Compagnies aériennes : payer pour polluer

Rédigé par Aurore, le 20 fév 2012, à 18 h 35 min
Compagnies aériennes : payer pour polluer

Depuis le 1er janvier 2012, les compagnies aériennes doivent financer leurs émissions carbone, à hauteur d’environ 8euros la tonne de CO2.

Payer pour voler en Europe

Mis en oeuvre depuis 2005, le Système européen d’échange de quotas d’émission (SCEQE) a pour but de limiter le réchauffement climatique. Décidé après le protocole de Kyoto, le SCEQE veut plafonner les émissions carbone. Chaque entreprise dispose alors d’un plafond à ne pas dépasser. Celles qui émettent moins que le quota alloué peuvent vendre les unités restantes ; celles qui le dépassent doivent acheter des crédits.

Le but final est la réduction du réchauffement climatique, et cela passe par plusieurs étapes :

  • obliger les entreprises à assumer leur pollution ;
  • pousser les entreprises à opter pour des mesures de réduction de leurs émissions ;
  • encourager les investisseurs à choisir des activités et entreprises peu polluantes.

Jusque là, les compagnies aériennes n’étaient pas vraiment concernées, bien que le secteur soit très polluant (664 millions de tonnes en 2000 au niveau mondial -

QUESTION  : savez vous combien combien il y a de vols d’avions dans le monde chaque jour ? Combien de personnes sont en l’air à chaque instant ?

Secteur aérien soumis aux quotas… A payer en 2013

Depuis le 1er janvier 2012, les compagnies aériennes qui décollent ou atterrissent en Europe doivent payer pour polluer. Isaac Valero, le porte-parole de la commissaire européenne en charge du Climat explique à l’AFP : “Les permis seront à disposition le 1er janvier au prix du marché, soit 8 euros la tonne de CO2“. Ces compagnies devront acheter environ 15 % de leurs émissions CO2, ce qui devrait rapporter à l’Europe 256 millions d’euros pour 2012.

Mais les compagnies ne vont pas payer de suite. Chaque pays de l’Union Européenne (le ministère de l’Ecologie et des Transports pour la France), comptabilisera les tonnes de CO2 relâchées dans l’atmosphère par les avions  en provenance ou à destination de ses aéroports. En avril 2013, la Commission Européenne réalisera un rapport sur la base des chiffres fournis et établira alors la somme à payer pour les pollutions de 2012. Les compagnies aériennes peuvent donc décider d'”acheter du CO2” maintenant, ou d’attendre de savoir combien elles ont à payer. Mais l’Europe prévient, le prix de la tonne de CO2 devrait rapidement augmenter.

Suite > Les USA et la Chine en conflit

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...

Je change la donne : je contribue à l’action de consoGlobe.com !

Chargement
Sélectionnez une méthode de paiement Chargement

Paypal vous offre aussi la possibilté de payer simplement avec votre carte de crédit, sans créer de compte Paypal.

Informations personnelles

Total du don : 5.00€

En faisant un don, vous participez à l'action de consoGlobe.com. Vous permettez ainsi à l’équipe de vous fournir des articles uniques et de qualité. Et surtout un jour, peut-être, vous nous permettrez de vivre sans publicité !


Entre magazines, romans et presse générale, je suis une passionnée de l'information, qu'elle soit sérieuse ou décalée ! Consommer durable n'est pas qu'un...

6 commentaires Donnez votre avis
  1. oui bien sur je pense que si on peut prendre l’avion on n’est pas à plaindre. mais ce sont toujours les mêmes qui font les efforts non ? quoique avec le low cost c’est l’avion qui revient le moins cher en transport face au chemin de fer actuellement
    et sinon à quand une taxe sur les voyages dans l’espace!!! que de carburant gaspillé et sans doute de pollution

  2. bof ils s’en fichent ils en tiendront compte dans leurs prix et le consommateur paiera

  3. Je suis entièrement d;accord avec ces mesure et peux surpris de voir que la Chine ainsi que les USA ne soient pas d;accord tout ce qui est important pour eux se sont leurs intérets commerciaux de toute façon se sont nous les consommateurs qui absorberont une partie de la facture et je suis tout a fait d;accord avec cela.

  4. Pour ma part, je pense que quand on prend l’avion on est un adulte responsable et plutôt privilégié. Donc on peut se dire qu’il est normal que ce moyen de déplacement, plus polluant, coûte plus cher qu’un autre et que ce coût soit répercuté sur son billet.
    Par ailleurs l’amende et l’interdiction de vol vont être des mesures difficiles à mettre en oeuvre, sauf si américains et chinois rentrent dans cette logique européenne, plutôt vertueuse, et l’appliquent aussi sur leurs territoires.
    Tout cela dépendra du poids commercial du trafic aérien dans chaque pays et communautés.

  5. Je suis complètement d’accord. Même si je prends l’avion de temps en temps, je suis prêt à payer. Comme toujours la Chine et les USA ne voient que leurs intérêts commerciaux.

  6. Petit début sympathique. Je suis ravi que l’UE ait tenu tête à la Chine et aux États-Unis. Après, ça aurait été bien que l’argent soit dédié directement à des causes écolo, pas que “ça rapporte à l’Europe”. On risque une relation de “je t’aime, moi non plus” comme avec le tabac…

Moi aussi je donne mon avis