Aéroports de Paris : Peut-on faire voler des avions et respecter l’environnement ?

Qui a dit que développement durable, et transports aériens n’étaient pas compatibles ? Aéroports de Paris nous prouve que l’on peut faire décoller des avions et mettre en place un fonctionnement plus vert, à condition de le vouloir !

Aéroports de Paris : Peut-on faire voler des avions et respecter l'environnement ?

Les Aéroports de Paris regroupent trois aéroports d’une importance certaine : Paris-Charles de Gaulle, Paris-Orly et Paris-le Bourget.

Faisant voler plusieurs dizaines d’avions par jour, les Aéroports de Paris sont forcément à l’origine d’une pollution importante.

Mais qu’en est-il des actions mises en place par ce groupement d’aéroports pour diminuer l’impact de son activité sur l’environnement.

Les Aéroports de Paris : un engagement nécessaire

Avec une expansion rapide, les Aéroports de Paris ont vite dû faire face à la nécessité du développement durable, et cela pour les employés qui travaillent sur les trois plateformes, pour les passagers qui transitent chaque jour dans les aéroports, mais aussi pour la planète puisque les aéroports occupent des milliers d’hectares, hectares qui étaient en partie autrefois des espaces de cultures.

En tant qu’acteur de poids dans le monde de l’emploi et des transports en France, Aéroports de Paris se doit de montrer l’exemple. C’est ainsi que cinq principes ont été dictés afin de régir la politique environnementale des trois aéroports :

1. Intégrer systématiquement l’environnement dans toutes les activités
2. Agir pour réduire les émissions de gaz à effet de serre
3. Mettre en oeuvre les moyens pour maîtriser nos propres pollutions
4. Communiquer, en pleine transparence, sur nos impacts environnementaux
5. Soutenir les actions de management de l’environnement de nos partenaires.

Aéroports de Paris : des chiffres impressionnants

En 2010, les Aéroports de Paris ont accueilli pas moins de 83 millions de passagers.

Aéroports de Paris, ce sont trois aéroports, un héliport et dix aérodromes, le tout occupant un espace de 6.683 hectares soit le plus grand domaine aéroportuaire d’Europe.

Les trois aéroports, Paris-Charles de Gaulle, Paris-Orly et Paris-Le Bourget regroupent environ 1.000 entreprises à l’origine de l’emploi de 150.000 individus.

Aéroports de Paris a une consommation d’eau de 2.8 millions de m3 (l’équivalent de la consommation de la ville de Narbonne), une consommation d’énergie interne de 1.300 GWhep (Gigawatt/heure d’énergie primaire) soit la consommation d’une ville de 25.000 habitants. Les centrales d’Aéroports de Paris émettent quant à elle 145.000 teqCO2.

Des constructions plus respectueuses de l’environnement

Les Aéroports de Paris, c’est comme un chantier qui ne s’arrête jamais. De nouvelles constructions voient le jour afin de suivre le rythme d’évolution des plateformes, des mises aux normes doivent être effectuées, etc.

Concernant ses nouveaux projets de construction, Aéroports de Paris a choisi de respecter une démarche de Haute qualité environnementale, ainsi que de réduire les consommations énergétiques internes de l’entreprise par passager de 20 % entre 2004 et 2020, et de 40 % d’ici 2040.

De la même façon, un programme d’installation d’énergies renouvelables est en projet tandis que l’entreprise Aéroports de Paris souhaite diminuer d’ici 2012 les émissions de CO2/km consécutives de sa flotte de véhicules utilitaires légers de 30 %.

*

La suite p.2> Lutter contre de multiples sources de pollution