Epargne solidaire. Soutenir l’agriculture bio !

Vous aimez consommer bio et voulez soutenir activement l’agriculture biologique locale ? Pourquoi ne pas vous mettre à l’épargne solidaire… et  bio ! En effet, la foncière Terre de Liens vous offre la possibilité de participer directement au maintien ou à l’installation d’exploitation biologique en devenant actionnaire. Découverte.
Developpement durable article

Un nouvel outil d’investissement solidaire et bio

Créée en décembre 2006 par l’association Terre de liens et la coopérative financière, la Nef, la foncière Terre de Liens est le seul
placement d’épargne solidaire connu à ce jour qui vous permet de soutenir des projets d’agriculure biologique via des actions.

Porteuse du label Finansol, la Foncière collecte en effet de l’épargne par la vente d’actions de 100 euros auprès de personnes physiques et morales pour acquérir du foncier agricole, qu’elle met ainsi à disposition d’agriculteurs bio, via un bail rural avec des clauses environnementales.

Pour y souscrire et devenir actionnaire, rien de plus simple :

  • il vous suffit de remplir un bulletin de souscription disponible en ligne sur le site www.terredeliens.org,
  • vous choisissez le nombre d’actions que vous souhaitez (1 action = 100 euros ; frais de dossier dépendant du nombre d’actions achetées. Comptez 5 € jusqu’à 2 actions, 2 € par action jusqu’à 250 actions),
  • vous pouvez choisir le projet aux quelles vos actions seront destinées (voir la liste des projets), ou laisser la Foncière Terre de liens faire le choix pour vous.

Sachez que pour une action de la Foncière Terre de liens, 75 euros sont investis directement dans l’achat de fermes, les 25 euros restants sont mis en réserve pour permettre la rotation des actionnaires (racheter éventuellement les actions des actionnaires qui se retirent).

L’achat de ces actions reste avant tout un placement éthique et solidaire, sans objectif de spéculation : il n’a pas pour vocation première d’être rentable et de produire des intérêts. Les dividendes ou la revalorisation de la valeur des actions ne peuvent être garanties Cependant il vous permet de bénéficier d’avantages fiscaux et de contribuer à un monde durable (voir ci-dessous).

Pourquoi "épargner bio et local" ?

  • Pour protéger et développer l’agriculture bio française : tous les 10 ans, une surface agricole équivalente à un département de taille moyenne disparaît sous le béton et le bitume. Ainsi, d’après le ministère de l’Agriculture, 66 000 hectares de surfaces agricoles disparaissent chaque année sous le bitume, les centres commerciaux, etc. Sans compter les 200 fermes qui disparaissent par semaine, ne trouvant pas de repreneurs en raison de l’augmentation du prix des terrains. 
  • Pour réduire l’empreinte écologique des produits bio : en France, seule 2 % des surfaces agricoles sont bio. Plus de 50 % des produits bio consommés en France sont ainsi  importés.
  • Pour bénéficier d’avantages fiscaux  :

>> une réduction de l’impôt sur le revenu de 25 % du montant souscrit (loi Madelin),
>> ou une réduction de l’impôt de solidarité sur la fortune de 75 % du montant souscrit, éventuellement plafonné (loi TEPA).
Attention :  les actions doivent être conservées pendant au moins 5 ans et ne pas donner lieu à d’autres avantages fiscaux.

  • Pour découvrir l’agriculture bio par l’organisation de visites des terrains et projets soutenus.

A Lire également :