Ampoules basse conso, les chiffres clés

Rédigé par Consoglobe, le 1 Sep 2009, à 12 h 27 min

A compter d’aujourd’hui, 1er sept. 2009, les ampoules classiques à incandescence sont retirées du marché au profit des ampoules Basse Consommation fluocompactes de 20 W. Faisons un point sur les données clés de ce marché de l’éclairage Basse Conso et des ampoules fluocompactes

Les ampoules basse conso, un marché en plein essor

La prochaine date sur le calendrier de retrait sera le 30 juin 2010 avec la fin de la vente des ampoules classiques de 75 W. Le calendrier ampoules basse consommation est désormais connu.

  • L’ampoule à incandescence, qui représentait jusqu’à aujourd’hui deux tiers des ventes mondiales d’ampoules, disparaît peu à peu de la circulation laissant place  aux ampoules fluocompactes et LED.
  • Il s’est vendu 2 milliards d’ampoules classiques en Europe en 2008 et seulement 270 millions d’ampoules basse conso, selon le WWF. Selon la Commission européenne, le marché européen des ampoules à incandescence est de 4,2 milliards d’ampoules.
  • En France, chaque ménage possède en moyenne 20 ampoules et les Français ont acheté 13 millions d’ampoules fluocompactes en 2008.
  • Les distributeurs qui ont signé une convention avec le Ministère de l’écologie prévoient une part de marché des ampoules basse conso de 25 % fin 2009 et de 35 % fin 2010

Les économies des ampoules basse conso

Les économies d’énergie via les ampoules basse conso ont des conséquences non
seulement sur l’environnement mais aussi sur notre facture :

  • L’Agence Internationale de l’Energie a estimé que le passage mondial à l’utilisation de la lampe basse conso pourrait éviter l’émission de 470 millions de tonnes de CO2 en 2010.
  • Selon JL Borloo, en France le remplacement des ampoules classiques économiserait 2 fois la consommation du Grand Paris soit 8 teraWh. En Europe, en 2020 les économies engendrées devraient représenter 80 TWh soit l’équivalent de la consommation de 23 millions de ménages européens !
  • Le coût de fabrication de ces 2 millions de lampes est d’environ 2 euros, soit 7 fois plus que pour les ampoules traditionnelles à incandescence, ce qui explique le surcoût de 5 à 15 euros par ampoule basse conso par rapport à une ampoule à filament.
  • Le surcoût (5 à 15 €) d’une ampoule basse conso fluocompacte est rapidement compensé par les économies d’énergie et les gains de remplacement d’ampoules, avec une longévité jusqu’à 15 fois supérieure pour certains modèles basse consommation par rapport à leur équivalent classique.

Les ampoules basse conso sont-elles efficaces ?

Les ampoules basse conso font-elles vraiment baisser les factures d’électricité des particuliers ?

  • Les bénéfices sont à attendre sur plusieurs années sur tout le cycle de vie de l’ampoule. En matière d’économies d’énergies, les ampoules basse conso apportent un gain budgétaire en 6 ou 8 ans selon les cas.
  • Une ampoule de 100 W classique remplacée par une ampoule basse conso de 20 W, c’est 800 à 1000 kWh économisés, soit 88 €, soit 2 ans d’éclairage gratuit.
  • Un foyer consomme 365 kW soit 37 € pour la lumière avec une économie moyenne de 224 kW soit 23 euros en moins.
  • Selon Récyclum, éco-organisme agrée pour l’élimination des lampes usagées, le remplacement d’une ampoule classique de 100 W par une ampoule basse consommation de 20 W permet, tout au long de la durée de vie de la lampe, une économie d’énergie de 800 kWh, ce qui correspond à environ 88 € (au prix moyen de l’électricité de 0,11 € du kWh) soit plus de 2 ans d’éclairage gratuit grâce aux ampoules basse conso !
  • Au global, le bilan écologique des lampes fluocompactes demeure plus favorable que celui des lampes à incandescence ou halogènes qui ont un faible rendement, une durée de vie courte et ne sont pas recyclables.

Les avantages écologiques des ampoules fluocompactes

Les ampoules fluocompactes s’adaptent directement sur des culots à vis ou à baïonnette et n’obligent pas à investir dans de nouveaux luminaires.
De plus, les ampoules fluocompactes durent de 6 à 10 fois plus longtemps que les ampoules classiques à incandescence.

Par ailleurs, les ampoules fluocompactes consomment 4 à 5 fois moins. Pendant tout leur durée de vie, les ampoules fluocompactes permettant une économie de près de 1000 kWh et ce, en produisant autant de lumière que les ampoules classiques de 100W et en
dégageant 80 % de chaleur en moins.

Durant sa vie, une ampoule fluocompacte de 20 W économise 1000 kWh, ce qui permet d’éviter :

  • des émissions polluantes (l’équivalent de 60 kg de gaz carbonique et 0,4 kg d’oxyde de soufre) ;
  • la génération de déchets liée à la production d’énergie correspondante (l’équivalent de 150 cm3 de déchets nucléaires) ;
  • la consommation inutile de ressources fossiles (une centrale électrique classique
    devrait consommer 210 litres de fioul pour produire les 1000 kWh économisés).
  • Si tous les Français étaient équipés, on pourrait économiser un réacteur nucléaire. L’association des fabricants d’ampoules,  European Lamp Companies Federation, estime que si toute l’Europe passait aux ampoules basse conso, l’Europe pourrait faire l’économie de 27 centrales énergétiques.

Au sujet des ampoules basse conso :

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...

Je change la donne : je contribue à l’action de consoGlobe.com !

Chargement
Sélectionnez une méthode de paiement Chargement

Paypal vous offre aussi la possibilté de payer simplement avec votre carte de crédit, sans créer de compte Paypal.

Informations personnelles

Total du don : 5.00€

En faisant un don, vous participez à l'action de consoGlobe.com. Vous permettez ainsi à l’équipe de vous fournir des articles uniques et de qualité. Et surtout un jour, peut-être, vous nous permettrez de vivre sans publicité !



8 commentaires Donnez votre avis
  1. En 2009 le marché des ampoules à incandescence ne représentait plus que 54 % des ventes contre 70% en 2008.

    Chaque ménage français possédait à cette date en moyenne 22 lampes, en achetait 3 par an et consommait environ 350 kWh pour son éclairage, ce qui représentait 9 % de la facture d’électricité annuelle

    Les ventes d’ampoules basse consommation ont représenté 25 % du marché en 2009, contre seulement 12 % lors de la mise en place du calendrier de retrait des lampes classiques. 27 millions de lampes basse consommation ont été vendues en 2009 (52 millions au total, contre 25 millions en 2007).

  2. Les ampoules fluocompactes s’adaptent directement sur des culots à vis ou à baïonnette et n’obligent pas à investir dans de nouveaux luminaires.
    Mais que faire si l’on a des variateurs, ces fameuses ampoules sont incompatibles avec les variateurs
    Sera ton obligé de vivre sous les projecteurs ?
    Il faut maintenant que je change tous mes interrupteurs-variateur- ! Quel côut cela va me couter ! 6 nouveaux interrupteurs

  3. Toutes mes ampoules basses conso durent entre 2 et 4 ans… pas énorme ! vu leur prix d’achat, il est impossible de les rentabiliser… Je ne fais que rentabiliser le fabricant (qui gagne bien sa vie). Je reviens donc aux ampoules classiques.

  4. je m’apprêtais à réagir face à la pollution engendrée par les ampoules fluocompacte mais je vois que j’ai été pris de vitesse et tant mieux ça veut dire que l’information circule. Je trouve aberrant que l’état impose un produit qui dépasse les recommandation européenne concernant les émissions de radio fréquence et qui contient du mercure! Il aurait été plus intelligent à mon sens d’investir l’argent de campagne pub et utilisé pour retirer les produits à incandescence du marché, au profit des ampoules à LEDs qui sont le futur pour moi et plus efficaces mais encore beaucoup trop cher. A surveiller mais surtout ne mettez pas d’ampoules fluo-compacte à moins de 50cm de votre tête (si vous ne me croyez pas regardez les propres recommandations des fabricants) et attentions au premiers prix qui émettent beaucoup plus que certaines marques apparemment…

  5. Pas de doute c’est un “copier/coller” de l’annonce gouvernementale..

    J’ajouterai que ces 2 derniers mois j’ai 3 ampoules basse-conso qui m’ont lâchés…(pourtant juillet/Aout ne sont pas des mois où l’on les sollicite beaucoup). Bonjour l’économie !!

    L’ademe indique qu’il n’y a pas de risque alors qu’ils n’ont même pas encore commencer leurs grandes campagnes d’essai !

  6. Le surcoût (5 à 15 €) d’une ampoule basse conso fluocompacte est rapidement compensé par les économies d’énergie et les gains de remplacement d’ampoules, avec une longévité jusqu’à 15 fois supérieure pour certains modèles basse consommation par rapport à leur équivalent classique.

    Ha bon ?
    Vous avez calculé combien d’heures d’éclairage il faut avec des nouvelles ampoules pour récuperer les 5 à 15 euro de différence ? Vous nous en faites part ?

    La on dirait juste un copier/coller de l’annonce gouvernementale.

  7. Et pourquoi pas retirer de la vente les voitures à moteur à explosion au profit des voitures electriques???!!!
    Les gens sont-ils trop bêtes pour pouvoir choisir le mode d’éclairage qui leur conveint le mieux qu’il faut leur imposer un choix au demeurant discutable?
    En effet, personne ne parle :
    1 – Des emissions de radiations émises par les ampoules basses consommation dont on ne connait que très peu les effets biologiques (classés cancérigènes par l’OMS tout de même…)
    2 – De la présence de métaux lourds non recyclables dans ces ampoules
    3 – De la pollution engendrée par leur fabrication (qui dit augmentation des couts de fabrication, dit augmentation de l’energie consommée et donc de la pollution). Ils ne sont pas pris en compte de le bilan positif de ces ampoules…
    Bref, réjouissons nous, nous n’avons plus besoin de réfléchir ni de nous poser des questions, nos gouvernements s’en chargent pour nous.
    Dormez tranquilles mais surtout, n’oubliez pas d’éteindre la lumiere!!!

  8. Pour que cette article ne soit pas un simple publi-reportage (je n’ai pas osé parler de propagande) la moindre des choses aurait été d’informer les lecteurs des objections levées face aux ampoules basse consommation, à savoir :

    1. Leur recyclage, de par les composants électroniques et le mercure qu’elles comportent;
    2. L’effet stroboscopique qu’elles génèrent;
    3. Les rayonnements radioélectriques importants qu’elles émettent.

    Voici donc quelques liens qui permettront à ceux qui veulent connaitre l’ensemble des tenants et aboutissants, de se renseigner :

    http://www.danger-sante.org/ampoules-a-basse-consommation/

    http://www.univers-nature.com/habitat-sain/ampoule-basse-consommation-danger.html

Moi aussi je donne mon avis