Papier recyclé : du vrai blanc, enfin !

  • On aime bien utiliser du papier recyclé pour limiter la consommation de bois et donc de forêts, mais avouons que nous aimons moins la couleur grisatre du papier recyclé. Et bien, cette époque du papier recyclé, terne et peu valorisant, est finie.

    Le papetier qui a inventé le papier recyclé en 1968 va sans doute a nouveau entrer dans l’histoire. Enfin, Matussière et Forest – le bien nommé ! – car c’est de cette entreprise qu’il s’agit, a mis au point un papier recyclé vraiment blanc : Citygreen CITYgreen est aujourd’hui le seul papier couché moderne en Europe à être labélisé FSC 100 % recyclé




    Citygreen est un papier recyclé couché – « glacé » pour parler communément – qui est aussi blanc que les papiers blancs traités chimiquement. CITYgreen est fabriqué en France, sur le site des Papeteries Matussière & Forest de Voiron et Lancey (près de Grenoble), site certifié ISO 14001 et ISO 9001.

    Il est fabriqué à partir d’une pâte qui provient du papier récolté en tri sélectif par les particuliers et qui est désencrée puis blanchie sans utiliser de chlore du tout. Comme pour les papiers traditionnels, un enduit est déposé sur sa surface pour lui donner une bonne régularité, un aspect immaculé et une bonne qualité d’impression. La différence avec les papiers normaux est que ce processus nécessite un savoir faire et un doigé tout particuliers car la pâte à papier recyclée ne s’égoute pas facilement, ce qui rend le réglage des machines délicat.


    Les responsables de l’édition et de documents publicitaires ou commerciaux n’auront plus d’excuse à ne pas utiliser du papier recyclé. Désormais, on a vraiment le choix.


    Le saviez-vous ?

    – Le tri de papier, s’il s’est banalisé, reste toujours aussi utile et indispensable : 1 tonne de papier recyclé (journaux, cahiers, cartons d’emballage, etc…) = 3 à 5 tonnes de bois économisés = la quantité de C02 dégagé par une voiture sur 1000km.