JADDE : changer de modèle économique pour l’avenir

Rédigé par Alan Van Brackel, le 10 Feb 2014, à 11 h 05 min

4ème focus – être accompagné dans le changement

IMG_3382Emmanuel Faure, Conseil en management responsable chez OME Conseils, évoque Ilios Kotsou, chercheur en psychologie des émotions à l’Université de Louvain (Belgique) et collaborateur de la Louvain School of Management (Belgique), qui interroge sur l’accompagnement du changement, sur les « raisons d’engager le changement« .

Pour amener le changement, il faut que le chef d’entreprise change réellement. Il faut d’abord « se changer soi-même« , « atteindre un « autre niveau de conscience » pour « face à la tempête ne pas foncer ou fuir le vent« . Au contraire, il ne « faut pas tenir compte du seul contexte« , mais s’arrêter et prendre conscience pour « prendre des décisions libres plutôt que d’après le seul environnement« .

Chercher des idées ensemble

IMG_3390C’est ainsi que certains s’engagent dans la Harvard Business Room, pour trouver des solutions. L’ouverture aux autres est essentielle : « l’entreprise est un ensemble« , il « faut créer du lien« . De cette manière, les dirigeants d’entreprise vont vers « plus de pragmatisme« .

Emmanuel Faure soutient « l’approche de la pleine conscience » afin de « retrouver le discernement dans ses choix » : il s’agit « d’être plus calme, plus posé, plus attentif à l’autre« . Bien entendu, comme le souligne Ilios Kotsou, la « peur du changement est normale« , mais on peut quand même profiter d’événements comme JADDE pour se rencontrer et échanger.

C’est le but des ateliers, explique Emmanuel Faure, afin d’aller « plus loin dans la dynamique de changement« . Le parcours « aiguillage » de JADDE a été ajouté en ce sens, pour « faire appréhender de façon concrète la mutation qu’on est en train de vivre« , « l’atelier participatif permet d’expérimenter les ressorts du changement« .

L’avenir, c’est maintenant !

IMG_3391Philippe Vasseur évoque la « gestion du futur mais aussi du futur immédiat« . Nous sommes au bord d’une « 3ème révolution industrielle« , mais « l’avenir commence tout de suite« , par des projets de différents types, qu’ils soient structurels (le logement par exemple), démonstrateurs, ou contributeurs.

Le rôle de la CCI est d’ailleurs de sensibiliser, informer et accompagner, et donc de mettre des collaborateurs sur le terrain pour montrer comment s’insérer et comment la CCI peut accompagner le changement.

Le Club des entrepreneurs de la 3ème évolution industrielle a été créé en ce sens, pour échanger les bonnes pratiques, tisser des liens et travailler de manière concrète.

photos : © Alan Van Brackel

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Chercheur dans l'âme, partagé entre l'Europe et les Etats-Unis. Parmi ses passions la musique, la photographie, et les différentes cultures du monde, Alan...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis