Jardinage. Alternez et associez vos cultures

Le printemps est le moment privilégié pour redessiner son plan de jardin ou de potager et de replanter. Le choix de vos plants est important car il aura un impact sur votre sol et sa santé. C’est aussi de bien organiser la cohabitation de vos cultures pour une meilleure protection de vos plantes. Encore quelques gestes écolo, efficaces pour l’éco-jardinier.

Alternez et associez les cultures  

Alternez et associez les cultures   dans votre jardin évitel’appauvrissement du sol et limitera les risques de maladie. Concrètement, il est recommandé de conserver au moins d’une année sur l’autre le plan de votre jardin ou potager et de changer de famille de légumes chaque année.

Plantez une espèce différente sur chaque parcelle.
Cette technique de rotation de cultures permet de réduire l’utilisation d’engrais ; ce qui peut vous permettre d’économiser une dizaine d’euros d’engrais pour une surface d’environ 100m2.

Le compagnonnage ou l’association des plantes

Associez les cultures pour une meilleure santé de vos plantes. Dans votre jardin : associez certaines cultures qu’elles se fassent mutuellement profiter de leurs effets bénéfiques.

Cette technique appelée le compagnonnage, c’est-à dire l’association des plantes pour une protection mutuelle, leur permet de mieux lutter contre certains de leurs prédateurs. Cette technique permet également de minimiser l’utilisation de pesticide. Une bonne idée alors que 90 % des pesticides utilisés sont synthétiques.

Quelques exemples de cultures associées

  • La mouche de l’oignon est repoussée par les carottes. Leur odeur repousse les mouches.
  • Les carottes sont également utiles à planter entre les rangs de céleri pour lutter contre la teigne du poireau .
    Le poireau éloigne, lui aussi, la mouche de la carotte.
  • Pour éloigner les mouches des carottes, semez des graines de carotte en les mélangeant à du terreau et du marc de café.
  • Le basilic et le persil sont des défenseurs de la tomate,
    les géraniums protègent les rosiers) et utilisez les propriétés de certaines plantes.
  • Contre les chenilles Planter du fenouil, de la menthe ou de sauge près des choux le protège des papillons qui les mangent.
  • Le myosotis cohabitent parfaitement avec les cultures de framboisiers car son odeur empêche le ver du framboisier de proliférer.
  • L’hysope évite aux choux la pontes des mouches blanches.
  • Le piéride du chou est un papillon qui fait des dégâts sur vos plantes à sa seconde génération : associez des cultures de céleri et de tomates.
  • Les salades sont protégées des limaces quand elles sont plantées à proximité du fenouil. Effet, l’odeur du fenouil dégage une odeur qui fait fuir les limaces.
  • Les pucerons noirs des rosiers sont repoussés par la menthe verte ou poivrée. La menthe « Buddleia » attire les abeilles et favorise la pollinisation des plantes.
  • Contre les puces de terre ou altises , le plus efficace est l’ »herbe à chat », la chataire.
  • Contre les pucerons, les coccinelles sont de bons prédateurs . Les pucerons sont également repoussés par des plants de sauges officinales ou de capucines.
  • Haricots, maïs et courges vont ensemble mais ne vont pas avec pois, oignons, haricots.
  • Myosotis / framboisiers  : oui contre vers de framboisier :
  • Capucines / rangs de tomates, choux, carottes, pommes de terre, haricots : oui contre les mouches blanches (aleurodes)
  • Œillets d’inde avec les tomates , les choux, les haricots, les carottes, les pommes de terre et les poireaux contre les mouches blanches
  • Ciboulette / rosiers  : oui contre l’oïdium et les taches noires
  • Romarin, thym / le chou : oui contre pucerons, piéride
  • Tomate / chou  : oui contre la piéride
  • Carottes / tomate : oui
  • Carottes, choux / laitues : non

     *

  • La synthèse sur les cultures associées