Les Chinois deviennent les plus gros consommateurs d’énergie

Selon l’Agence Internationale de l’Énergie (IEA), la Chine a ravi au États-Unis le titre de plus gros consommateur d’énergie au monde. L’IEA y voit un signe du rôle croissant des pays émergents dans le monde.

USA et Chine : les ogres énergétiques

La Chine aurait consommé 2,252 milliards de tonnes équivalent pétrole (tep) en 2009. Ce chiffre désigne la consommation d’énergie brute.

La consommation d’énergie brute prend en compte toutes les sources d’énergie, par opposition à la consommation de pétrole, d’hydroélectricité, etc.

En cela, la Chine dépasse les États-Unis qui n’ont consommé « que » 2,170 milliards de tep en 2009.
La consommation française de l’année 2009 s’élève quant à elle à 274 millions de tep.
Developpement durable article

Les Chinois sceptiques

Les autorités chinoises ont déjà annoncé que ces chiffres trahissaient de la part de l’Agence une méconnaissance du marché énergétique chinois, notamment en matière d’énergies renouvelables.
Developpement durable article Hu Jintao, le président de la République Populaire de Chine

Pourtant, la compagnie pétrolière BP a elle aussi classé la Chine comme étant le plus gros consommateur d’énergie du monde, avec une demande estimée de 2,2 milliards de tep par les experts de la compagnie. Les États-Unis ont été classés deuxième et la Russie troisième par BP.

Les américains restent de loin les plus gloutons

Les Chinois, s’ils sont de gros consommateurs d’énergie, restent cependant individuellement  moins gourmands que les américains, comme le montre la carte suivante.
Developpement durable articleSignalons enfin que si la Chine et les USA restent les deux pays qui émettent le plus de CO2 (comme le montre le graphique ci-dessous), ils sont aussi ceux qui produisent le plus d’énergie vertes (suivis par l’Allemagne). La capacité de production éolienne chinoise a par exemple doublé sur l’année 2009…
Developpement durable article
Et aussi, à propos de la consommation d’énergie…

Article et graphiques par Jean-Baptiste