consoGlobe

Pourquoi et comment recycler le verre ?

Recycler le verre est l’un des gestes écologiques les plus simples et efficaces que l’on puisse faire. En effet, le verre met 3 ou 4 millénaires à se décomposer dans la nature (mais on ne sait pas vraiment, en vérité), et créer du verre “neuf” à partir de verre recyclé consomme beaucoup moins d’énergie : une tonne de verre recyclé permet d’économiser une demie-tonne de CO2.

Pourquoi recycler le verre ?

Si les emballages sont indispensables à la protection de la nourriture et des boissons, ceux en verre assurent une bonne conservation, une livraison sûre et une présentation attrayante  pour un vaste éventail de produits de consommation, fourni aux marchés européens et mondiaux. Que ce soit pour les boissons, la nourriture, les cosmétiques, les parfums ou les produits pharmaceutiques…

Le tri du verre, un bon réflexe © SJ Watt

Le verre recyclable à 100 % et à l’infini, est inerte et préserve le goût originel des produits qu’il contient : c’est un produit idéal.

Le recyclage du verre en France

Le taux de recyclage du verre en France en 2014 était de 74,6 %, soit plus de 3 bouteilles sur 4(1), contre 58,7 % fin 2010 : 2 millions de tonnes de verre ont été collectées puis recyclées. 80 % de la collecte du verre provient de l’apport volontaire, 20 %  du tri sélectif ou en porte à porte.

Des progrès ont été réalisés – depuis 1974 , date depuis laquelle on recycle le verre en France – mais il demeure encore une importante marche à franchir afin de ne plus voir de déperdition énergétique, même s’il présente plus d’avantages que le plastique.

Recycler le verre, comment ça marche ?

Lorsque le verre est recyclé, il est trié une première fois par le consommateur (voir plus bas nos conseils). Mais attention, malgré toutes les bonnes intentions du citoyen, il faut de nouveau trier le verre collecté. En effet, tous les déchets de type “verre” ne sont pas recyclables.

Le processus de recyclage du verre

Les éléments métalliques sont retirés par tri mécanique et un tri optique permet (grâce à un rayon infrarouge) d’éliminer les éléments non transparents comme la céramique, qui n’est pas recyclable. Un souffleur retire les éléments trop légers : bouchons et étiquettes

Le verre est ensuite broyé. Contrairement à d’autres pays, en France, la collecte se fait sans distinction de couleur, de sorte qu’avec le verre recyclé, on ne peut faire que du verre coloré.

Et la céramique, on la recycle comment ?

Les déchets céramiques collectés dans les centres de tri du verre ne représentent qu’une infime part de ce qu’on appelle les “déchets inertes“, essentiellement issus de l’industrie du B.T.P.  (20 millions de tonnes) et des travaux publics (280 millions de tonnes produites par an selon l’ADEME).

Ces déchets, constitués de bétons, gravats, bitumes, matériaux d’isolation, … sont soit réutilisés à hauteur d’environ 60 %, soit déposés en décharge.

Recyclage du verre, ce que le consommateur doit faire

Premier maillon de la chaîne du recyclage, le consommateur (nous) est responsable de la quantité mais aussi la qualité du verre collecté : en effet, les verres d’emballage que l’on dépose dans les bacs ou conteneurs à verre, seront recyclés à 100 %, et à l’infini. Donc attention de ne déposer que les verres d’emballage, c’est-à-dire les bouteilles, les pots, les bocaux, et les flacons .

À trier :

Le casse-tête : bouteilles, pots de confitures, pots de yaourts, flacons de parfum en verre sont recyclables.

Les flacons pharmaceutiques sont à mettre dans les bacs à verre sous condition qu’ils soient vides (sinon les déposer en pharmacie).

Faut-il jeter les bouchons ?

Certains affirment que oui, car ils ne peuvent pas être recyclés. D’autres répondent que de toute façon, ils seront retirés lors du tri optique ou du tri par souffleur. Dans tous les cas, pensez à ne jeter des bouteilles bien vidées, plus propres pour les ouvriers des centres de tri.

À ne pas recycler :

Autre solution pour faire des économies et réduire les déchets, la consigne. Malheureusement, à la différence de l’Allemagne ou de la Belgique par exemple, le système de consigne n’a pas résisté à l’automatisation de l’industrie en France. Toutefois, de nombreuses initiatives, telles Jean Bouteille, voient le jour et on pourrait très bientôt y revenir !

Illustration bannière : Recycler le verre – © NatchaB
Références :

Pour aller plus loin...