Les émissions de CO2 en Europe baissent… de manière trompeuse

Les émissions de CO2 en Europe baissent... de manière trompeuse
Vous aimez ? Partagez :

En matière de combat écologique, l’Europe n’a pas du tout à rougir si elle se compare aux USA, à la Chine, au Moyen-Orient, etc. Et cela se voit dans bien des statistiques, notamment celles des émissions de CO2 où elle a de bonnes notes. Mais à y regarder de plus près, elle se donne peut-être le beau rôle en oubliant l’impact de la mondialisation sur les émissions de gaz à effet de serre. Voici pourquoi.

L’Europe, bonne élève des émissions de CO2

co2Grâce à un hiver très doux, les émissions de gaz à effet de serre ont baissé de 2,5 % dans l’Union européenne en 2011, après une hausse en 2010. Tant mieux.

120 millions de tonnes d’équivalent CO2 ont été émises en moins sur le territoire de l’UE par rapport à 2010, sur un total de 4 600 millions de tonnes. Sur une période plus longue les chiffres sont également bons :  l’Union européenne aurait réduit ses émissions de 17,5% depuis 1990.

CO2 : de fortes baisses dans certains pays de l’Union

Les réductions d’émissions de CO2 les plus fortes en pourcentage se sont produites à Chypre (- 12,8 %), en Belgique (- 8,4 %), en Finlande (- 8,2 %) et au Danemark (- 7,5 %). Relativisons : les émissions de ces pays représentent une part moyenne ou faible des émissions totales de gaz à effet de serre de l’UE.

nucléaireAvec une réduction de 36 Mt CO2 eq. en 2011, soit 6 % de ses émissions, le Royaume-Uni est le pays dont la réduction des émissions en valeur absolue est la plus grande, suivi par la France (24 Mt CO2 eq., soit 5 % de ses émissions mais qui était déjà à un niveau assez bas) et de l’Allemagne (17 Mt CO2 eq., soit 2 % de ses émissions). Pour cette dernière, l’augmentation des énergies renouvelables a compensé l’arrêt de huit réacteurs nucléaires. Le secteur de la production d’énergie européen a également contenu ses émissions de 47 millions de tonnes en 2011. Pourquoi ?

Réagissez :
Donnez votre avis
Envoyer cet article par e-mail


2 commentaires Donnez votre avis
  1. merci pour l’article !
    Rappelons aussi que les Européens, Français en tête, sont les 1ers à déforester, directement ou indirectement, dans les pays du sud, ce qui joue un rôle majeur dans le réchauffement climatique.
    Ainsi, chaque Français occupe 440m2 de terres en Amérique du Sud pour la production de soja destinée aux élevages, élevages qui sont par ailleurs les 2e consommateurs d’huile de palme en France (il faut jusqu’à 17 kg de céréales et tourteaux pour produire 1 kg de viande -4 kg pour les volailles et oeufs, 8 pour le porc/beurre/fromage, 10 pour du boeuf qui broute une partie de l’année, 17 pour du veau/agneau/ »boeuf » de batterie).
    Selon la FAO, 18% des gaz à effet de serre sont émis par les élevages (devant les transports), et d’après l’étude récente du World Watch Institute, ce serait même 51%… la vérité se situe peut-être entre les deux mais ça fait réfléchir.
    La majeure partie des voitures en France roule au Diesel qui incorpore généralement une part d’huile de palme (sans parler du biodiesel… de plus en plus présent dans les avions aussi).
    Le papier, papier-toilette, essuie-tout, etc. contribuent aussi à la déforestation, d’où l’intérêt de les choisir recyclés (et de ne pas gâcher).
    1 L. d’eau du robinet =0,3g de CO2 / 170g pour une bouteille d’eau plate
    Le coton conventionnel utilise 1/4 des pesticides de la planète et d’énormes quantités d’eau =>le choisir bio, ou préférer le lin et le chanvre, confier ses vêtements usagers à Emmaüs ou autre pour le recyclage
    Etc. bref, il y a de quoi faire, autant sur l’isolation des logements et l’achat d’électroménager côté A+++ que sur la manière dont nous (sur)consommons et gaspillons au jour le jour.

Moi aussi je donne mon avis