Maldives : derrière le paradis bleu, l’enfer de l’île aux déchets

Rédigé par Eva Souto, le 2 Sep 2014, à 10 h 14 min
Maldives : derrière le paradis bleu, l'enfer de l'île aux déchets

Maldives : des déchets à la pelle à faire disparaître

Le pays compte 350 000 habitants et reçoit près d’un million de touristes par an.

picto-etoile-paragraphe Maldives : derrière le paradis bleu, l'enfer de l'île aux déchets Chaque visiteur génère quelque 7,2 kg de déchets par jour, contre 2,8 pour les habitants de Male.

Ile de Thilafushi Maldives

Les touristes, qui sont 3 fois plus nombreux que les habitants de l’île, sont donc en grande partie responsables de la pollution. Ainsi, on trouve de tout : plastiques, cartons, piles, déchets métalliques, téléphones portables obsolètes. La majeure partie provient des complexes touristiques et des chantiers navals.

Ainsi, chaque jour, quelques 300 tonnes de déchets sont déversées sur l’île « poubelle ». A tel point que ces tonnes d’ordures débordent dans l’océan, menaçant la faune et l’écosystème.

Les Maldives : le gouvernement en alerte pour la gestion des déchets

En 2008, le Gouvernement des Maldives a mis en place deux institutions publiques destinées à la gestion des déchets. Mais rien n’a bougé.

Déchets île de ThilafushiDepuis 2012, ces dernières ont été réactivées mais aucune solution viable à l’échelle nationale et respectueuse de l’environnement n’a encore été trouvée.

Le ramassage à domicile des ordures dans la capitale et le recyclage envisagé pourraient améliorer la situation, souligne un conseiller municipal de Male, Ahmed Kareem. Un projet en cours prévoit une surveillance de la pollution aérienne et de la mer près de l’île de Thilafushi. Il ne devrait donc plus y avoir d’extension de la déchetterie.

fleche-Maldives : derrière le paradis bleu, l'enfer de l'île aux déchets Cependant l’urgence est là : la pollution est patente. Des éléments toxiques tels que le plomb, le mercure ou encore l’amiante se mêlent aux rebuts de ferraille et contaminent la faune et la flore de l’océan. Les coraux et les crustacés en pâtissent notamment.

Les Maldives : pays phare sur la question du réchauffement climatique

MaldivesLes Maldives sont un pays phare dans la prise de conscience du réchauffement climatique au niveau planétaire.

En effet, le réchauffement climatique les a propulsées à la tête des micro-nations insulaires inquiètes pour leur avenir.

Une situation qui a été aggravée par le tsunami en décembre 2004.

Aujourd’hui, ces dernières peinent à échafauder une stratégie pour enrayer leur problème de pollution.

Alors, quel avenir pour les Maldives ? La carte postale prisée des touristes est-elle en train de prendre l’eau ? Qu’en pensez-vous ?

*

jeveuxtemoigner Maldives : derrière le paradis bleu, l'enfer de l'île aux déchets

A lire également sur la même thématique :

Reportage slow aux Maldives, paradis zéro carbone

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...

Je change la donne : je contribue à l’action de consoGlobe.com !

Chargement
Sélectionnez une méthode de paiement Chargement

Paypal vous offre aussi la possibilté de payer simplement avec votre carte de crédit, sans créer de compte Paypal.

Informations personnelles

Total du don : 5.00€

En faisant un don, vous participez à l'action de consoGlobe.com. Vous permettez ainsi à l’équipe de vous fournir des articles uniques et de qualité. Et surtout un jour, peut-être, vous nous permettrez de vivre sans publicité !


Eva est passionnée d’écriture. Elle est sensible aux sujets de société, et en particulier, à ceux qui touchent au développement durable, au commerce...

3 commentaires Donnez votre avis
  1. Une seule solution pour que les autorités concernés se bougent : le boycott de leur destination touristique soit disant “paradisiaque” par tous les gogos qui y vont les yeux fermés!
    Ce qui suppose donc éducation et information des masses de clients potentiels.
    Une baisse des recettes devrait faire réfléchir et contraindre les autorités à réinvestir une partie de la manne touristique dans la dépollution de leur poubelle géante.

  2. scandaleux à notre époque ! Que font les autorités, les politiques ???? écoeurant !!!!

  3. impensable!!! , alors que l on dépense des milliards de dollars pour aller sur d autres planètes….(ce qui au vu de notre technologie actuelle est totalement illusoire..) on n est pas capable de gérer nos déchets et ce ou que ce soit dans le monde.
    que vont devenir nos enfants? que va devenir notre planète? a cette cadence démesuree , on devrait se soucier plus des déchets que du réchauffement climatique car d ici une dizaine d années tout sera pollue et on marchera sur les ordures dans bien des pays….

Moi aussi je donne mon avis