Triman, super héros du recyclage

Triman, super héros du recyclage

Ca se recycle ou pas ? C’est une question que vous vous êtes sûrement déjà posée en jetant un emballage ! Et c’est précisément pour rendre la tâche du tri sélectif plus facile et plus rapide que le « Triman » a été mis en place ! Alors, zoom sur le petit héros qui va faciliter notre quotidien !

Triman, un logo facilement identifiable

Logo TrimanUn bonhomme de profil, avec une main tendue vers 3 flèches. Un bonhomme bien décidé à suivre l’une des flèches qui lui montre le chemin de la bonne poubelle.

Vous l’avez peut-être déjà entre-aperçu sur certains produits sans vraiment savoir ce qu’il signifiait ! Et pourtant, il pourrait devenir le logo de référence en termes de recyclage !

Vous le trouverez déjà sur les bouteilles et les canettes notamment d’Orangina et de Schweppes.

Né du Grenelle de l’Environnement, l’objectif du logo Triman est d’améliorer le geste de tri des français, loin d’être encore parfait. Comme le précise Nicolas Garnier, Président d’Amorce* ” L’idée est aussi qu’au moment d’acheter, on fasse un acte responsable, en choisissant des produits qui se recyclent “.

Triman, un logo au fort potentiel en communication

Logo Triman SchweppesTous les produits de consommation dotés de consigne de tri sont concernés par l’adoption du logo Triman. A l’exception du verre.

Comme l’explique Jean-Charles Caudron, chef du service recyclage à l’Ademe « sa grande force sera de pouvoir faire une communication de masse, harmonisée sur l’ensemble du territoire ».

Aujourd’hui, il y a plusieurs messages différenciés, en fonction des produits et des interlocuteurs. Il existe plus de 10 logos pour le tri sélectif, dont certains sont parfois incompréhensibles.

L’idée est donc que le logo Triman s’impose et remplace, à terme, le plus connu et le plus controversé des logos de recyclage : le « point vert » d’Eco-emballages. Selon la Cour des Comptes, ce dernier entretiendrait « la confusion ».

fleche-Triman, super héros du recyclageEn effet, il est « le plus souvent compris comme une consigne de tri alors qu’il signifie uniquement que l’entreprise qui l’appose s’acquitte d’une contribution » auprès d’Eco-emballages pour financer la collecte et le tri.