La pause-café écolo au bureau

Rédigé par Consoglobe, le 3 Aug 2009, à 15 h 31 min

Boire du café sans pile ni électricité !

Réveillez vos collègues avec du café réalisé sans pile ni électricité grâce à la machine à café  Handpresso : que ce soit au bureau ou en déplacement, cette machine à café (dosettes expresso ou café moulu selon le modèle)  portable et hyper compacte vous permet de faire des espresso n’importe où et n’importe quand sans besoin de prises ni de piles.

La machine Handpresso est une sorte de pompe manuelle, comme celle que vous utilisez pour gonfler vos pneus de vélo…

Developpement durable article

A défaut d’Handpresso, privilégiez du café certifié bio, et si possible équitable.

Déjeuner au bureau : soyez imaginatif !

bento-pause-ecoloEn absence de cafétéria, beaucoup d’entre nous sont amenés à apporter ses propres repas ou à manger à l’extérieur.

Or le resto n’est pas vraiment la meilleure solution pour faire des économies et les fast food, certes plus accessibles, ne sont pas des modèles du « manger sain »… Et les plats préparés, trop salés, bourrés de conservateurs, non plus.

Alors n’hésitez pas à vous préparer vos repas à la maison avec des produits frais, de saison et locaux, dès que possible. Salades, tartines, plats chauds réalisés avec les restes, etc. : il est possible de faire et d’amener au bureau des repas équilibrés.

Aidez-vous avec :

Developpement durable article

Mais attention à l’emballage : évitez les films en plastique, aluminium, etc., mettez vos plats dans des boîtes de conservation réutilisables et hermétiques. Et si vous êtes inquiétés par le bisphénol A, vous avez aussi des box alimentaires en verre, en inox ou en plastiques exempts de bisphénols.

Pour plus d’articles sur le bureau écolo :

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




4 commentaires Donnez votre avis
  1. Bonsoir, bien sur qu’il existe des distributeurs équipés de détection de présence qui permettent d’utiliser un mug à la place d’un gobelet, si vous avez un prestataire de qualité il est à même de vous le proposer. En ce qui concerne les distributeurs automatiques ils ont évolué et ne consomment pas forcément plus que votre bouilloire ou autre système pour chauffer l’eau! Ils sont capables de gérer des heures d’inactivité et de couper automatiquement la chauffe, les éclairages sont fait de leds et bien d’autres innovations. Les distributeurs sont un service rendu aux consommateurs, à eux de les utiliser dans la limite du raisonnable. Ce ne sont pas les distributeurs qui sont nocifs mais l’abus qui peut en être fait!

  2. JE VOUDRAIS BIEN ELIMINER COMPLETEMENT LES GOBELETS PLASTIQUE « AUTOMATIQUES » :
    EXISTE-T-IL UN MOYEN D’ADAPTER UN DISTRIBUTEUR DE BOISSONS CHAUDES POUR QU’ON PUISSE Y INSERER SA PROPRE TASSE AU LIEU DE RECOLTER SYSTEMATIQUEMENT UN GOBELET QUAND ON DECLENCHE LE PROCESSUS ? J’AI ENTENDU PARLER DE CETTE POSSIBILITE.
    MERCI

  3. C’est vrai que la pause café est un vrai rituel dans nos entreprises. Par contre c’est vrai aussi que cela coûte trop cher. C’est pour cela qu’avec mes collègues nous sommes montés au créneau et nous nous sommes fait installer une machine que l’on peut utiliser à volonté. Je trouve que c’est normal que nos dirigeants se soucient de notre bien-être. On travaille énormément (comme tout le monde en même temps ^^’) et nous avons aussi besoin de ces petits moments de détente. Maintenant nous nous faisons livrer par l’entreprise Juste à Temps, vraiment cool parce qu’ils ont bien compris cette demande de produits plus respectueux et enfin un fournisseur qui nous propose des produits écolos ! Un exemple à suivre ! thanks boss 😉

  4. Il est une coutume transversale à toutes les entreprises, celle du café. Cette coutume a pour objectif de créer du lien social, c’est-à-dire de discuter entre collègues de tout et de rien, le plus souvent de rien. Cette habitude est d’ailleurs tellement ancrée dans le fonctionnement de l’entreprise, qu’elle propose à ces salariés pour la modique somme de 40 centimes d’euros, une collection de boissons chaudes au goût infecte. Ces boissons sont consommées dans un lieu sordide appelé pompeusement ; cafétéria. Il ne fait jamais bon s’y attarder. Il y fait froid en hiver, et chaud en été. Il n’y a jamais de sièges, de peur que le salarié, tenté par un séjour prolongé, y prenne racine.

Moi aussi je donne mon avis