Consom'action

Etre bien chez soi et en soi avec Bien et Bio

Ann-Charlotte Le Poivre, 35 ans est passionnée depuis des années par le développement personnel et les techniques de bien-être. Elle a créée le site Bien et bio en 2004. Elle nous dévoile sa conception du bien-être au naturel.

Ann-Charlotte Le Poivre

Consoglobe : Qu’est-ce que le « bien-être au naturel » ?

Ann-Charlotte Le Poivre : C’est un point d’entrée pour différentes alternatives au mode de vie actuel. Il peut passer par des approches naturelles telles que la naturopathie, l’aromathérapie, le yoga, la sophrologie, le reiki, les élixirs floraux, etc.Parallèlement, il me semble que les produits de bien-être, en nous aidant à trouver équilibre et sérénité, nous ouvrent la voie à un travail plus en profondeur. Au travers des techniques que nous pouvons alors expérimenter, notre sensibilité à nous-mêmes et au monde s’ouvre. Nous sommes alors davantage en harmonie, avec la terre, avec nos lieux d’habitation. C’est ainsi tout un cercle vertueux qui se met en place, et dans lequel je vous souhaite d’entrer.

Consoglobe : Comment votre parcours personnel vous a-t-il mené vers le bien-être ?

Ann-Charlotte Le Poivre : J’ai voulu mettre un lien entre deux voies parallèles de ma vie professionnelle et privée : une formation puis un métier dans le marketing et le management ; et une sensibilisation personnelle au bien-être par le biais du yoga et de la sophrologie, encore renforcée après la naissance de mes enfants par la découverte de l’aromathérapie et des fleurs de bach.

Consoglobe : Et vers internet et la création d’un site marchand ?

Ann-Charlotte Le Poivre : J’ai voulu faire partager mon aspiration personnelle à vivre autrement. Internet permet de toucher le plus grand nombre de personnes. En 2004, j’ai crée un premier site qui n’était pas marchand. Il proposait seulement des informations sur les techniques de bien-être, avec des pages de présentation de praticiens du bien-être dans la région nantaise, où je suis basée. En 2005, les lecteurs du site, à la recherche de fournisseurs, me posaient de plus en plus de questions sur les produits dont je parlais. Au départ c’était surtout pour le collier d’ambre, puis la demande s’est élargie à d’autres produits. J’ai donc décidé de proposer ces produits à la vente sur le site.

Consoglobe : Comment choisissez-vous les produits ? Sont-ils testés ?

Ann-Charlotte Le Poivre : Oui, nous testons tous les produits nous-mêmes ou les utilisons avant de les proposer. Il y en 600 actuellement. Mais nous allons en référencer de nouveaux, car notre catalogue évolue en fonction des demandes. Je pense qu’il devrait y en avoir un millier prochainement.

Consoglobe : Quels sont ces nouveaux produits ?

Ann-Charlotte Le Poivre : Ils rentrent dans la famille du bien-être dans la maison. Car tout est en cohérence : se sentir bien chez soi, comme en soi.

Ce bien-être passe par l’écologie. Les économiseurs d’eau sont sur le site depuis un an déjà et nos clients en sont déjà très contents. Il passe aussi par les produits bio, pour l’entretien de la maison notamment. Devant la forte demande, nous avons créé une rubrique indépendante pour la literie. Nos produits de literie sont en coton biologique et nos couettes et édredons en duvet neuf garanti. Si seules les taies d’oreiller sont en coton biologique, les autres produits sont dits « naturels ». Il s’agit des couettes et des édredons en duvet neuf garanti. Il faut savoir que le duvet habituel n’est pas neuf, mais réutilisé ou recyclé. Le vrai duvet neuf offre non seulement une hygiène, mais aussi un confort exceptionnels. Nous proposons aussi des oreillers en garniture végétale, des bouillottes de graine de lin ou de noyaux de cerise.

La toute dernière nouveauté est une gamme assez complète d’ustensiles de cuisine à basse température. Nous allons proposer des articles d’aide à l’économie, notamment pour les personnes âgées ou handicapées. Le bien être, le bien-vivre, il faut que ce soit pour tout le monde.

Consoglobe : Dans la même rubrique « maison naturelle », pourquoi proposez-vous aussi des huiles essentielles, des encens et même des carillons ?

Ann-Charlotte Le Poivre : Comme je vous le disais au-dessus, c’est une question d’harmonie : se sentir bien chez soi et en soi est un tout. Les carillons sont utilisés en Feng Shui pour répartir le flux énergétique dans une maison ou un jardin. Quant aux odeurs, elles nous apportent des messages qui peuvent influencer notre humeur et notre bien-être.

Consoglobe : A propos des cosmétiques, vous proposez 4 familles de produits, dont une « ayurvédique ». Expliquez-nous de quoi il s’agit.

Ann-Charlotte Le Poivre : Les cosmétiques ayurvédiques sont indiennes. Il s’agit plus exactement d’un système de santé et de beauté (plus ancien encore que celui des Chinois) appelé Ayurveda. Ce mot vient du Sankrit : véda (connaissance) et ayur (la vie). Il a été découvert par les Rishis, les hommes saints de l’Inde ancienne. L’Ayurveda a influencé les médecines du Tibet, de la Chine, de la Perse, de l’Egypte, de la Grèce, de Rome et d’Indonésie. La théorie est simple : la santé, c’est l’harmonie entre le but de votre être, vos pensées, vos sentiments et vos actions physiques. L’harmonie dépend aussi de l’environnement familial et social. Les produits de beauté ou de santé utilisés dans l’Ayurvéda sont réalisés à base de matières premières végétales cultivées en Inde selon une tradition ancestrale. Nos produits Ayurvédiques proviennent majoritairement des hauts plateaux de l’Himalaya, où ils sont écartés de la pollution des grandes villes.

Consoglobe : Ces produits sont-ils bio ?

Ann-Charlotte Le Poivre : Non, pas pour autant, mais ils sont sans paraben. Les plantes utilisées ne se trouvent qu’en Inde, cultivées dans les conditions que je viens de vous décrire.

Consoglobe : Qu’est-ce que ces produits ayurvédiques apportent de plus ?

Ann-Charlotte Le Poivre  : Ils sont différents des produits bios, je dirais qu’ils sont complémentaires. Ils sont plus qu’agréables, ils rejoignent les soins. C’est particulièrement vrai pour l’huile raffermissante pour les seins à base d’huile de moutarde, très utilisée en Inde ; mais aussi pour l’huile de massage ayurvédique, qui est à la fois parfaite pour le massage drainant et énergétique, et convient également comme soin hydratant.

Consolgobe : Vous proposez aussi des produits à base d’huile d’argan ou d’aloé véra. Ce n’est pas redondant  ?

Ann-Charlotte Le Poivre : Pas du tout. Ce sont des produits encore différents. Ils sont bios, certifiés Cosmébio, et Ecocert et répondent aux attentes de ceux qui aiment l’aléo véra ou l’huile d’argan.

Consoglobe : Vous avez une rubrique un peu particulière intitulée « Santé naturelle » dans laquelle vous mettez en avant des produits pour le moins, comment dire, « étonnants », comme l’Orimag et les patchs Kinotakara. Les néophytes ont de quoi douter ici.

Quels sont vos arguments pour défendre ses produits ?

Ann-Charlotte Le Poivre : Effectivement, ce sont nos produits phares. Ils correspondent à une approche plus naturelle de la santé et sont bien connus des spécialistes des médecines douces. L’Orimag appartient à l’auriculothérapie et à la magnétothérapie. C’est une pratique courante en réflexologie, très utilisé en Chine. Il s’agit d’un objet avec des picots aimantés que l’on met dans l’oreille : il stimule les méridiens qui passent dans l’oreille et représentent tout le corps, comme sous les pieds. Les effets de l’Orimag sont nombreux : ils coupent la faim et stimulent le transit.

Quant aux patchs Kinotakara, ils ont été élaborés par des médecins japonais et sont très utilisés là-bas aux intersaisons. Ils s’utilisent sous la plante des pieds sur lesquelles on les « colle » toute la nuit, en cure. Ils agissent comme des éponges qui aspirent toutes les impuretés, et sont donc utilisés pour nettoyer le corps. Posés blancs, ils deviennent noirs au cours de la nuit. C’est assez impressionnant. On voit le corps se nettoyer progressivement au cours de la cure, qui peut durer une semaine ou plus.

Consoglobe : Et toujours aussi étonnant, dans la même rubrique, vous proposez des séances de fitness à télécharger sur MP3, pour se muscler ou pour maigrir.

Ann-Charlotte Le Poivre : Tout à fait. C’est un produit qui correspond à une niche ; ce n’est pas encore passé dans les moeurs de faire de séances de fitness téléchargées. Mais nous y tenons, car le coach est très bien et explique en détail les différences de rythme et les exercices, que ce soit pour se muscler, pour s’entretenir ou pour maigrir. Etre bien, cela passe souvent par être bien dans son corps. On a tendance à oublier l’importance qu’on doit lui apporter, et les soins dont il a besoin.

Bien et Bio

Notre coup de coeur

Le choix entre différentes gammes de produits bien identifiés par leur composant de base comme l’huile d’argan ou l’aloé véra, dans la rubrique cosmétiques. Le fait que ces produits soient bio est encore un plus. On aime aussi la découverte des cosmétiques ayurvédiques fabriqués exclusivement en Inde. Dommage qu’on n’en sache pas un peu plus sur la marque qui fabrique les produits et sur leur lieux de fabrication. Les patchs Kinotakara et les jus de Noni qui sont des produits phares pour un bien être naturel. Et avec 10 % des résultats reversés à des associations, on fait aussi une bonne action en se faisant du bien !

La boutique Cosmétiques bio

Lire aussi Cosmétiques. Plus beau, plus bio,

Maisons vertes : les projets se multiplient