Les fonds ISR sont-ils plus rentables ?

L’investissement socialement responsable, ISR, fait l’objet d’un débat alimenté par sa forte croissance. L’encours ISR détenus par les investisseurs résidents français dépassent maintenant 50 milliards d’euros et il et est légitime de se demander s’ils sont une bonne affaire.

ISR, des fonds d’investissement « alpha négatifs »

Déjà en 2008, une première étude* avait conclu que les placements ISR étaient plutôt moins rentables que le marché et donc qualifiés d’alpha négatif à court terme mais neutre à long terme.

L’Edhec a mené une nouvelle étude pour reposer la question en 2010

ISR, des résultats en demi teinte

Developpement durable article

La performance de 210 fonds ISR en Europe ou dans le monde a été évaluée sur 1 an, 3 ans et 8 ans et sur une période allant de 2002 à 2009. Les résultats sont en demi-teinte mais globalement, on peut en conclure queles fonds ISR ne sont pas plus performants à long terme :

  • 69 fonds ISR sont légèrement négatifs,
  • 38 des 45 fonds ISR européens sont négatifs et 7 sont positifs,
  • Les seuls 4 fonds ISR ayant un écart important avec les marchés ont une performance négative,
  • Parmi les 24 fonds ISR à l’international, autant sont positifs que négatifs

Developpement durable article

La conclusion va dans le même sens si on mesure sur le court terme (2007 – 2009) : sur 120 fonds ISR, seuls 3 diffèrent fortement de la performance du marché et ils sont tous les 3 négatifs.

  1. Conclusion n°1 : les placements ISR ne créent pas de sur-performance,
  2. Conclusion n°2 : les fonds ISR ne protège pas de la crise (ils ne sont pas contra-cycliques ),
  3. L’ISR peu sensible au pétrole : c’est la conclusion n°3 de l’étude : les fonds ISR sont peu influencés par les variations du prix du baril de pétrole (seuls 11 fonds ISR sur 69 y sont sensibles sur une longue durée)

ISR – quelle conclusion pratique d’investissement en tirer ?

Developpement durable article

Beaucoup d’investisseurs font le choix de placer leur argent dans des fonds ISR pour des raisons autres que la seule performance financière.

Pour Groupama asset management ou l’Efrap qui a adopté une gestion 100 % ISR depuis 2005, et bien d’autres, l’intérêt de l’ISR est en effet ailleurs :

  1. Une gestion ISR permet de mieux étudier les risques liés à certains titres, et donc de limiter la volatilité d’un portefeuille de placements,
  2. Une gestion ISR permet de se placer sur le terrain de valeurs partagées avec d’autres acteurs clients ou partenaires : progrès social, respect de l’environnement ou des droits de l’homme, gouvernance modèle, …
  3. Les portefeuilles ISR présentent un « profil » défensif qui peut attirer en temps difficile,
  4. L’impact non financier (les externalités) des fonds investis en matière d’impact social, de pollution, … sont un plus qui compense le fait que le fonds n’est pas forcément plus performant.

Bref, le choix de faire des placements ISR reste toujours un acte rationnel mais surtout un choix fait par conviction et volontarisme éthique.

Quelques exemples de fonds ISR du marché

Developpement durable articleLe nouveau contrat multisupport de la MAIF « Assurance vie Responsable et Solidaire ».

  • Le fonds multisupport Internet « Solid’R Vie »  de l’association ASAC FAPES existe depuis octobre 2007 et comprend 28 fonds différents correspondant aux critères ISR.

 

  • La société de gestion Dexia AM propose également des supports ISR

* Etude sur les fonds ISR du Risk Institute Edhec (Véronique le Sourd et Noel Amenc)

*

Sur l’investissement ISR, voir aussi :