Biodiversité : La chasse à la baleine reprendra-t-elle ?

On le sait, le Japon, l’Islande et la Norvège militent pour la reprise de la chasse à la baleine à des fins commerciales. Voir notre article Combat d’arrière garde au Japon : la chasse à la baleine

 

Pire : malgré la mise en place d’un moratoire illimité de la Commission baleinière internationale (CBI) proscrivant la chasse commerciale à la baleine en 1986,  ces 3 pays ont tué plus de 30 000 baleines depuis cette date. Si la CBI autorise selon des quotas précis la chasse au nom de la "recherche scientifique", pratiquée surtout par le Japon,  il faut savoir que la chasse à des fins commerciales continue…

  • Le quota de pêche pour le Japon a été fixé en 2010 à 1000 baleines de Minke en Antarctique « pour raisons scientifiques » mais la chair des baleines tuées termine souvent dans les assiettes de l’archipel…

Des prises de baleines en augmentation

Les prises de baleines sont ainsi passées de 300 en 1990 à 1000 animaux dix ans plus tard pour atteindre aujourd’hui près de 2000 animaux par an…

Le Japon serait prêt à réduire son quota de chasse "scientifique" à la
baleine dans l’Antarctique en échange d’une autorisation de pêche commerciale des cétacés le long de ses côtes, alors que l’Australie a menacé début 2010 de saisir la Cour internationale de justice si le pays n’arrêtait la chasse à la baleine.

La CBI qui regroupe 80 pays voit ainsi s’opposer les Etats "chasseurs" (Japon, Norvège et Islande) et "protecteurs" de la baleine, avec en première ligne l’Australie.