Finances, comment sont notées les entreprises en matière de développement durable ?

Rédigé par Consoglobe, le 7 Jan 2007, à 15 h 41 min

Les Français estiment à 59 % que les entreprises dont ils sont clients doivent se préoccuper de l’environnement mais, en revanche, 76 % sont incapables de citer le nom d’une entreprise connue pour son engagement pour l’environnement.
Comment est noté et évalué l’engagement « vert » des entreprises ? Divers classements existent qui s’efforcent de recueillir des informations par elles-mêmes ou le plus souvent par questionnaires soumis aux entreprises. Les classements font ressortir des différences mais leur cumul donne une bonne indication des bonnes pratiques.

  • Depuis 1999, la société qui publie l’indice boursier américain Dow Jones, aidée par une agence de notation spécialisée suisse, a créé un indice comprenant les entreprises ayant les meilleurs engagement en développement durable : le DJ Sustainability Index .
  • Une autre société boursière, la FTSE, a crée en 2001 un indice qui exclue les entreprises aux pratiques répréhensibles (travail des enfants, atteintes à l’environnement, corruption, …) : l’indice FTSE4good, soit « FTSE for good », le « FTSE pour le Bien ».
  • La société Innovest établi un classement annuel des cent entreprises les plus avancées en la matière depuis 2005.
    Résultats des entreprises françaises :

    Celles qui sont citées le plus souvent (en bien) sont : Accor, Air France, Alcatel, Danone (par Innovest), Lafarge, AGF, BNP Paribas, Carrefour, Klépierre, Société Générale, Sodexho, TF1, Total, Véolia Environnement (classées dans DJ Sustainibility ET dans FTSE4good). Renault est retenue par FTSE4good et Peugeot par DJS.)

  • Qu’est ce que le « Green washing » ? : c’est la pratique qui consiste pour une entreprise à communiquer sur son engagement en matière de développement durable à des fins de communication et d’amélioration de sa réputation, sans réellement mener une politique suivie ou en profondeur. Les consommateurs sont particulièrement méfiants des engagements bidons et apprécient les entreprises dont les valeurs, la communication et les actes sont durablement en conformité avec les discours affichés.
  • Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
    consoGlobe vous recommande aussi...

    Je change la donne : je contribue à l’action de consoGlobe.com !

    Chargement
    Sélectionnez une méthode de paiement Chargement

    Paypal vous offre aussi la possibilté de payer simplement avec votre carte de crédit, sans créer de compte Paypal.

    Informations personnelles

    Total du don : 5.00€

    En faisant un don, vous participez à l'action de consoGlobe.com. Vous permettez ainsi à l’équipe de vous fournir des articles uniques et de qualité. Et surtout un jour, peut-être, vous nous permettrez de vivre sans publicité !


    
    2 commentaires Donnez votre avis
    1. Il y a différentes sources à tous ces chiffres (que nous ne signalons pas d’habitude par souci de simplicité :)) En l’occurence :
      L’environnement et la pollution sont la troisième préoccupation des Français après le chômage et la santé. (TNS-Sofres dec 06)

      Les Français estiment à 59% que les entreprises dont ils sont clients doivent se préoccuper de l’environnement (sondage Opinion way, dec 06)

      Dans l’esprit des Français (69%), l’environnement est un critère d’achat prioritaire pour 29% et suscite un rejet très faible (13%) surtout du fait des catégories peu diplômées, rurales et peu impliquées dans la vie sociale. Selon Ipsos, 53 % des Français considèrent que leur consommation a un impact négatif sur l’environnement et 85 % ont le sentiment que dans leur vie quotidienne, ils pourraient faire quelque chose pour protéger l’environnement. 50% des Français seraient prêts à « acheter responsable (Etude Ipsos mars 06)

    2. C est intéressant, mais pourriez-vous communiquer la source des pourcentages présentés en début d articles?

    Moi aussi je donne mon avis