Les entreprises « High-Tech » passées au crible

  • La cinquième version du « Guide pour une high-tech responsable » vient d’être publiée en septembre par Greenpeace. On peut y découvrir son nouveau classement « vert » des 14 principales entreprises du secteur informatique.

  • Aujourd’hui ce classement prend toute sa valeur : une véritable compétition s’est instaurée entre les industriels pour arriver dans le peloton de tête des entreprises les plus « écolos ».

  • Sur le podium, nous retrouvons Nokia (1er avec 8/10), Sony Ericsson (2ème, + 2 places), Dell et Lenovo (3ème ex-aequo, – 1 place).

  • Suivent LG Electronics (+8 places), Sony (+8 places), Fujitsu Siemens Computers (+ 1 place),
    Samsung (- 3 places), Motorola (- 3 places), Toshiba (- 3 places), Acer (- 2 places),
    Apple (- 2 places) et HP (- 2 places).

    >>> Les plus fortes progressions de cette 5ème édition sont réalisées par Sony et LG Electronics grâce à leur nouveau discours sur la responsabilité des producteurs. Sony a d’ailleurs mis en place un programme de reprise gratuite et de recyclage des produits des plus ambitieux.

  • Le bonnet d’âne revient à Panasonic (14e, -2 places), faute d’engagement à gérer ses déchets de manière responsable.

  • Selon Greenpeace, des progrès notables ont été accomplis dans l’industrie électronique depuis le lancement de la première édition en août 2006 :


    >>> « Certaines sont encore loin du compte mais la dynamique générale est très encourageante, d’autant qu’elle touche aussi des entreprises du secteur que nous ne ciblons pas » affirmait Yannick Vicaire, chargé de campagne Toxiques à Greenpeace International .


    >>> Ainsi une société comme ASUS a mis en place une nouvelle politique environnementale. En Inde, une version locale du guide publiée cet été a produit le même effet sur les deux leaders du marché indien WIPRO et HCL.