Energie verte. Les nouveaux tarifs d’achat !

Conformément au Grenelle de l’Environnement, Jean-Louis Borloo a adopté une nouvelle « feuille de route de la France » en matière de production d’énergie. Cette dernière accorde une priorité au développement des énergies renouvelables, qui devraient progresser de 50 % d’ici 2012 et de 120 % d’ici 2020. Ainsi, le gouvernement a établi les nouveaux tarifs d’achat de l’électricité produite à partir de la biomasse, du solaire et de la géothermie…

Production d’énergie verte : les nouveaux tarifs

Le soutien financier à la production d’électricité à partir de sources renouvelables a été multiplié par 5 en 2009 (500 M€ contre 100 M€ en 2008) et, avec ces nouveaux dispositifs tarifaires, devrait encore augmenter de manière significative d’ici 2012.

Energies renouvelablesA ce soutien, financé par l’intermédiaire de la contribution au service public de l’électricité (CSPE), s’ajoutent les soutiens à la production de chaleur d’origine renouvelable, les outils fiscaux (crédit d’impôt, amortissement accéléré…), les aides à la recherche et aux démonstrateurs industriels. Le Grand Emprunt permettra d’accélérer encore l’effort dans le domaine des énergies renouvelables.

La production d’électricité par la biomasse

Biomasse

Le tarif applicable aux installations dont la puissance est comprise entre 5 et 12 MW est plus que doublé. Le tarif de base passe de 6.4 c€/kWh à 12.5 c€/kWh. S’y ajoute une prime d’efficacité énergétique jusqu’à 5 c€/kWh.

>>> En savoir plus sur la biomasse

 

La production d’électricité par la géothermie

 

  • Le tarif sera relevé à 13 c€/kWh (contre 10 c€/kWh auparavant) dans les départements d’Outre-Mer, ce qui va permettre d’accélérer dans ces territoires le développement de cette source d’énergie. Pour la métropole, le tarif est désormais fixé à 20 c€/kWh. >>>En savoir plus sur la géothermie

 

La production d’électricité par l’énergie solaire

 

  • GéothermieLe tarif de 58 c€/kWh est maintenu pour les installations avec « intégration au bâti », lorsqu’elles sont intégrées à des bâtiments d’habitation, d’enseignement ou de santé, du tarif fixé en 2006, soit 58 c€ / kWh au 1er janvier 2010. Pour les autres bâtiments (bâtiments de bureaux, industriels, commerciaux, agricoles, …), le tarif est fixé à 50 c€ / kWh.
  • Les installations avec « intégration simplifiée au bâti » pourront bénéficier d’un nouveau tarif, fixé à 42 c€ / kWh.
  • Les installations au sol pourront toujours bénéficier du tarif de 31.4 c€ / kWh . En outre, pour les installations au sol d’une puissance supérieure à 250 kWc, le tarif sera variera désormais de 31.4 c€ / kWh pour les régions métropolitaines les plus ensoleillées à 37.7 c€ / kWh pour les régions les moins ensoleillées.

Energie solaireLe nouveau dispositif tarifaire assure une rentabilité appropriée des investissements solaires dans l’ensemble des secteurs (habitat, industrie, commerce, agriculture,…) et ainsi conforte et pérennise le soutien financier à l’énergie solaire. >>> En savoir plus sur l’énergie solaire

Nouveaux tarifs énergie verte – A savoir

Ces nouveaux tarifs seront maintenus inchangés jusqu’en 2012 et ils s’appliquent uniquement aux nouveaux projets. Cependant, le Gouvernement a décidé que les projets pour lesquels la demande d’achat de l’électricité a été formulée à compter du 1er novembre 2009 et n’ayant pas fait l’objet d’une demande complète de raccordement au réseau public le 11 janvier 2010 devront faire l’objet d’une nouvelle demande d’achat de l’électricité aux nouvelles conditions tarifaires.

>>>Pour en savoir plus, consulter :

Sur les énergies renouvelables