrifiants dans des turbines ou des pompes ou encore comme composants d’huiles, de soudures, d’adhésifs, de peintures et de papiers autocopiants.

Quelles sont les conséquences environnementales des PCB ?

Les PCB sont un vrai désastre pour la nature.

La structure moléculaire des PCB les rend extrêmement persistants dans les écosystèmes. Or 400 millions de tonnes de PCB ont été émises dans la nature, dont 34 000 tonnes pour la France.Les retrouver dans l’environnement pose un vrai problème : les PCB se concentrent dans les sédiments et pénètrent la chaîne alimentaire. En effet, les PCB se dissolvent dans les graisses où ils s’accumulent pouvant atteindre des concentrations très élevées où elles résistent au temps en ne s’éliminant qu’avec une extrême lenteur.

C’est ainsi que les PCB se retrouvent en haut de la chaîne alimentaire, notamment chez les humains. Il est donc possible que des PCB se trouvent dans vos « graisses de réserves » mais également au sein des membranes de vos cellules.

pcb pyralènes

Pourquoi trouve-t-on des PCB dans les eaux ?

Les PCB persistent dans l’environnement à cause de leur très lente décomposition naturelle (= faible biodégradabilité) et sont peu solubles dans l’eau. Ils se sont donc accumulés progressivement dans les sols et les sédiments.

Quelles sont les conséquences sanitaires des PCB ?

Clairement, mauvaises.

Les PCB ont un rôle de promoteurs dans les processus cancérigènes, c’est-à-dire qu’ils les favorisent . Les PCB engendrent des problèmes de fertilité, et entraîne une détérioration du système immunitaire. Les PCB ont également un impact négatif sur la croissance et peuvent être la cause de problèmes neuropsychiatriques au niveau des enfants, des pertes de QI

Les personnes sont exposées aux PCB principalement par voie alimentaire (95 à 98 %). Les rivières françaises étant par ailleurs intoxiquées la pêche est un motif d’exposition.

Que dit la législation au sujet des PCB

Depuis 20 ans, ces substances, les pcb, ne sont plus ni produites ni utilisées dans la fabrication d’appareils en Europe. En France, les pouvoirs publics ont progressivement imposé des mesures pour tenir compte de la durée de vie et du nombre important des matériels (environ 500 000 recensés) :

  • 1979  : interdiction dans les encres, adhésifs, additifs et dans certaines huiles ;
  • 1987  : interdiction de vendre, d’acquérir ou de mettre sur le marché des appareils contenant des PCB ;
  • 2003  : Le plan national de décontamination et d’élimination des appareils contenant des PCB et PCT prévoit un calendrier de décontamination des appareils recensés au plus tard pour le 31 décembre 2010. Certains appareils contenant des PCB et PCT à faible concentration (moins de 500 milligrammes par kilogramme) peuvent être éliminés au terme de leur utilisation.

PCB pyralènes


Peut-on boire l’eau des rivières ou manger les poissons pêchés en rivière ?


Selon le site du gouvernement français, “Des espèces sont plus susceptibles que d’autres d’être contaminées” :

  • celles vivant au contact des sédiments de fond (anguille, brème commune),
  • les carnassières, en raison de leur position en fin de chaîne alimentaire (brochet, sandre, silure).
  • Mais, des espèces a priori moins susceptibles d’être contaminées peuvent l’être dans des conditions environnementales spécifiques.Il n’existe en effet pas de dispositif d’analyse simple et rapide de la contamination du poisson capturé. Chaque analyse PCB s’effectue en laboratoire et coûte de 600 à 1000€ par poisson. Il est donc indispensable de respecter les arrêtés préfectoraux pris localement pour interdire la consommation des poissons pêchés dans une zone à risque. »
    Carte des endroits contaminés par le PCB

    PCB pyralènesVoici un extrait du site du WWF sur le pcb :

     

  • La première pollution au PCB a été répertoriée en 1985 dans des poissons du Rhône destinés à la consommation. Jusqu’en 1989, on découvre progressivement que des zones de plus en plus vastes sont contaminées. Malgré cela aucune mesure sérieuse n’a été prise.
  • Au premier semestre 2005, un pêcheur est à l’origine de nouvelles analyses qui démontrent encore une fois que la contamination est étendue et persistante.
  • En 2007, le poisson le plus contaminé contenait jusqu’à 40 fois la dose de PCB acceptable quotidiennement.
  • Les eaux de Camargue sont contaminées et une étude de 2006 a prouvé la présence de PCB dans les populations d’Espadons de Méditerranée.
  • De même que le nuage de Tchernobyl, la pollution aux PCB ne connaît pas les frontières. Des fleuves du monde entier sont contaminés et des populations d’ours polaires, de phoques et de dauphins sont touchés (cette liste de localisations et d’espèces est loin d’être exhaustive…).


Comment peut-on éliminer les PCB ?

Il n’y a qu’une manière vraiment acceptable pour l’environnement d’éliminer définitivement les PCB :

1. Démanteler les transformateurs électriques et les condensateurs par des entreprises spécialisées et agréées

    2. Incinérer les fluides contenant des PCB dans des fours spéciaux à haute température ;

    · Détruire les PCB coûte très cher. C’est pourquoi d’importants lieux de stockage pour PCB ont été créés en attendant leur destruction. Le problème ce sont les éventuelles fuites qui pourraient causer des dommages à l’environnement.

     

    ***