L’énergie nucléaire : solution ou risque ? (2)

Dans un contexte de lutte contre le réchauffement climatique, l’énergie nucléaire constitue une des solutions – certes contestées – pour respecter les engagements pris par différents états, dont la France, de réduire leurs émissions de CO2 mais aussi de maîtriser la facture énergétique.

Le nucléaire et l’environnement

L’énergie nucléaire est l’une des rares sources d’énergie qui n’émet pour ainsi dire pas de gaz à effet de serre. Sans
l’énergie nucléaire pour produire l’énergie voulue, les centrales des pays de l’OCDE émettraient un tiers de plus de dioxyde de carbone qu’actuellement.

  • Grâce aux centrales nucléaires, ce sont 1 200 millions de tonnes de dioxyde de carbone qui ne sont pas rejetées chaque année, soit environ 10 % des émissions totales de CO2 imputables à la consommation d’énergie dans les pays de l’OCDE.

Le nucléaire contre le réchauffement

déchets nucléaires

Pour que l’énergie nucléaire contribue de manière significative à la lutte contre le réchauffement climatique, il faudra développer la capacité nucléaire installée dans de très grandes proportions comme l’ont montré de nombreuses études.

Avec les techniques actuelles, cette expansion s’accompagnerait d’une augmentation proportionnelle de la production de déchets nucléaires.

Pour que l’énergie nucléaire reste une option efficace et acceptable par la société, il faudra compter sur la technologie de réacteurs avancés et le recyclage du combustible, capables de limiter cet accroissement et d’offrir des avantages en matière d’économie, de sûreté et de non-prolifération.

Le nucléaire sur le plan social

Dans le passé, l’énergie nucléaire a participé de façon décisive au développement de matériaux, techniques et compétences, dont ont bénéficié d’autres secteurs comme la médecine, l’industrie, la santé publique et l’agriculture et, par ricochet, la société en général.

  • Notons qu’en France, le nucléaire est un grand pourvoyeur d’emploi et à contribué fortement à maîtriser la facture énergétique du pays (58,7 milliards € en 2008, soit +29 % par rapport à 2007)

Toutes les technologies de l’énergie suscitent régulièrement de s ne sont pas sources de conflit. Dans le cas de l’énergie nucléaire, l’inquiétude s’est fixée sur la sûreté, la prolifération nucléaire et le stockage des déchets.

Energie nucléaire- quel gain macro-économique ?

La part de l’énergie nucléaire en France, fut-elle contestée, permet des économies importantes de dépenses pétrolières. Notre économie, selon Pierre Gadonneix, ancien patron d’EDF, aurait ainsi économiser depuis le début des centrales en 1977, l‘équivalent de 10 milliards d’euros chaque année.

Sans cette production nucléaire, notre balance commerciale aurait alourdie d’autant et au moins 100 000 emplois n’auraient pas été crées.

*

Je réagis

La suite >> L’énergie nucléaire : solution ou risque ?(3)

Au sujet du nucléaire