La voiture à air comprimé, c’est pour bientôt !

Assiste-t-on à une révolution “verte” dans le monde de l’automobile ? Une nouvelle voiture propre devrait en effet faire son apparition sur nos routes dans les prochains mois. Son originalité ? Elle “carbure” grâce à de l’air comprimé stocké dans un réservoir en fibre de carbone intégré dans le châssis !

Zéro pollution pour l’air comprimé

 

Développées depuis 1996 par la société française MDI, les moteurs à air comprimé sont qualifiées “zéro pollution” par leurs concepteurs. Ces nouveaux modèles de voiture utiliseraient en effet pour les trajets en ville uniquement les réserves d’air comprimé alors qu’un adjuvant énergétique (essence, gazole,  huiles végétales, etc.) permet une extension de l’autonomie pour les plus longs trajets, la consommation du véhicule ne dépassant jamais les 2 litres aux 100 km !

Developpement durable articleAutres avantages “écolo” : ces véhicules émettraient non seulement 3 fois moins de CO2 qu’un moteur conventionnel de même puissance mais aussi :

  • zéro NOx (oxyde d’azote)
  • 3 à 4000 fois moins d’HC (hydrocarbures) imbrûlés

Les “Cats” sortent leurs griffes

Aujourd’hui, la voiture à air comprimé se décline en 3 modèles (MiniCats, CityCats et OneCats) avec également un concept de transport en développement (MultiCats). Son prix, sa vitesse de pointe ou encore son autonomie dépendront ainsi du modèle choisi.

Véritable “poids plume” avec ses 320 kg sur la balance, la OneCats est annoncée comme la moins chère de la gamme, son prix variant entre 3500 (modèle de “base”) et  5300 euros (modèle dit “normal”), alors que la Minicats et la CityCats coûteront respectivement 9200 euros et 11900 euros.

La OneCats pourra rouler jusqu’à 110 km/h alors que la MiniCats et la CityCats pourront atteindre des vitesses de  près de 150 km/h.

L’autonomie en “zéro pollution” (sans adjuvant énergétique) de ces véhicules sera comprise entre 100 et 200 km (100 km pour la OneCats, 150 pour la MiniCats et 200 pour la CityCats).

Ils pourront être rechargés en air comprimé en trois minute dans une station spécialisée ou s’alimenter eux-mêmes en branchant un compresseur d’air sur un secteur. Cependant cette seconde solution nécessiterait environ 4 heures.

Developpement durable article

En attendant l’homologation de la voiture à air comprimé…

Grâce au grand constructeur indien, Tata motors, qui a racheté la licence MDI, le lancement des premières voitures à air comprimé est espéré dès 2009 en Inde puis dans le reste du monde.

Avant leur commercialisation en France, les voitures à air comprimé doivent cependant être définitivement homologuées par les autorités françaises. Leurs premières immatriculations sont ainsi attendues pour début 2009.

En attendant cette validation définitive, les projets ne manquent pas. La société MDI souhaiterait ainsi participer à l’appel d’offre pour le projet Autolib’ de Paris, entrant en concurrence avec les voitures électriques.

De même, une seconde usine de fabrication de ces véhicules a été annoncée dans la région toulousaine, la première étant déjà implantée à Carros.

*