Hubble, 30 années fidèle au poste, à observer l’espace !

Le 24 avril 1990, il y a tout juste 30 ans, la navette Discovery mettait en orbite le télescope spatial Hubble. Depuis stationné à 600 km de la Terre, il nous envoie régulièrement des clichés fascinants…

Rédigé par Séverine Bascot, le 10 May 2020, à 18 h 00 min

30 ans déjà que le télescope spatial Hubble, véritable prouesse technologique à l’époque, scrute notre système solaire et les confins de l’univers qui l’entourent. Durant toute cette période, les données qu’il a recueillies ont pour beaucoup révolutionné la connaissance que l’Humanité avait de l’Univers, le domaine de l’astrophysique, et aussi notre vision de l’espace !

Télescope Hubble – De magnifiques images de l’Univers et du système solaire

Hubble a permis aux chercheurs de découvrir les processus de formation des étoiles et comprendre leur évolution jusqu’à leur mort, qui se produit parfois avec de spectaculaires explosions appelés supernovas !

Les observations les plus mémorables du télescope spatial Hubble

Ainsi, dans ses tout premiers clichés, le télescope a offert aux chercheurs un regard nouveau sur les vestiges de l’un des événements astronomiques les plus spectaculaires et les plus inattendus du siècle dernier, la grande supernova de 1987. Grâce à ses clichés, on a pu dater l’éjection des matières constituant les trois anneaux de gaz qui l’entourent : ils proviennent d’une étoile supergéante rouge qui existait environ 20.000 ans avant l’explosion.

Hubble

La Supernova 1987A a été la 1ere explosion de supernova observée à l’oeil nu au XXe siècle- Credits X-ray : NASA/CXC/SAO/PSU/D. Burrows et al. ; Optical : NASA/STScI ; Millimeter : NRAO/AUI/NSF

Qu’est-ce qu’une nébuleuse planétaire ?

Une nébuleuse planétaire est le signe d’une étoile de faible masse en fin de vie (ce qui préfigure le destin de notre Soleil). Elle se constitue lorsqu’une étoile éjecte doucement des couches gazeuses externes formant des nuages brillants aux formes étonnantes et parfois confondantes pour nous.

Un autre cliché mémorable, celui de NGC 6543, de son nom plus poétique « Nébuleuse de l’oeil du chat », l’une des premières nébuleuses planétaires jamais découvertes (1786), et aussi l’une des plus complexes jamais observées.

Ici Hubble montre pour la première fois en 1994 les structures complexes de cet objet : obus à gaz concentriques, jets et noeuds de gaz… Le cliché rapporté par le télescope est remarquable de beauté avec ce motif tout en anneaux et coquilles concentriques (au moins 11) autour de l’ « oeil du chat » !

Hubble

NGC 6543 est une nébuleuse planétaire située dans la constellation du Dragon, à environ 3.600 années-lumière de notre Terre – Credits NASA, MAST, STScI, AURA and Vicent Peris (OAUV/PTeam)

En 2016, Hubble a permis de repousser encore plus loin les limites : bien au-delà de la constellation Ursa Major, il a permis de mesurer la galaxie la plus éloignée jamais observée dans l’Univers auparavant, brisant ainsi le record de distance cosmique… C’est GN-z11, une galaxie infantile étonnamment brillante, vue telle qu’elle était il y a 13,4 milliards d’années, soit à peine 400 millions d’années après le Big Bang.

Ci-dessous, la Nébuleuse de l’Esquimau (NGC 2392), une photo qui restera dans les mémoires puisque c’est la première prise par Hubble en janvier 2000, juste après la 3e mission de réparation du télescope.

Hubble

NGC 2392 rappelle un visage humain habillé de fourrure, d’où son nom de nébuleuse de l’Esquimau – Credits NASA

Et pour fêter les 30 ans du télescope Hubble, la NASA nous a gratifié d’un cadeau de taille : la photo spectaculaire de deux nébuleuses, NGC 2020 et NGC 2014, situées à pas moins de 163.000 années lumières de la Terre !

Hubble

NGC 2020 (en bleu) et NGC 2014 (en rouge) – Credits NASA, ESA and STScI

 

Une longévité exceptionnelle pour un satellite aussi complexe

Pourtant aujourd’hui à 30 ans, Hubble est déjà un vieillard, qui sera bientôt hors service. On sait déjà qui va lui succéder : le télescope James Webb… Il sera 100 fois plus puissant que son célèbre prédécesseur mais sa construction a pris du retard. La NASA espérait un lancement en mars 2021 mais le calendrier risque d’être perturbé. On croise les doigts pour qu’en attendant, Hubble reste fidèle au rendez-vous pendant encore quelque temps !

Illustration bannière : Hubble autour de la Terre – © Vadim Sadovski
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Voyageuse insatiable, j'ai parcouru le monde autant pour des raisons personnelles que professionnelles : rien de mieux pour prendre la mesure de l'état de la...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis