Compagnies aériennes : payer pour polluer

Compagnies aériennes : payer pour polluer

Depuis le 1er janvier 2012, les compagnies aériennes doivent financer leurs émissions carbone, à hauteur d’environ 8euros la tonne de CO2.

Payer pour voler en Europe

Mis en oeuvre depuis 2005, le Système européen d’échange de quotas d’émission (SCEQE) a pour but de limiter le réchauffement climatique. Décidé après le protocole de Kyoto, le SCEQE veut plafonner les émissions carbone. Chaque entreprise dispose alors d’un plafond à ne pas dépasser. Celles qui émettent moins que le quota alloué peuvent vendre les unités restantes ; celles qui le dépassent doivent acheter des crédits.

Le but final est la réduction du réchauffement climatique, et cela passe par plusieurs étapes :

  • obliger les entreprises à assumer leur pollution ;
  • pousser les entreprises à opter pour des mesures de réduction de leurs émissions ;
  • encourager les investisseurs à choisir des activités et entreprises peu polluantes.

Jusque là, les compagnies aériennes n’étaient pas vraiment concernées, bien que le secteur soit très polluant (664 millions de tonnes en 2000 au niveau mondial -

QUESTION  : savez vous combien combien il y a de vols d’avions dans le monde chaque jour ? Combien de personnes sont en l’air à chaque instant ?

Secteur aérien soumis aux quotas… A payer en 2013

Depuis le 1er janvier 2012, les compagnies aériennes qui décollent ou atterrissent en Europe doivent payer pour polluer. Isaac Valero, le porte-parole de la commissaire européenne en charge du Climat explique à l’AFP : “Les permis seront à disposition le 1er janvier au prix du marché, soit 8 euros la tonne de CO2“. Ces compagnies devront acheter environ 15 % de leurs émissions CO2, ce qui devrait rapporter à l’Europe 256 millions d’euros pour 2012.

Mais les compagnies ne vont pas payer de suite. Chaque pays de l’Union Européenne (le ministère de l’Ecologie et des Transports pour la France), comptabilisera les tonnes de CO2 relâchées dans l’atmosphère par les avions  en provenance ou à destination de ses aéroports. En avril 2013, la Commission Européenne réalisera un rapport sur la base des chiffres fournis et établira alors la somme à payer pour les pollutions de 2012. Les compagnies aériennes peuvent donc décider d'”acheter du CO2” maintenant, ou d’attendre de savoir combien elles ont à payer. Mais l’Europe prévient, le prix de la tonne de CO2 devrait rapidement augmenter.

Suite > Les USA et la Chine en conflit