Carburant

Le chocolat, nos voitures en raffolent aussi !

  • A l’approche de Pâques, les hypermarchés se transforment soudainement en fermes géantes : oeufs, poules, lapins, ou encore veaux, vaches, cochons, envahissent nos rayons… sous forme de chocolats, bien entendu.

    > Qui peut dès lors résister à ce plaisir gourmand ? Certainement pas nos voitures…



  • On connaissait en effet le chocolat comme produit cosmétique ou de massage, on le découvre désormais en tant que biocarburant !

    > La société anglaise, Ecotec , a réussi à fabriquer du bioéthanol à partir des déchets de fabrication du chocolat. Avantage : il n’est pas nécessaire de transformer les moteurs diesels classiques pour l’utiliser.

  • En novembre 2007, deux Anglais, Andy Pag et John Grimshaw, ont ainsi pu rallier le Mali après 7200 km parcouru à bord d’un 4×4 «alimenté en chocolat». A leur bord : 2000 litres de biodiesel produits à partir de beurre de cacao provenant de 4 tonnes de copeaux de chocolat et mélangé à de la soude caustique et du méthanol.

  • Ce nouveau biocarburant présenterait un meilleur bilan écologique par rapport à d’autres qui sont très décriés par les ONG  :


    > Sa production n’entrainerait pas de déforestation massive ou de réduction des surfaces utilisées pour la nourriture contrairement aux biocarburants produits à partir de céréales ou encore de cannes à sucre .


  • Et les aventures de nos MacGyver « écolos » ne devraient pas s’arrêter là : Andy Pag a l’intention de se rendre prochainement en Mongolie avec un parapente à moteur utilisant un carburant à base d’ordures, déclarant :


    « C’est un peu comme “Retour vers le Futur” quand ils utilisaient des peaux de bananes pour faire voler” leur voiture à remonter le temps (…) Tout ce qui va dans les décharges — des pneus usés, des emballages, tout ce qu’on jette à la poubelle à la maison — peut être utilisé pour faire du carburant » .

    >> Attention, si vous pouvez désormais arrêter de culpabiliser quand vous craquez pour un carré de chocolat, continuez à trier vos déchets : la Mongolie est encore loin pour Andy !