Eoliennes : l’énergie du futur qui a du souffle

Eoliennes : l'énergie du futur qui a du souffle
Réagissez :
Donnez votre avis
Partagez :

L’énergie éolienne a atteint un sommet de production en France et dans le monde. C’est le fruit de nombreuses politiques de développement qui ont fait pousser les éoliennes un peu partout dans le monde. Et cela n’est pas fini, car à en croire les experts, le paysage éolien va basculer dans les années à venir.

L’éolien, première énergie renouvelable

Hors l’énergie hydraulique, l’énergie éolienne est de loin la première énergie verte. En France, d’après la FEE, 25% de la demande électrique future pourront être couverts par l’éolien à l’horizon 2030 moyennant 40 GW d’éolien onshore et 15GW offshore.

  • Planetoscope : Production mondiale d’énergie éolienne : Le chiffre d’affaires de l’industrie éolienne double grosso modo tous les 3 ans depuis 2005.En 2011, Le chiffre d’affaires de l’industrie éolienne mondiale a été de 50 milliards d’euros.
  • Malgré le ralentissement constaté depuis 2010, la filière éolienne française a réussi à stabiliser ses effectifs fin 2013 et compte 10.840 emplois éoliens, détaille dans un communiqué France énergie éolienne (FEE).

Pour parvenir à satisfaire la demande énergétique, 4 axes majeurs ont été retenus parmi lesquels diversifier le bouquet énergétique et développer la recherche et l’innovation dans le secteur de l’énergie.

Dans cette optique, les énergies renouvelables représentent une véritable opportunité, notamment la filière éolienne, jugée prometteuse « tant sur l’aspect économique qu’industriel » par le rapport de la Cour des Comptes. Mais en réalité que sait-on vraiment sur cette technologie avant-gardiste qui incarne à son tour l’excellence technologique française ?

Le parc éolien a battu un nouveau record de production

Comparer : Puissance totale développée par les vents sur la planète

Utiliser la force du vent pour produire de l’énergie n’est pas une invention extrêmement moderne. En effet, les moulins à vent utilisait déjà ce principe pour produire de l’énergie mécanique. Mais aujourd’hui, la principale innovation consiste à produire de l’énergie électrique afin d’alimenter le réseau.

Les éoliennes modernes sont composées de 4 éléments: une assise de béton permet de fixer l’ensemble de la structure, un mât qui oriente l’hélice en fonction du vent, une nacelle qui contient la machinerie, avec les hélices et la cabine de dispersion qui fait le raccordement entre l’éolienne et le réseau.

La croissance de l’éolien en France

parc-eolien-france-2013

image RTE

Réagissez :
Donnez votre avis
Envoyer cet article par e-mail


34 commentaires Donnez votre avis
  1. On devrait d’abord STOPPER TOUT ECLAIRAGE NOCTURNE DES MILLIONS DE MAGASINS, d’ ECHOPPES, des LUMINAIRES PUBLICITAIRES, etc,.. a partir de onze heures ou minuit par exemple. On cherche a produire des milliers de MEGAWATTS qui s’en vont de toutes facons en fumee!!! C’est debile. L’etre humain est devenu tellement irrationnel. Il a a de MILLIONS de MEGAWATTS a economiser DES AUJOURD »HUI. Mais il y a tellement de lobbys economiques qui empoisonnent tout. Les gens ne savent meme plus marcher 500 metres pour aller chercher leur pain a la boulangerie. Non, il faut qu’ils prennent leur voiture!!! Regardez ces americains super obeses qui pour se deplacer roulent dans les grosses SUV americaines. Vous avez compris!

  2. Peut on envisager d’avoir une écolienne dans son jardin s’il est assez va

    • il faut surtout trouver une éolienne avec un bon contrat de maintenance.
      donc il vous faut 1: du vent, 2 : un contrat de maintenance solide. il ne faudrait pas qu’à la moindre panne vous soyez obligé de bricoler ou dégoter des pièces à l’autre bout du monde…

  3. Bonjours à tous. Je voudrais que l’équipe Jette un regard sur les éoliennes d’un super ingénieur Flamand et de sers Éoliennes . ALEXÉRAUW@HOTMAIL.COM ;Ce sont des éoliennes à rotations horizontales ET de touts les calibres . ils est demandé de partout!!!!!!!!!! MERCI de votre ATTENTION . Claudy Willy !!

  4. augmentation du prix de l’énergie du fait du développement des énergies renouvelables ?
    c’est un choix de société.
    Par ailleurs, d’ici 4-5 ans, le prix de production de l’éolien sera en dessous du prix du marché de vente de l’électricité, car le prix du vent est stable et avec l’augmentation de la capacité des EnR on joue sur l’économie d’échelle.

    • C’est ça… Et il n’y aura plus de chômage ni de pauvre non plus.

      « Le prix du vent est stable » ?
      Va vite falloir mettre une taxe dessus ! MDR !

    • Quelques chiffres (avec sources):

      D’après la CRE (Commission de Régulation de l’Energie, rapport de février 2013), sur une augmentation de la facture d’électricité prévue de 30% entre 2012 et 2017, l’éolien est responsable de moins de 1%.

      Toujours d’après la CRE (rapport 5 juin 2013), ce sont les investissements sur le parc nucléaire historique, les coûts d’acheminement et de commercialisation d’EDF qui explique la hausse de la facture d’électricité de 5% en 2013 puis 2014.

    • le prix du vent est stable car il est …. gratuit.

  5. je travaille dans le domaine de l’éolien.

    Notre taux de disponibilité des machines est de 99 % du temps.

    Les éoliennes fonctionnent plus de 90 % du temps sur l’année, tout comme le vent souffle plus de 90 % du temps sur l’année. Elles ne produisent pas tout le temps à 100 % de leur capacité de production, mais elles produisent bien de l’électricité. c’est leur but.
    Nous n’avons pas besoin d’acheter ou négocier les ressources en vent, elles sont gratuites et sur place.
    Nos parcs ont permis de créer un centre de maintenance à proximité qui a embauché des jeunes issus du lycée technique du coin. leur développement, leur construction, l’entretien des plateformes chemins etc.. ont permis de développer, maintenir créer des emplois, là plupart du temps locaux.
    Nous n’appartenons pas à un groupe qui dépend d’actionnaires du CAC 40. c’est un métier comme un autre. Notre métier ? produire de l’électricité à partir du vent. On gagne de l’argent. Et bien oui, nous ne sommes pas bénévoles. Et vous ?
    Cordialement

    • @PiairO
      L’énergie fournie est fluctuante comme l’explique bien l’article. Il faut donc en appoint des centrales thermiques à démarrage rapide.

      Quel est le montant de l’investissement ? Quel est le coût de votre kWh et quel est le prix vendu à EDF ? Combien d’éoliennes avez-vous? Où sont-elles localisées? Sur un seul parc? Quelle est la puissance nominale, et quelle est l’énergie fournie sur 365 jours?

      Pour l’investissement, quel est le montant des subventions publiques? Avez-vous des aides particulières (Région, Communes,…)?

      Le taux de charge de 30% de l’éolien provient de statistiques sur l’ensemble du parc, et donc vos chiffres seraient très particuliers. Peut-être les avez-vous enjôlivés, ce que je comprendrais fort bien: vous défendez votre activité, c’est bien normal, et mes propos vous ont visiblement fort agacé…

      Maintenant, si l’on se place à l’échelle de pays, l’éolien a les défauts que j’ai précisés dans un de mes commentaires, et vous devez en convenir. L’intérêt général du pays, des citoyens et des entreprises, doit l’emporter sur les intérêts particuliers.

      Cordialement

    • Mon dentiste et mon garagiste sont infiniment moins bons menteurs que vous.

      Vous êtes dans la politique pour oser sortir autant d’âneries ?

    • Mon dentiste et mon garagiste sont infiniment moins bons menteurs que vous.

      Vous êtes dans la politique pour oser sortir autant d’âneries ?

      Et mes excuses à jipene29 pour m’être trompé de lecture…

  6. @Bap
    « Je vous offre un séjour de 6 mois à Fukushima les bains? »
    Quel est le rapport avec mon commentaire? Et pourquoi faire des amalgames entre l’accident nucléaire d’une centrale proche de l’océan, dans un pays où les tremblements de terre sont fréquents et les risques de tsunami importants, avec un processus à eau bouillante, moins sécure que celle que nous avons en France (eau pressurisée), avec un exploitant incompétent et n’ayant pas pris les mesures de sûreté nécessaires, et une gestion de crise désastreuse? Avons-nous de tels risques nucléaires en France (ce qui ne veut pas dire que le risque est nul, mais il est limité)?

    • Aucun rapport avec ce désastre que l’on savait INÉVITABLE.
      Le mur était d’au moins 4 mètres pas assez haut, les pompes insuffisamment protégées contre un éventuel tsunami, et j’en passe.

      Tout cela par économie et cupidité des responsables qui, eux, devraient être envoyés assez près et assez longtemps de la centrale afin d’être suffisamment irradiés et crever doucement ensuite.

  7. Bonjour,
    Il y a quelques temps j’étais favorable à l’énergie éolienne, mais en approfondissant je me suis rendue compte qu’il n’y a rien d’écologique là-dedans. Il faut bien étudier les dossiers anti-éoliens pour être au courant. Vent de colère et autres…

    • Je suis de votre avis.
      Il y a quelques années, il y a eu un dossier dans Science & Vie sur les « énergies vertes ». Plutôt noir en fait…

      De plus, je refuse que cela soit géré par des « investisseurs » privés, nous serons, comme pour les semences, l’eau et j’en passe, tondus un maximum car les actionnaires et investisseurs décideront comme bon leur semblent des prix. Avec l’aval des décideurs politiques qui sont à leur botte.

      L’éolien est un mensonge en ce qui concerne sa « rentabilité ».
      D’une part, beaucoup de frais (donc de pollution) pour les infrastructures. Les aimants permanents sont issus en partie des terres Rares, très polluantes et avec des déchets parfois radioactifs ! Autant garder les centrales nucléaires si c’est pour en balancer plus encore…

      Sans compter sur le bilan carbone désastreux pour le béton et l’acier. Et aussi les peintures, vernis, et composites très polluants et dont on ne peut que les incinérer (pollution) en fin de vie.

      L’entretien de ces gadgets est important (donc polluant). En Allemagne, elles « tournent » rarement au-delà de 15% du temps.
      Quelle « rentabilité » !

      De plus, l’hiver, au moment les plus FROIDS, il y a des anticyclones. DONC PAS DE VENT ! Vachement utiles, les moulins !

      Je continue ?
      Si au lieu de gaspiller nos sous pour ENRICHIR le grand capital on investissait dans l’isolation, ce serait plus économique (pour nous, pas pour l’état et ses taxes). Il est plus RENTABLE/FACILE D’ÉCONOMISER L’ÉNERGIE QUE DE LA PRODUIRE ! Et moins polluant à long terme. En plus ça donne du boulot.
      Pas besoin d’avoir fait l’ENA ou Polytechnique pour le comprendre. Sauf pour les INVESTISSEURS, bien entendu, qui voit les mot « « économie’’… d’un sale œil !

      L’éolien peut être une alternative pour :
      – remplir les barrages hydrauliques lors des périodes creuses (si, si !),
      – enfouir de l’air comprimé qui sera utilisé pour produire de l’électricité en heures de pointe…

      Et uniquement géré par l’état !

  8. Encore les quelques douzaines d’allumés de Vent de colère qui remplissent de commentaires absurdes et dénués de tout sens chaque article sur l’éolien.

    L’éolien et les énergies renouvelable sont l’avenir.

    Faites autre chose de votre retraite que de polluer le débat qu’on puisse avancer, merci.

    • L’avenir est mal engagé, et ce n’est pas l’énergie éolienne qui assurera notre consommation de plus en plus importante. C’est aux chercheurs de trouver de nouvelles sources d’énergie afin de remplacer le nucléaire. Par définition, un débat est fait d’opinions divergentes, ayons la courtoisie d’écouter tous les avis.

    • @Brigitte
      Pour la fin du siècle, nous aurons peut-être la fusion nucléaire, sans déchets.

      Notre mix peut évoluer entretemps sans les EnR en finalisant la R&D sur les centrales à surgénérateur et à thorium. Le surgénérateur brûle du plutonium, qui est le pire déchet des centrales actuelles (très radioactif, durée de vie 24 000 ans). Ses déchets, comme ceux des centrales à thorium, sont peu nombreux et en 300 ans dix mille fois moins radioactifs que les déchets actuels. La centrale à thorium nécessite de la recherche, et elle devrait voir le jour d’ici une dizaine d’années. Pour le surgénérateur, la technologie est maîtrisée, mais seulement pour de petites centrales type Phénix. Nul besoin de ralentisseur, car ces centrales sont à neutrons rapides et donc la conduite est plus facile.

      Avec ces technologies, nous pourrons produire de l’énergie électrique pendant un à deux millénaire, ce qui laisse du temps pour maîtriser la fusion.

    • @jipebe
      « centrale à thorium nécessite de la recherche, et elle devrait voir le jour d’ici une dizaine d’années »

      Sur quelle planète vivez-vous? On est déjà incapable de terminer un EPR dans les temps et pour un prix raisonnable, on est déjà à 100 a 110€/MWh pour l’électricité issu de l’EPR contre 82€/MWh pour l’éolien (démantèlement compris).

      Si on développe pas les ENR, on sera obligé de rallonger à 60ans la vis de nos vielles centrales nucléaire, car la construction d’EPR est bien trop lente et trop chère.

      Vous parlez de nos paysages, pensez au devenir de la vallée du Rhone si Tricastin nous fait un petit accident.

    • Oui c’est l’avenir pour ceux qui les construisent, les gèrent et encaissent le fric au passage, c’est pas avec ces moulins à vent la que vous allez faire rouler un TGV à 300KM/H, car quant le vent s’arrête de souffler vous descendrez pour pousser.

  9. Oui c vrai quelle arnaque l’eolien !, alors que le nucléaire, lui n’est pas subventionné pour deux sous ! des prix de centrales vraiment abordables (voir les EPR), un lobby inexistant, des ressources d’uranium facilement accessibles en France, un démantèlement à la portée d’une poignée d’hommes en un temps dérisoire et une qualité de vie tcherno-fukushimiesque …

  10. J’ajoute que le taux de charge des éoliennes est de 30% au mieux, et que leur production est souvent négligeable alors que la demande est maximale, par exemple en hiver, quand un anticyclone est sur notre pays, et qu’il fait très froid…

    Absurde, non?

    • Je vous offre un séjour de 6 mois à Fukushima les bains , Jipebe29 ?

    • Avec un petit détour par Tchernobyl, juste histoire de comparer !

  11. La mariée est présentée comme cent fois plus belle qu’elle ne l’est en réalité.
    Quels sont les défauts des éoliennes?
    – prix du kWh élevé
    -Intermittence et puissance fluctuante, ce qui nécessite des centrales thermiques à démarrage rapide, donc dont la consommation est majorée,et qui dégagent du méchant CO2
    – nécessité de réaliser de nouvelles lignes HT, ce qui va augmenter notre dette souveraine.
    – Activité largement subventionnée, le coût étant supporté par les citoyens avec un impôt déguisé:la taxe CSPE
    – Le bilan carbone est une ânerie, car le CO2 n’a pas d’effet mesurable sur la température (même si le GIEC prétend le contraire, mais sans aucune preuve scientifique)
    – massacre de biodiversité: pour un diamètre de pales de 100 m, la vitesse en périphérie est de près de 300km/h: aucune chance de survie pour les rapaces, les chauves-souris, les migrateurs, le grand tétras, …
    – défiguration de nos paysages
    L’éolien (comme le solaire): une très mauvaise solution, dont nous n’avons pas besoin (la demande est couverte par le mix actuel, sans EnR), qui a de nombreux défauts, et qui, in fine, réduit le pouvoir d’achat des ménages et la compétitivité de nos entreprises…

    • Vous vous contentez de critiquer les EnR mais vous proposez quoi en remplacement du nucléaire qui bien sûr, n’a que des qualités et n’est absolument pas dangereux ? Vous avez peut-être entendu parler de Tchernobyl et de Fukushima ?

  12. Que pensent nos écolos de ces moulins à vent, qui ne sont que  »buisnes » et attrape subvention, taxe pour les communes, location pour les propriétaires de terrains, ou est la rentabilité dans tout ça, au final c’est encore le consommateur qui payer l’addition.

    • Et l’énergie nucléaire, vous êtes-vous demandé combien elle coûte réellement ? Pas en gobant les chiffres d’EDF et AREVA…

  13. c’est surtout le record de l’arnaque des subventions en France , savez vous que les éoliennes ne tournent pas toujours et volontairement et on se demande pourquoi, lorsque le vent est là elles sont arrêtées ces fameuses éoliennes .. allez voir dans les campagnes défigurées….

    • Et une centrale nucléaire ne défigure pas le paysage ?

  14. les éoliennes sont composées de subventions, d’avantages fiscaux et d’incantations.
    Rien de bon pour la planète .

    • Rien de bon pour la planète – qui vous subventionne pour les promouvoir – areva – la mairie du Havre ………

      Allez sur VENT DE COLERE -

    • Et les centrales nucléaires ? Elles ne bénéficient bien sûr d’aucunes subventions, elles s’auto-entretiennent ? Et vous êtes-vous penchée sur le coût de leur démantèlement (parce qu’il faudra bien y venir) ? E ce coût sera financé par qui ? Et vous êtes-vous interrogée sur leur coût humain ? (SURTOUT ne venez pas nous parler des 3 oiseaux tués par les éoliennes !!!) Tout ça bien sûr, est très bon pour la planète !

Moi aussi je donne mon avis